Pavlopetri, l'engloutie en Laconie, fondée au néolithique

Pavlopetri, l'engloutie en Laconie, fondée au néolithique

Cit s englouties pavlopeti 300x169

Image avec reconstitution 3D

C'est une région dans le Sud-Est du Péloponnèse grecque difficile d'accès qu'Homère nommait la Lacédémone. Une longue plaine entourée par les montagnes des chaines du Taygète et du Parnon qui longe la Mer Ionienne. La grande Cité-Etat locale, Sparte, définie ensuite toute la région mais les Grecs la nommèrent entre eux la Laconie, à cause de la façon brève et concise, laconique des spartiates...

C'est près des côtes de la Laconie que les vestiges engloutis de la cité de Pavlopetri gisent par environ quatre mètres de fond. Les expéditions sous-marines menées dès 1967 par Nic Flemming, du Centre océanographique de Southampton, Elias Spondylis, du ministère grec de la culture et Jon Henderson, de l’Université de Nottingham, ont trouvé des artefacts datant du Néolithique, c’est-à-dire âgés de 5 000 ans. La ville et son port ont bien été occupés au moins 1 200 ans plus tôt qu’on ne le supposait et serait donc largement antérieure à la période dite mycénienne, qui s’étend de 1600 à 1100 avant notre ère, vers la fin de l’Âge du Bronze. Il s'agit, pour l'instant, des plus anciennes ruines immergées officiellement reconnues (la cité Hindoux de Dwarka n'étant pas encore officiellement datée, bien qu'elle soit possiblement plus ancienne encore)

Grece pavlopetri 01

Les fondations d'un bâtiment de la cité engloutie de Pavlopetri. © Jon Henderson.

Le site est une cité entière établie sur environ 100 000 mètres carrés, avec environ 15 gros bâtiments, deux chambres funéraires, des rues qui dessinent le plan d'une ville entière. Des dizaines de cistes, c'est-à-dire des tombres assez rudimentaires ont été également trouvés en surface, datant probablement de la dernière époque avant l'engloutissement des côtes,et sans doute bien d'origine mycéniennes (-1180 à -1680 AV JC).

Les études analysent la façon dont les habitants de Pavlopetri devaient vivre et quelles étaient leurs activités, notamment commerciales.

Grece pavlopetri background plan

Mais ce n'est pas avant 2009 que le site est réellement exploré avec de bons moyens. Celui-ci fait face à l'île de Cythère et à l'extrémité occidentale de la Crète. Les vestiges sous-marins, par deux à quatre mètres de fond, se situent à proximité du rivage de la baie de Voies (ou baie de Vatika ou encore de Néapoli), au plus près de la petite île d'Élaphonèse. À l'exception d'un îlet situé à environ 50 mètres de la côte, le site est complètement immergé.

Grece pavlopetir map

La submersion de Pavlopetri est liée à la subsidence du substrat en plusieurs mouvements tectoniques identifiés par les traces de trois anciennes positions de la ligne de côte (grès de plage fossile). On pense qu'il se sont manifestés par des séismes, fréquents dans la région. Le premier d'entre eux étant intervenu 1000 ans avant notre ère, cela renforce les théoriciens du mythe de l'Atlantide, tout au moins ceux qui pensent qu'il est lié au déclin de la civilisation minoenne, lui-même lié à l'activité du volcan de Théra.

Grece pavlopetri site

Les plongeurs ont découvert en 2009 des objets en céramique datant du Néolithique, ce qui démontre que Pavlopetri fut occupée dès le IVe millénaire avant notre ère, bien avant la période dite mycénienne à la fin de l'Âge du bronze, mais le développement du port semble en rapport avec la civilisation minoenne (époque palatiale), selon les correspondances de style des objets découverts et des traces de constructions. Lors des campagnes de fouille de 2009, 2010 et 2011, de nouveaux bâtiments, un mégaron et un pilier de crypte ont été identifiés. Le professeur Henderson et son équipe ont pu réaliser une cartographie numérique du site, grâce à un scanner acoustique mis en œuvre par l'université de Sydney, utilisé d’habitude pour les opérations militaires et l’exploration pétrolière, et proposer une restitution infographique 3D du site. Plusieurs tombes sont creusées dans la roche près du site, et des coffres-sépultures sous des maisons, contenant le plus souvent des restes d'enfants ont été découverts. Certaines des tombes hypogées sont encore hors de l'eau : elles se trouvaient en hauteur par rapport à la localité. En raison de l'avancée de la mer, le site fut abandonné vers le VIIIe siècle av. J.-C...

Grece pavlopetri 02

Suite aux résultats de la saison d'exploration de 2009 et 2010, des fouilles sous-marines ont eu lieu à Pavlopetri sur les trois saisons annuelles (2011-2013) suivantes. Il est prévu une enquête sur la stratigraphie du site, la mise en place d'une séquence des poteries et l'étude systématique des vestiges architecturaux fournira des informations précieuses sur l'Ancienne, la Moyenne et la dernière période de l'Age du bronze en Grèce, et de clarifier les questions sur la nature transitoire de ces phases ainsi que de potentielles connexions hors l'Egée misent en évidence à travers le temps. ci-dessous : campagne 2009 en vidéo :

La campagne de fouilles du 2 au 22 Juin 2011 a identifié in-situ des dépôts relatifs à des vestiges structuraux. Sur la base des découvertes de ces dépôts qui semblent dater de la période néopalatiale (c.1700 - 1425 AVANT JÉSUS CHRIST) cela démontrerait que les gens de Pavlopetri avaient des contacts commerciaux étroits avec les palais de la Crète minoenne. Une étude détaillée des découvertes dans les prochains mois sera de préciser davantage cette relation et la fonction de Pavlopetri comme un centre commercial de l'âge du bronze. Ci-dessous une vidéo sortie début 2012 :

Le film de la BBC 2012 :

Une exploration sous-marine sans précédent. Il y a au moins 2 000 ans, Pavlopetri, port prospère qui dominait alors la Méditerranée, disparaissait mystérieusement sous les vagues. Découverte en 1967, la cité de Pavlopetri git au large de la côte de Laconie en Grèce. C’est la plus ancienne ville submergée connue. Ses ruines étonnamment bien conservées révèlent des tombeaux et des temples qui constituent les prémices de la civilisation occidentale. Ce fabuleux documentaire invite à partager la mission de la seule équipe archéologique jamais autorisée par les autorités grecques à accéder au site. Des technologies de pointe en matière d’archéologie sous-marine vont enfin permettre de découvrir la vie qui régnait à Pavlopetri. Cela pourrait réserver bien des surprises… 

Au cours des années à venir, le projet Pavlopetri d’archéologie sous-marine vise à établir précisément à quelle date le site a été occupé, comment il a été utilisé et, grâce à une étude systématique de la géomorphologie de la région, comment la ville et le détroit Elaphonisos ont été submergés. Une cartographie numérique très précise du site et des animations en 3D devraient être publiés en 2014 par une équipe australienne (http://www.acfr.usyd.edu.au/) (voir photo tout en haut).

Juillet 2013 :

Sources : http://www.nottingham.ac.uk/pavlopetri/index.aspx + http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/a/actu-pavlopetri-une-cite-laconique-23686.php + http://www.acfr.usyd.edu.au/ + Wikipedia


Yves Herbo, Sciences, F, Histoires, 20-05-2014

Yves Herbo sur Google+

mystère archéologie prehistoire échange lire climat séisme volcanisme

Commentaires (1)

Pazoozoo
  • 1. Pazoozoo | 21/05/2014

Bon article comme toujours. (+5)

Ces villes englouties m'ont toujours fascinées. Et dire que beaucoup de "scientifiques" en refusent un bon nombre malgré les preuves physiques...

Les cités englouties: une autre preuve de la montée "naturelle" et descente des eaux provoquées par Dame Nature et non l'Homme.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau