Mexique : un artefact mystérieux de 2900 ans environ

Mexique : un artefact mystérieux de 2900 ans environ

Jade olmec artifact

The jade artifact, which has cleft rectangles, incisions and a cone at its top, was discovered underwater in Veracruz, Mexico.
Credit: Photo courtesy Professor Carl Wendt

Un artefact mystérieux en forme d'épi de maïs, remontant à quelque part entre 900 avant JC et 400 avant JC, a été découvert sur le site sous-marin de Arroyo Pesquero à Veracruz, au Mexique.

Fait de jadéite, un matériau qui est plus dur que l'acier, l'artefact contient des concepts qui sont difficiles à mettre en mots. Il contient des formes rectangulaires, des lignes gravées et une sorte de cône qui fait qu'il semble être en train de sortir du haut. Il ressemble à un épi de maïs mais d'une manière abstraite disent les archéologues.

C'est un " spécimen archéologique extraordinaire et inhabituel, en jadéite brun et blanc marbré ", écrit l'équipe dans un article publié récemment dans la revue Ancient Mesoamerica.

Jack Hunter, un plongeur lié au projet archéologique sur Arroyo Pesquero, a découvert l'artefact en 2012 lors d'une plongée avec Jeffery Delsescaux, à environ 2 à 3 mètres (6.6 à 9.8 pieds) sous la surface d'un ruisseau profond.

" Les conditions sous-marines étaient particulièrement difficiles et incluaient une visibilité quasi nulle et de nombreux obstacles, y compris de grandes pierres, des débris plus petits, des feuilles partiellement décomposées et autre végétation," écrit l'équipe.

L'artefact remonte à une époque où une civilisation que l'on a nommée les Olmèques ont prospéré dans la région. Les olmèques ont construit des statues de pierre de têtes humaines géantes et ont construit une ville aujourd'hui appelée "La Venta", à environ 10 miles (16 kilomètres) au nord-est de Arroyo Pesquero. La ville, qui pouvait avoir contenu quelques 10 000 personnes, contenait une pyramide de 112 pieds de haut (34 m).

Olmec headThe Olmec were an early civilization in Mesoamerica, who built a 112-foot-tall pyramid, developed a writing system (which is undeciphered) and built giant stone heads.
Credit: Zbiq / Shutterstock.com

L'artefact, qui mesure 8,7 centimètres de haut par 2,5 cm de large (3,4 pouces par 1 pouce) à son point le plus large, est difficile à déchiffrer.

" L'iconographie est assez difficile à interpréter; ce n'est certainement pas clair ", a déclaré Carl Wendt, professeur à l'Université d'État de Californie, Fullerton qui dirige le projet. " Il semble être une représentation abstraite, je crois, d'un épi de maïs," a-t-il dit. Le maïs long, avec des haricots et des courges, était une partie importante de l'alimentation pour les personnes de l'ancienne Méso-Amérique.

L'artefact peut avoir eu plusieurs utilisations. " Même s'il aurait certainement pu être autrefois le manche d'une hache (ou d'un ustensile de boucher), dans sa forme actuelle, nous soutenons qu'il aurait probablement été attaché, comme un fleuron, à une personne et aurait fonctionné comme un symbole de pouvoir et d'autorité".

" En fin de compte, l'artefact peut avoir été placé dans la rivière comme une offrande, dit Wendt. L'offrande aurait pu être reliée à des divinités, la vénération des ancêtres ou de la magie ", a-t-il ajouté. " Au cours des 50 dernières années, des milliers d'objets ont été trouvés sur le site et ils ont peut-être été laissés comme offrandes ", disent les archéologues.

Un lieu sacré

Le site où les objets ont été trouvés est un endroit où l'eau douce croise l'eau salée, dit Wendt, notant que les méduses de l'océan peuvent venir dans le courant lors de fortes pluies. Pour les Olmèques, cette intersection de l'eau douce et de l'eau salée peut avoir eu une grande importance. (YH : mais était-ce déjà le cas il y a 2900 ans ? Une étude géologique et topographique devrait pouvoir le prouver)

" Tout en ayant une importance pratique aujourd'hui, comme un endroit pour recueillir de l'eau douce, dans les temps olmèques, la confluence aurait également jouée un rôle important pour des raisons symboliques et cosmologiques, et un endroit idéal pour un trésor rituel ou ex-voto ", écrit l'équipe dans l'article de la revue.

Jusqu'à présent, les archéologues n'ont trouvé aucun bâtiment à Arroyo Pesquero qui daterait d'entre 900 et 400 av. JC (Lorsque les offrandes ont été faites). C'est plutôt l'eau qui est importante selon les chercheurs.

" L'eau douce, si essentielle à la vie quotidienne, était relativement rare dans une région de marais stagnants ", écrit l'équipe. " Il n'est pas étonnant que les résurgences et autres sources d'eau douce étaient des lieux sacrés, et le sacrifice [d'objets] sur eux était une partie importante du rituel olmèque."

Wendt a co-fondé le projet archéologique Arroyo Pesquero en 2005 afin que le site puisse être étudié scientifiquement. Alors que des milliers d'artefacts ont été trouvés sur le site au cours des dernières 50 années, beaucoup de détails manquent sur leurs origines. Certains d'entre eux ont été trouvés par des pillards et sont dans des collections privées.

Source : http://www.livescience.com/50080-mysterious-jade-artifact-discovered-in-mexico.html

Autres articles liés : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/archeologie/seibal-complique-les-origines-mysterieuses-des-mayas-et-olmeques.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/archeologie/un-autre-statuette-cosmonaute-antique-trouvee-au-mexique.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/archeologie/decouverte-de-deux-cites-perdues-mayas-au-mexique.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/archeologie/argentine-une-decouverte-recente-au-fond-du-lac-traful.html

Yves Herbo traductions, Sciences, F, Histoires, 14-03-2015

Yves Herbo sur Google+

archéologie prehistoire échange climat auteur lire mystère

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau