Tsunamis et déluges, Genèse et Histoire réconciliées ?

Tsunamis et déluges, Genèse et Histoire réconciliées ?

tsunami-1.jpg

Un résumé et des données regroupées intéressantes qui recoupent et complètent les articles sur le sujet déjà présents sur ce site :

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/archeologie/http-www-sciences-fictions-histoires-com-blog-archeologie-inondations-tsunamis-deluges-les-geolog-html.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/archeologie/sur-les-traces-du-tsunami-perdu.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/archeologie/ile-de-paques-et-tsunami.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/actualite/tsunami-de-l-iode-radioactif-jusqu-aux-etats-unis.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/environnement-planete-terre/les-tsunamis-nord-europeens.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/sciences/un-tsunami-dans-le-lac-leman.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/sciences/une-partie-de-la-barriere-de-corail-en-equilibre-menace-de-provoquer-un-enorme-tsunami.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/politique-economie/complots-et-realite-l-etrange-cas-de-la-bombe-a-tsunami.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/archeologie/l-arche-du-deluge.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/sciences/terres-et-datations-creations-evolutives.html

Voici une assez longue étude tentant de réconcilier l'Histoire de nos Sciences archéologiques et celle de L'ADN, et celles de la Genèse biblique... tentative assez ancienne mais qui a le mérite d'exister et de rapprocher d'autres données existantes, non démenties à ce jour, même si des découvertes plus récentes affirment une ancienneté plus grande de l'Homme Moderne telle que décrite ici il y a 10 ans. Des interrogations et données supplémentaires toujours bienvenues, et nous laissons à l'auteur la responsabilité de ses affirmations et raisonnements qui ne font pas l'unanimité, comme la plupart des choses d'ailleurs...

MER DU NORD

Le 28 septembre 2001, il avait été signalé que les archéologues en Ecosse avaient découvert des preuves d'une vague massive de tsunami qui a balayé la Mer du Nord vers 5800 AVJC. Ce raz de marée, disent-ils, a tué des milliers de gens et provoqué des destructions massives sur les côtes septentrionales de l'Europe. Cet évènement, pensent-ils, a séparé les îles britanniques du reste de l'Europe.

L'événement de la Mer du Nord est à la même date que la percée du Bosphore et les inondations de la mer Noire. Dans notre reconstruction des dates de la Genèse (voir ci-dessous), ces deux bouleversements correspondent au moment de la destruction de la Tour de Babel et au départ d'Ur des Chaldéens de la famille d'Abraham.

Dans les listes des Rois de Babylone, il y a 3600 ans, ou un cycle de Saros, après le déluge - un cycle "orbital" Nibiru. «Nibiru», la "Planète-Prophète" est l'ancien nom de Mercure ("Nebo Ur") dans l'empire néo-babylonien, appelé "Adad" en Assyrie. L'épopée Gilgamesh a décrit comment Adad a agressé la terre pendant le Déluge. Sur un cycle de 3600 année entre les approches étroites avec la Terre, Nibiru / Adad / Mercure aurait fait une autre rencontre désastreuse autour de 5900 av.JCAinsi, les dates de la calamité mer du Nord et l'inondation de la mer Noire et la chronologie révisée de la destruction de la Tour de Babel se produisent toutes en même temps, quand l'errant Nibiru / Mercure revient menacer la Terre. Si tous ces évènements se sont produits à la fois, l'implication est que la Terre a subi une dévastation planétaire à partir d'une source extra-terrestre, à savoir la planète Mercure, vers les 5900 AVJC.

DÉLUGE AMAZONE

Le 13 Janvier 2001, Science News fait état d'une nouvelle étude sur le fleuve Amazone au Brésil, en démontrant qu'un déluge d'eau s'est déversé du bassin de l'Amazone dans l'océan Atlantique précisément au moment du Naufrage de l'Atlantide de Platon, à la même date que nous avons déterminé qui était le Déluge de Noé dans la Genèse lorsque le cycle sabbatique est utilisé (ce sera expliqué ci-dessous).

Le scientifique britannique Mark A. Maslin et son collègue Stephen J. Burns de l'Université de Berne en Suisse ont présenté leurs découvertes dans la revue SCIENCE [22 décembre 2000].

Avant que l'Amazone jaillisse il y a entre 11,800-11,700 ans [la date de Platon : 11.600 BP ; les plus récentes : 11.549 BP], il ne s’était déchargé que d’à peine la moitié de son écoulement vers l’Océan Atlantique, en partie retenu pendant mille années avant cette inondation. Puis, « pendant un siècle ou plus, » il y a eut un doublement de l'écoulement, prouvé par ce qu'ils ont trouvé dans un noyau de sédiment, montrant « un pic transitoire rapide substantiel » dans les données. Ce « pic important » a coïncidé avec la fonte soudaine de la couche de glace andine, mais il en faudrait bien davantage car tout ne peut être expliqué par la seule fonte : Une augmentée soudaine et brutale de pluie s'est produite en même temps, ont-ils conclu.

LES CYCLES CLIMATIQUES EN AFRIQUE REVISENT LA GENESE

Lawrence H. Robbins de l'Université du Michigan et son équipe ont documenté des techniques de pêche utilisées en Afrique dès vers 20.000 avant maintenant.

Les changements climatiques sur le continent africain montrent que des conditions humides ont prévalu de 22.500 à 19 200 avant maintenant, correspondant à notre estimation «humidité» basée sur la Genèse révisé de 23 140 à 17 740 BP. Ils ont alors une période "sèche" allant de 19 200 à 17 500 BP ; nous datons cela comme 17 740 à 16 948 BP.
Ces chiffres ne semblent pas les mêmes à première vue, mais les dates aux C-14 à cette distance dans le passé ont une marge d'erreur de 1000 ans. Tracer l'ensemble des données révèle la réelle similitude des résultats qui sont les suivants :

_____________________________________________________________________________
1000yrs. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
BP        23  22 21     20 19 18    17   16   15   14    13   12   11   10   9  8  7   6 5 4 3 2 1 NOW
-------------------------------------------------- ---------------------------
U. MI: ..    wwwwwwwfww ....DwSwwwwwwwwwwwwwwww                     w
Events :    wet           fishing      Piège à pêche(Shelter)    déglaciation            ffff

GENESIS:
(7 ans : EwwwwwwwwwwwwD     wwwwwwwwwwwwwwwwF                 Bw   wD
cycles): Eden                      Sec                                     Flood         Babel    sécheresse  de Joseph
_____________________________________________________________________________

Comme vous pouvez le voir sur la comparaison ci-dessus, les différences sont bien au sein de la marge d'erreur pour les C-14 et les données ne sont pas réellement en conflits, même sans tenir compte des erreurs du C-14.

Une DÉCOUVERTE Choquante

De nouvelles études géologiques du Dr. Robert Schoch des monuments égyptiens sont susceptibles de révolutionner notre compréhension de l'histoire ancienne. Son équipe a trouvé des preuves d'une altération sur "les structures de base" dans le maçonnerie antique interne de la Grande Pyramide et de nombreuses autres édifices du début égyptien. Ce qu'il a trouvé est la preuve que de nombreuses structures que nous pouvons maintenant voir en Egypte ont été construites au-dessus d'autres, des structures plus anciennes qui étaient restées exposées aux éléments des milliers d'années avant qu'ils ne soient couverts par les pyramides de l'Ancien Empire.

Cela implique une révision radicale de l'histoire de l'Egypte. Cela signifie une culture avancée égyptienne - celle qui avait primitivement placé ces anciennes structures, qui les avait aligné avec une grande précision sur le "Vrai Nord», et que leur positionnement autour de centaines de miles carrés de désert égyptien pour refléter le signe astrologique d'Orion avait existé des MILLIERS D'ANNÉES AVANT l'Ancien Empire, que les égyptologues datent à ce jour à 2500 avant JC environ.

La première ancienne civilation sumérienne des tablettes écrites [qui ne sont rien d'autre que des comptes de produits agricoles] date de 3300 av.JC. La nouvelle conclusion de Schoch repousse la haute culture de l'Egypte qui remonte au moins à 5000-7000 AVJC - largement plus que Sumer. Cette culture antérieure Egytienne laisse littéralement la soi-disante "ancienne" civilisation de Sumer dans la poussière...

La vraie date de l'Egypte peut-être beaucoup plus loin encore, dit Schoch. Il indique que la civilisation qui exposait ces grands monuments avec tant de précision aurait eu un temps déjà long de développement avant de planifier cet immense complexe de pyramides. De plus, il sent que ses estimations de vieillissement pourrait sous-estimer le temps nécessaire.

Il y a encore une autre raison pour que la datation de cette culture égyptienne soit plus ancienne encore que le suspecte Schoch. Plusieurs chercheurs au cours des cinquante dernières
années ont fait valoir que la date de l'Ancien Empire égyptien - à partir duquel les dates de Schoch sont étendues dans le temps - pourrait remonter à des siècles, ou même des millénaires.

Nous-mêmes avons suggéré la date de l'Ancien Empire peut-être trop «Jeune» avec 1500-2000 ans. En 1983, le carbone-14 des études de la Grande-Pyramide de Gizeh a montré qu'il est 200 à 1200 ans plus âgé que ce qu'on supposait, date de construction au cours de l'Ancien Empire. Cela signifiait qu'il pourrait avoir été construit dès 3750 av.JC. Mais depuis, des  égyptologues ont rejeté la datation aux anneaux d'arbres (car cela pousse les dates déjà défectueuses encore hors de l'alignement !), car la date des cernes ajustées de la Grande Pyramide peut être datée de plus 4000 ans avant JC...

images-010-photos-170-satellites-pyramides-egypte-019.jpg

Les ajustements du Dr Schoch des mesures récentes des intempéries à la base de la structure à l'intérieur de la Pyramide - en ajoutant encore au moins 1500 années à son âge - on obtient une plage de dates totale de 8500-6500 avant JC pour l'originale LOCALISATION de la construction de la Grande Pyramide. Donc, cela était apparemment situé dans la civilisation égyptienne mentionnée dans la discussion de Platon sur Atlantis, où l'Egypte est "refondée" 1000 ans après l'engloutissement de l'Atlantide en 9600 av.JC.  Nous pouvons maintenant lier l'histoire de Platon de façon solide à l'Egypte, avec une grande partie de son histoire qui se confirme : C'était vraiment une civilisation  égyptienne avancée fondée vers 8500 av. JC. Le Climatologue Dr Cesare Emiliani a confirmé en 1973 que la date d'inondation de Platon était bonne.

Emiliani a découvert des preuves en mer de sédiments de fond dus à une globale et soudaine élévation du niveau des mers autour de 325 pieds (100 m) vers 9600 AVJC (+ /-70ans) - Date de Platon pour l'engloutissement de l'Atlantide. Données d'Emiliani qui prouvent que, si l'Atlantide étaient réelle, elle aurait en effet été inondée par la mer en même temps que ce que Platon a déclaré. Platon devait savoir l'histoire authentique ou il a eu une étonnante chance de deviner: pour un siècle, une date exacte sur une période de près de 10.000 ans : 99% parfait.

Non seulement nous avons maintenant une datation d'une Atlantide de plus en plus crédible, mais c'est aussi notre environ 4000 de + avant JC pour dater l'Ancien Empire. À l'été
de 1999, les climatologues allemands ont confirmé que l'Egypte et le Moyen-Orient avaient subi une sécheresse soudaine et une grande famine entre 4500-4000 AVJC. Cette date se relie parfaitement avec la nouvelle calibration des dates des cernes au carbone-14 de la Grande Pyramide et, par conséquent, sa grande famine de l'Ancien Empire, dans les jours de l'homme qui est crédité de la  conception de la Pyramide, Imhotep.

Tout ceci nous amène à Manetho, dont la chronologie de l'Égypte (env.280 AVJC) a été affirmée utilisée par les égyptologues. Mais Manetho dit «70 rois régnaient pendant 70 jours " après l'Ancien Empire. Les égyptologues ont ignoré cette période de l'histoire de Manetho, comme si ça n'était jamais arrivé. Leur excuse pour ignorer ces 70 rois, c'est que Manetho accorde seulement les "70 JOURS".

Mais dans le monde antique un "JOUR" pouvait être la vie d'une personne, et la phrase "70 JOURS" pouvait signifier "70 GENERATIONS" Par conséquent, cela signifie un temps potentiellement très vaste dans lequel "70 rois" ont gouverné. D'après l'utilisation de différentes façons de calculer la règle d'un roi typique, la durée de ces "70 rois" pourrait s'étendre n'importe où de 1000 à 3000 ans. Ainsi, la liste des rois de Manetho implique que l'Ancien Empire a fleuri certainement 1000-3000 ans ou plus tôt que les 2500 ans avant JC, époque désormais prise en charge. Pas étonnant qu'au carbone les dates ne correspondent pas ! Et les découvertes du Dr Schoch repoussent l'âge précédent de l'Egypte ancienne d'encore 3000 ans.

La "longue" chronologie de la Genèse

Rien de tout cela vient comme une surprise pour ceux d'entre nous qui ont plaidé en faveur du "cycle sabbatique" pour la lecture de la Genèse. Bien que beaucoup de gens ont assumé les "ans" de la Genèse sont de 360 jours par années, le mot hébreu traduit «Année» signifie littéralement "cycle du temps" et est traduit dans la version KJV comme «Jour» ou «mois» ou «exercice» ou «génération» ou «âge» ou tout autre cycle qui peut être implicite. Dans la Genèse, un cycle est mentionné à plusieurs reprises : les 7 ans du cycle sabbatique. Si nous appliquons cela à la chronologie de la Genèse, la version biblique des événements s'alignent parfaitement avec l'étendue de l'histoire ancienne découverte par Schoch et les autres scientifiques.

La date de Platon du naufrage d'Atlantis et la preuve géologique au même moment d'une hausse soudaine globale du niveau des mers correspondent au Déluge de Noé parfaitement. La nouvelle preuve de la création de l'Egypte ancienne correspond à ce que la Genèse dit à propos de la fondation de l'Egypte après l'inondation et ce que Platon dit. Nous avons la grande famine de Joseph qui se marie si bien avec celle trouvée par des chercheurs allemands en 1999.

Même les lignes des terres pré-inondation vont admirablement avec les datations au carbone 14 de la montée en puissance de l'homme moderne, la première utilisation de l'agriculture, aux débuts de l'art et de l'invention, et d'autres détails qui correspondent exactement à la Genèse.

D'un seul coup la Bible et l'histoire ancienne sont dans l'alignement de la preuve de la science et de l'archéologie. Nous l'avons fait valoir pour une révision de l'histoire ancienne depuis plus de deux décennies, d'autant qu'elle est liée à la datation de la Genèse. [Le nombre de nouvelles confirmations de notre reconstruction est incroyable.]

De nouvelles preuves ADN EUROPÉENNE

Le 10 Novembre 2000, la revue SCIENCE a publié une étude de 13 des scientifiques de l'Université de Stanford en Californie et en Europe, prétendant que l'ADN du chromosome Y de 1.007 hommes vivant dans 25 lieux en Europe «Confirme» l'idée que l'homme moderne est entré en Europe il y a 40.000 ans BP, pratiqué la chasse et la cueillette, s'est retiré devant les glaciers vers 24.000 BP, est revenu vers 16.000 BP "après l'âge de glace», et ont été rejoints par un afflux de "paysans" du Moyen-Orient vers environ 8.000 BP (avant maintenant). Bien que l'étude peut sembler à première vue impressionnante, il y a en grande partie du non-sens. L'ADN ne peux rien dire au sujet de l'activités de chasse ou d'élevage de peuples ou d'individus. Il peut nous parler de bétail ou de cultures que si l'ADN provient d'animaux ou de cultivations et pas de l'être humain.

La tentative absurde d'identifier 16.000 avant maintenant la fin de la dernière période glaciaire ne peut pas rester sans réponse. Toutes les données globales et océaniques montrent
que c'était la période la plus froide de l'âge de glace, pas une époque chaude.

En outre, l'introduction de "l'ADN du Moyen-Orient» est historiquement connue pour avoir eu lieu entre 1000 et 3500 ans - un fait qui est si fermement établi qu'il est incontestable. Les Phéniciens et les peuples Juifs - pour ne rien dire des invasions arabes - sont arrivés en Europe au cours des dernières 3500 années en grand nombre. Selon l'étude, un cinquième de l'ADN vient du Moyen-Orient, ce qui est en excellent accord avec l'enregistrement de l'Histoire. Pour ignorer cet afflux bien documenté comme si il n'avait jamais a eu lieu, en substituant un afflux inconnues et non documenté il y a 8000 ans, est extrêmement suspect. Il est probable que la moyenne de cet ADN est d'un peu plus vieux que 2.000 ans.

Une explication plus évident pour les résultats des tests ADN, c'est que «l'horloge» qui est utilisée pour «dater» les changements d'ADN est dans l'erreur par un facteur d'environ quatre fois. Ces «horloges» sont basées sur deux hypothèses non prouvées :

1) Que le taux de mutation reste le même. Cela suppose qu'il n'y a pas de facteurs extérieurs, tels que l'exposition à des rayonnements ou des toxines, mutations qui affectent l'ADN. Ceci est certainement faux.

2) Que le temps entre les générations est constant et amènage certaines périodes fixes, par exemple 20 ou 30 ans. Cela suppose une culture cohérente qui est très peu probable. Il ignore également les effets de la détérioration de gènes dans le sperme des hommes plus âgés, ce qui pourrait avoir un impact significatif sur la mutation / taux de reproduction.

Il est évident que «l'horloge» étant utilisée peut être coupée par d'importante périodes de temps sous diverses hypothèses concernant les taux de mutation et le nombre d'années entre les générations. Par exemple, si l'on suppose que les mutations se produisent toutes les 50 générations et que 20 ans s'écoulent entre chaque génération, puis que les mutations se produisent tous les 1000 ans. D'un autre côté, si les mutations se produisent toutes les 25 générations et que seulement 13 ans se sont écoulés entre les générations, alors les mutations se produisent toutes les 325 années. La deuxième "Horloge" va plus de trois fois plus vite que la première. Par conséquent, la date d'un événement génétique de l'histoire de la première horloge est supposé avoir eu lieu plus de trois fois plus loin dans le temps que si l'on à utilisé la seconde horloge génétique.

Donc, il ne serait pas du tout surprenant que «l'horloge» utilisée dans cette nouvelle étude devait s'avérer trop lente, les dates devenant beaucoup trop vieilles. Mais nous ne sommes pas sans un moyens pour calibrer cette horloge. Comme nous l'avons noté, la communauté juive et les immigrations phéniciennes en Europe sont bien établies et datées par l'histoire. Avec l'utilisation de cette base solide, nous pouvons identifier l'ADN du Moyen-Orient dans l'étude d'un afflux il y a environ 2.200 ans avant maintenant (+ / -1200 ans) de taille et fourchette chronologique connues. Si elle est correcte, alors les dates dans l'étude pourraient être uniformément "vieillies" par un facteur d'environ 100:27.

Sur la base de cette hypothèse, on peut «recalibrer» l'horloge et les dates comme suit :
______________________________________________________________________
STANFORD DATES :  Sont recalibrées : Liste des événements RÉVISÉS :
______________________________________________________________________
40.000 BP                  10800 BP             Fin de la dernière glaciation (post-déluge)
"Première grande affluence en Europe"
______________________________________________________________________
24.000 BP                   6480 BP              Grande Famine de Joseph
"Retraite en trois enclaves chaudes"
______________________________________________________________________
16.000 BP                   4320 BP               Renaissance des établissements européens
«La réinstallation de l'Europe"
______________________________________________________________________
8000 BP                      2160 BP               ère Moyenne des afflux Moyen-Orient connue
"Souche ADN de nouveau Moyen-Orient"
______________________________________________________________________

Comme on peut le voir facilement, ce calendrier recalibré s'intègre parfaitement dans le connu de la colonisation par les Européens depuis la période glaciaire, alors que le projet de Stanford crée des conflits majeurs avec la datation de l'âge de glace et les migrations historiques. Le modèle de Stanford ne parvient pas à expliquer l'absence" d'origine juive, arabe et phénicienne (par extention romaine) et d'autres contributions connues d'ADN dans les gènes des dernièrs européens. Ces contrinutions modernes d'ADN du Proche-Orient devrait occuper une place importante dans les données de Stanford, ou certainement facile à détecter, mais leur modèle n'aurait trouvé aucune trace d'un afflux récent. C'est comme si les Juifs n'avaient pas eu de diaspora et les Arabes n'avaient jamais envahi l'Europe. La demande d'ascendance romaine phénicienne serait fausse, et tous ces vieux ports européens avec des noms phéniciens doivent être des créations de l'imagination de chacun.

Pourtant, si nous acceptons simplement le fait évident que la preuve d'ADN d'un afflux du Moyen-Orient vers l'Europe correspond à l'histoire connue de l'Europe, nous n'avons pas de problème datant de cet ADN assez «récent», c'est-à-dire de la période de l'ère de l'Exode jusqu'aux invasions arabes.

Une fois que le réglage est fait, tout l'ADN d'autres dates tombent rapidement sur place. L'âge de glace se termine là où il se doit. La retraite à partir d'aires de l'Europe correspond à un changement soudain du climat, de la famine de Joseph que des chercheurs allemands ont maintenant confirmé. La réinstallation en Europe a également bien lieu avec des événements tels que la création de Stonehenge.

ovni-inde-prehistoire.jpg

Et toutes ces dates concordent précisément avec la longue chronologie de la Genèse. Le temps est proche où nous serons en mesure de reconstituer une histoire assez détaillée des 5.000 dernières années. Nous constatons une transformation majeure de notre compréhension de l'âge de pierre que l'on appelle avec absurdité avec son imagerie d' "homme des cavernes". Nous savons maintenant que ces gens portaient de réels vêtements, des maisons construites et des villes, travaillaient à l'agriculture, ont fait des ustensiles pour naviguer dans la mer, joué la musique, peint, et a probablement possédé une langue.

Ils étaient, après tout, nos parents ...
______________________________________________________________________
______________________________________________________________________
TABLEAU PRÉLIMINAIRE DE LA NOUVELLE CHRONOLOGIE
(Copyright 2000, Productions Hage)
______________________________________________________________________
______________________________________________________________________
Statut         Citation                                                       Statut de l'événement scientifique
______________________________________________________________________
24.000 BP  pré-adamique Inondations (Gen 1:2,6-7,9-10)  CONFIRMÉ * 1
ADAM'S ancêtres à PETRA (Gen 2:15,24; 3:23)
______________________________________________________________________
23.000 BP   Adam & Eve apparaissent (Gn 2-3)               CONFIRMÉ * 2
AGE OF ADAM & SETH
______________________________________________________________________
18.000 BP    famine de Caïn (Gn 4, Jasher 2:7, EL * 3)     CONFIRMÉ * 3
AGE OF CAIN & The Fallen Ones
______________________________________________________________________
12.000 BP     Règne des Géants (Gn 6, Josephe)             CONFIRMÉ * 4
______________________________________________________________________
11.600 BP     Déluge / Atlantis Éviers (Gn 6-8, Platon * 5)  CONFIRMÉ * 5
La grande inondation
______________________________________________________________________
10.550 BP      Egypte refondée (Gn 10, Platon * 6)             CONFIRMÉ * 6
AGE DE NOAH
______________________________________________________________________
BP 8000         Tour de Babel, Sodome (Gn 11-19)              CONFIRMÉ * 7
(6000 avant J.-C.) ÂGE DE LA DIVISION DE LA TERRE
______________________________________________________________________
6.500 BP         Israélites en Égypte (Genèse 41-47)            CONFIRMÉ * 8
FAMINE DE JOSEPH / IMHOTEP
______________________________________________________________________
6.300 BP         Tombe de Joseph (Gn 50)                           CONFIRMÉ * 9
SUMER / EGYPTIAN 1ER PERIODE INTERMEDIAIRE [70 KINGS]
______________________________________________________________________
3.500 BP         Exode (Ex 12)                                            CONFIRMÉ * 10
MOSES & JOSHUA: FIN DU MOYEN EMPIRE
(Début de grandes dispersions Proche-Orient)
______________________________________________________________________
______________________________________________________________________

1 * Cycles planétaires de changements d'orbite de Milankovitch et l'inclinaison de la terre prouvent un changement climatique vers.24, 000 BP (Before Present).

2 * études mitochondriales de divergence d'ADN montrent que si deux personnes ont commencé la race humaine, leur ADN a commencé a être transmis vers 23, 000 BP.

3 * Premiers grains égyptiens datés au C-14  d'environ 18, 000 ans, dans le Fayoum, le temps et le lieu très cité dans la littérature égyptienne lorsque Osiris est venu en Egypte et leur a appris à planter des céréales pour la première fois au moment où les Egyptiens avaient sombré dans le cannibalisme en raison d'une énorme famine. Les données de U. du Michigan (voir ci-dessus) confirme que L'Afrique était dans un cycle de sécheresse à ce moment.

4 * Les squelettes de l'homme partout dans le monde sont en moyenne de 10 pouces "plus grands dans la période pré-9600 AVJC que dans l'après 8500 AVJC". Certains squelettes d'individus  sont encore plus grands. Joseph et d'anciens auteurs païens ont convenu dans Genèse 6 que des géants ou des "Titans" avaient existé avant le déluge.

5 * La date révisée du déluge biblique (basée sur l'utilisation de cycles sabbatiques de 7 ans chacun) se marie parfaitement avec le dialogue de Timée de Platon, dans lequel le déluge est venu «9000 ans» avant Solon (environ 600 AVJC). Les données de l'étude de l'Amazone d'Emiliani, et des dépôts glaciaires correspondent à des inondations vers 11.700 avant le présent.

6 * De nouvelles études sur l'ADN placent un afflux soudain de l'homme moderne en Europe vers 40.000 années avant maintenant, mais nous pensons que cette date sera finalement considérée être quatre fois trop ancienne, et confirmeront les environs de 10, 000 ans avant maintenant les inondations décritent par Platon et les signes bibliques et archéologiques de l'agriculture.

7 * Bob Ballard et National Geographic ont trouvé des preuves d'une hausse massive du niveau de la mer Noire à cette époque, ce qui implique des bouleversements géologiques.
5500 AVJC est connue pour avoir une brusque augmentation des précipitations en Turquie et en Afrique. 28 septembre 2001 : un document d'archéologues écossais révèle qu'une vaste vague de marée a frappé l'Ecosse et le nord de l'Europe ; la Grande-Bretagne devient une île, vers 5800 AVJC.

8 * De nouvelles études sur l'ADN disent que l'humanité se retira  tout d'un coup dans 3 domaines d'Europe au même moment [ajusté, voir ci-dessus], signifiant un énorme 
changement climatique. Des scientifiques allemands ont trouvé qu'une sécheresse vaste a balayé le Proche-Orient 6000 ans avant maintenant.  Le Volcan Thera en éruption massive à cette date. L'océan Arctique libre de glace.

9 * Études de l'Ancien Empire ont présenté une preuve que Sakarra a connu 7 ans de famine et la connaissance préalable d'Imhotep (Joseph), du stockage massif du grain. Le texte à Eléphantine de l'époque ptolémaïque prétend la même chose.

10 * Velikovsky produit une documentation complète des plaies de l'Exode sur plusieurs livres. Confirmation des orbites instables de la planète Mars et Mercure publiée en Juillet 1994. Une autre confirmation en 1999. Les données sur l'eau de Mars (2001-2002) prouvent qu'elle doit avoir eu une orbite différente assez récemment.

Source : PetraGrail Website: Entire content copyright 1998-2010 by Olaf H. Hage.  http://petragrail.tripod.com/newhistory.html traduction Yves Herbo

Yves Herbo SFH 03-2013

Yves Herbo sur Google+

archéologie prehistoire interviews alien NOM environnement climat mystère astronomie

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau