Nevada, USA, des pétroglyphes datés d'entre 14800 et 10500 ans

Nevada, USA, des pétroglyphes datés d'entre 14 800 et 10 500 ans

Winnemucca petrogliphes1 mini

Un groupe d'archéologues a découvert une série de pétroglyphes abstraits près du lac Winnemucca, au Nevada occidental. Selon les chercheurs, les gravures datent au moins de 10.500 années, mais ils ne peuvent exclure une datation plus ancienne encore qui pourrait en faire remonter certains à 15.000 années, les faisant les plus anciens pétroglyphes connus en Amérique du Nord.

Winnemucca petrogliphes1

Credit: University of Colorado

L'équipe, dirigée par l'archéologue Larry Benson de l'Université du Colorado, a effectué la datation au radiocarbone des couches de carbonate trouvées dans les pétroglyphes sculptés par les anciens Amérindiens, près du lac asséché.

" Qu'elles soient vieilles de 10.000 ans, ou de 15 000, se sont les plus anciennes gravures rupestres connues dans le nord de l'Amérique pour l'instant," dit Benson. Pourtant, même s'ils ont découvert la date approximative de leur création, les chercheurs n'ont aucune idée de ce que pourrait représenter ces anciens glyphes. " Nous ne savons pas ce qu'ils veulent dire ", admet Benson.

Les pétroglyphes sont composées de gros points et de rainures gravés profondément dans le calcaire, formant de nombreux dessins complexes.

Bien qu'il n'y ait pas vraiment de personnes, d'animaux ou de symboles d'empreintes de mains représentés, les conceptions des pétroglyphes comprennent une série de symboles verticaux, comme des chaînes et un certain nombre de petites fosses profondément gravées avec une sorte de disque racleur de roc.

Benson et ses collègues ont utilisé plusieurs méthodes pour dater les pétroglyphes, y compris pour déterminer quand le niveau d'eau du sous-bassin de Winnemucca Lake - qui à l'époque était un corps unique d'eau reliant le lac à sec maintenant Winnemucca et le lac Pyramid toujours existant - avait atteint l'élévation spécifique de 3.960 pieds. (1.2 kilomètre).

L'élévation était la clé de l'étude parce qu'elle a marquée la hauteur maximale que l'ancien système du lac a pu avoir atteint, avant de commencer à déverser l'eau en excès sur Emerson col au nord. Lorsque le niveau du lac était à cette hauteur, les blocs de pétroglyphes gravés ont été submergés et donc pas accessibles pour la sculpture, dit Benson, conservateur adjoint d'anthropologie à l'Université du Colorado du Musée d'Histoire Naturelle.

Un document sur le sujet a été publié ce mois-ci dans le Journal of Archaeological Science. Les co-auteurs de l'étude comprenaient Eugene Hattori du Musée Nevada State à Carson City, Nevada., John Southon de l'Université de Californie, Irvine et Benjamin Aleck du Musée Pyramid Lake de la tribu Paiute et Centre de séjour à Nixon, Nev. Le Programme National de Recherche de la Commission géologique des États-Unis a financé l'étude.

Winnemucca petrogliphes2Certains détails sont très étranges, on devine une feuille de palmier ou une fougère à l'envers, une silhouette humaine sur un paysage montagneux (?), une fleur, ou le soleil, ou une roue à rayon en bas, et plusieurs "puits" comme les ont appelé les archéologues ou trous apparemment profonds... une carte montrant une région traversée par les migrants indiens n'est pas impossible. Credit: University of Colorado

Benson et ses collègues ont utilisé diverses méthodes pour dater les gravures rupestres, y compris l'identification du niveau de l'eau du lac de Winnemucca avant son assèchement, sur les roches décorées au sommet, laissant une fine couche de carbonate blanc, puis l'ont utilisé pour la datation au radiocarbone.

Les datations au radiocarbone sur des échantillons prélevés dans la couche sous-jacente de carbonate des pétroglyphes les font remonter à il y a environ 14.800 ans. Ces dates, ainsi que des données géochimiques supplémentaires sur une carotte de sédiments du sous-bassin adjacent de Pyramid Lake, ont indiqué que les blocs de calcaire contenant les pétroglyphes ont été exposés à l'air libre il y a entre 14 800 et 13 200 années et encore entre environ 11 300 et il y a 10 500 années. " Avant notre étude, les archéologues avaient déjà deviné que les pétroglyphes étaient extrêmement vieux," dit Benson. " Notre recherche montre que ce sont les pétroglyphes les plus anciens jamais découverts en Amérique du Nord."

Winnemucca petrogliphes0Ce très vieil ensemble de glyphes sur roches ressemble à une grande sculpture qui a mal supporté le temps et l'érosion... Credit: University of Colorado

" Nous ne savons pas ce qu'ils veulent dire," dit Benson. " Mais je pense que ce sont absolument de beaux symboles. Certains semblent représenter des pierres précieuses ou diamants, des arbres ou d'autres, des ramifications d'une feuille. Il y a peu de pétroglyphes gravés profondément dans le sud-ouest américain, et très peu de cette même dimension. "

L.V. Benson, E.M. Hattori, J. Southon, B. Aleck. Dating North America's oldest petroglyphs, Winnemucca Lake subbasin, Nevada. Journal of Archaeological Science, 2013; 40 (12): 4466 DOI:10.1016/j.jas.2013.06.022

Source : http://www.sciencedaily.com/releases/2013/08/130813121622.htm

 

Yves Herbo traductions, Sciences, F, Histoires, 10-07-2015

Yves Herbo sur Google+

auteur prehistoire lire échange mystère interviews archéologie

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau