Les vestiges romains de Constantinople

Les vestiges romains de Constantinople

Istanbul saintesophie

Sainte-Sophie, Istanbul

Istanbul « La Magnifique », seconde capitale d’Europe derrière Moscou avec environ plus de 14 millions d’habitants est mondialement reconnue pour son histoire, son architecture, ses monuments, ses mosquées, sa corne d’or et sa culture.  Classée au patrimoine de l’UNESCO, elle est l’une des capitales les plus riches en histoire et a connu de nombreuses invasions de différents peuples ce qui a laissé un capital culturel exceptionnel et unique au monde. Principal centre financier, commercial et culturel de la Turquie, elle est une destination incontournable du tourisme Européen. Abritant un grand choix d’hôtels  vous y trouverez avec certitude le logement qui vous convient personnellement afin de visiter l’une des plus belles villes au monde.

Istanbul basilique

Rappel Historique

Comme vous le savez déjà Istanbul est une ville chargée en histoire. 

Originellement, Istanbul se faisait appelé Byzance, fondée en 667 av JC, ancienne cité grecque, capitale de la Thrace, elle contrôlait le commerce de la mer noire durant et fut à de nombreuses reprises conquises et reconquises par les différents empires qui constituait la Grèce antique.

C’est en 330, sous le contrôle de l’empire Romain, que Byzance prend une tournure majeure dans son histoire et devient Constantinople. Elle fut baptisée de ce nom en l’honneur de l’empereur Romain Constantin 1er, la ville devient la capitale de l’Empire Romain (Nouvelle Rome), puis plus tard celle de l’Empire Byzantin et enfin celle de l’Empire Ottoman.

Le 1er octobre 1923, Constantinople perd son statut de capitale en faveur d’Ankara capitale de la République de la Turquie et c’est officiellement  en 1928 qu’elle devient Istanbul et le restera jusqu'à présent  avec l’une des populations les plus larges d’Europe.

Istanbul hippodrome

L’Hippodrome de Constantinople 

L’Hippodrome de Constantinople 

L’hippodrome de Constantinople est l’un des principaux vestiges de l’époque romaine. Commencé initialement sous le régime de l’empire Byzantin, il sera fini par l’empereur Constantin 1er. Pour sa nouvelle capitale, il fut le stade Hippique dans lequel se déroulaient des courses de chars et d’autres manifestations. Cet édifice historique fut utilisé jusqu'à la fin du XIIème siècle avant d’être en partie détruit par les Croisés en 1203.

Vestigecolonneserpentine apollon grece

l'un des plus anciens monuments : vestige de la colonne serpentine, à l'origine au Temple d'Apollon, à Delphe, grèce - La colonne serpentine est la partie subsistante de l'une des plus célèbres offrandes de l'Antiquité, le trépied de Platées (ou trépied de Delphes) offert par les Grecs coalisés au dieu Apollon à Delphes à la suite de leur victoire sur les Perses à Platées en 479 av. J.-C. Façonné à partir d'une portion de l'immense butin saisi par les vainqueurs dans le camp de Mardonios après la bataille, ce monument se présentait à l'origine comme une colonne de bronze formée des corps entrelacés de trois serpents dont les têtes portaient un trépied en or. L'or du trépied fut confisqué et fondu par les Phocidiens au cours de la troisième guerre sacrée au milieu du ive siècle av. J.-C.. La colonne aux serpents resta en place à Delphes jusqu'au règne de l'empereur Constantin (306-337), qui ordonna son transfert à Constantinople pour orner l'hippodrome de sa nouvelle capitale. Au fil des siècles, la colonne de bronze subit divers dommages. L'une des têtes de serpent eut sa mâchoire fracassée au xvie siècle. En l'an 1700, ce sont les trois têtes qui tombent et sont perdues dans la même nuit au cours de circonstances mal connues. La partie supérieure de l'une de ces têtes, retrouvée en 1848, est maintenant exposée au musée archéologique d'Istanbul. (Wikipedia.fr)

Head serpent hippodrome istanbul museum

Aujourd’hui vous pouvez aller admirer les vestiges de cette arène sur la place du Sultan Ahmet située dans le centre historique de la ville. Les trois principaux vestiges de l’hippodrome encore présent de nos jour sont :

-          L’obélisque de Théodose qui vient d’Egypte importé par l’empereur Théodose qui le fit ériger au milieu de la place.

-          La colonne Serpentine qui représente l’un des plus anciens monuments d’Istanbul. Originellement installée devant le temple d’Apollon en Grèce elle est importée puis dressée sur l’hippodrome par Constantin 1er.

-          La colonne de Constantin murée plus récente puisqu’elle aurait été érigée vers le IVème siècle. Réparée par Constantine Porphyrogénète et recouverte de bronze, les plaques de bronze furent ensuite pillées par les Croisés.

Byzantine obelisque

l'obelisque égyptien, la colonne de Constantin derrière

La citerne de la Basilique

Egalement connu sous le nom de Yerebatan Sarayi, la citerne de la Basilique est la plus grande citerne souterraine construite à Istanbul. Elle a été construite en l’an 532 comme de nombreux monuments dont la majestueuse basilique Sainte Sophie. Elle a été construite par l’empereur Justinien afin de créer un réservoir d’une contenance suffisamment importante pour l’été. La citerne est composée de 336 colonnes subdivisées en 12 rangés de 18 colonnes réparties sur une surface de 10 000 mètres carrés et pouvant contenir l’équivalence de 30 millions de litres d’eaux.

Citernebasilique

Elle est aujourd’hui destinée à une utilisation purement touristique où les visiteurs peuvent admirer les pieds des colonnes en forme de tête de méduse et qui sont de part ailleurs en très bon état et surprenante car ce sont des œuvres d’art qui sont « à l’envers ».

Istanbul citerne colonnes istanbul

L’aqueduc de Valens

Istanbul aqueduc valens

Commencé sous la période de Constantin 1er  par les romains au IVème siècle, l’aqueduc de Valens se finira en 368 sous le régime de l’empereur romain d’orient Valens. Il a été évidemment construit afin d’approvisionner en eau Constantinople. Située sur la partie européenne d’Istanbul, l’eau était apportée jusqu’au centre historique de la ville près de l’hippodrome. Composé d’une double rangée d’arches il était à l’origine long de plus de 1 kilomètre et d’une vingtaine de mètre de haut. En parfait état, il est l’un des rares vestiges romains si bien conservé. Vous pourrez l’admirez de nuit sous un système d’éclairage LED qui le rend d’autant plus impressionnant.

Aqueduc istanbul nuit

Par Fanny Leroy

http://galleryhip.com/hippodrome-constantinople-painting.html

Walls of istanbul

Les anciennes murailles de Constantinople

Un article de Fanny Leroy relayé par Yves Herbo, Sciences, F, Histoires, 13-11-2014

Yves Herbo sur Google+

archéologie essai auteur lire

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau