Les pyramides de Mongolie du Sud

Les pyramides de Mongolie du Sud

hongshanpyramidsinmongolie.jpg

Suite des pyramides chinoises : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/des-pharaons-chinois-dans-leurs-pyramides.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/archeologie/la-mysterieuse-chine-du-neolithique.html

Des traces d'une très ancienne culture mondiale, très "en avance sur son temps" et elle-même probablement survivante d'une ancienne culture encore plus ancienne et étendue ont été trouvées en 2001, dans la Région Autonome de Mongolie Intérieure, au nord de la Chine. En effet, il ne s'agit pas ici de tumulus, assez nombreux découverts en Chine, mais bien de structures en pierres, et elles ont été examinées par un archéologue chinois assez réputé, Guo Dashun.

Ce dernier a déclaré que cette pyramide à trois gradins avait été érigée au moment de la période connue comme étant la culture Hongshan, à l'âge de pierre, il y a 6000 à 5000 ans.

Les découvertes ont été assez riches : sept tombeaux et un autel en ruine se trouvaient au sommet des pyramides. Une flûte en os, un anneau de pierre et une sculpture grandeur nature d'une déesse, ainsi que de nombreux fragments de poteries cassées, gravées du caractère chinois du riz (mi) (plus récentes donc), ou tout au moins de la gravure en forme d'astérisque datant des périodes de l'écriture chinoise archaïque...

Ce qui aurait le plus étonné les archéologues est une pierre génitale de la taille de la paume d'une main trouvée sur la paroi intérieure d'un tombeau avec une petite statue en pierre de la déesse en-dessous.

Les archéologues ont affirmé que cette découverte de la pyramide et de ces reliques était cruciale et unique pour en apprendre davantage sur l'ensemble de la vie spirituelle et proche de la terre des peuples de la culture Hongshan.

La culture néolithique de Hongshan a été datée de 4500 à 2250 avant JC et est l'une des plus anciennes civilisations avancées découvertes à ce jour en Chine. Ses principaux centres sont situés sur les terres entre les provinces du Hebei, en Mongolie intérieure et du Liaoning (mais une nouvelle preuve révèle des implantations possibles dans la région de la rivière Yangtze)

Les Hongshan étaient des bâtisseurs de temples et des bâtisseurs de villes, qui ont créé certaines des premières sculptures en jade néphrite. Leurs techniques de sculpture du jade sophistiquées employaient des technologies qui dépassent des explications simples. La plupart des objets de jade de Hongshan sont bien préservés en raison du fait que la culture Hongshan utilisait des sépultures de dalle et en raison du climat sec et aride de la Mongolie intérieure. Peut-être le plus célèbre connu des artefacts de Jade Hongshan est le foetus de dragon enroulé. Il a été récemment découvert que le Hongshan possédait la connaissance de la métallurgie et connaissait l'utilisation du cuivre (du fer possible), des outils métalliques pour travailler leurs chefs-d'œuvre en Jade. De nombreux objets Hongshan indiquent l'utilisation de lames de scie et des instruments de forage, reflétant le fait qu'ils étaient une civilisation technologiquement très avancée. Actuellement, il n'existe aucune preuve d'artefact connu d'autres cultures néolithiques qui présentent des signes d'usage d'outils en métal pour façonner le jade pendant cette période très précoce.

La pyramide, située sur une crête de montagne à un kilomètre au nord de Sijiazi dans le canton Aohan Banner, sur le territoire de la tribu Aohan, est un bâtiment de pyramide à degrés de trois étages de 30 mètres de long et 15 mètres de large. Cette découverte met en lumière le fait que ces peuples antiques ont été l'un des premiers peuples connus pour construire des structures pyramidales.

Ces hommes Hongshan du tout premier néolithique vivaient nomadement dans une région qui se situe entre la steppe et les zones climatiques agricoles. Dans la période du milieu de la culture Hongshan, il devient évident qu'une société basée sur l'élevage et l'agriculture émerge, qui mène à l'avancement dans la structure sociale. La découverte des lieux de sépulture Hongshan ont montré qu'ils avaient une structure de classes et intéressant aussi, le fait qu'ils cultivaient le millet et ne cultivaient pas du riz. L'élevage semble avoir été très avancées avec la domestication des porcs et des canards. Il existe des preuves d'artefact en Jade existants qui pointe vers la possibilité qu'ils étaient l'un des premiers peuples à domestiquer le cheval. Des preuves archéologiques montrent que l'émergence de la stratification sociale et d'une classe dirigeante d'une grande industrie de l'artisanat des travailleurs du jade a prospéré.

Le rituel Hongshan du Jade et les objets d'art ont été créés il y a une période de plus de 2.000 ans. Les jades Hongshan ont été découverts en grande quantité, avec plus de 52 différents types d'objets de jade de diverses formes. Les découvertes les plus remarquables l'ont été très récemment dans des zones qui sont beaucoup plus au sud de l'endroit où la civilisation de Hongshan avait été supposée s'être rendue.

Malheureusement, région plutôt coupée par la Chine, et les résultats des archéologues chinois ne semblent pas être apparus sur la toile... Il y a aussi cette photo d'autres structures pyramidales en Mongolie prise d'avion présentée par Klaus Dona dans son film :

pyramidesmongoliesud.jpg

western-xia-tombs.jpg

Western Xia Tombs

Cette pyramide à degrés, 31.58 par 31.58 mètres carrés et 12,4 mètres de haut, est situé au Zyban, maintenant en Chine. Elle donne sur le château KukNae (Ziban) au sud-ouest, et à 12 plaques de pierre, la plus grand d'entre elles mesure 2,7 m de long et haute de 4.5m, s'appuyant sur le premier étage. Il y avait quatre pierres de gardien, ressemblant à un dolmen sur le degré, mais un seul a survécu comme vous pouvez voir ci-dessous. Il est appelé «Paechong», signifie tuteur tombe en coréen.

C'est supposé avoir été construit dans la période Kokuryo, peut-être avant l'an 500, mais personne ne sait vraiment. C'était autrefois connu comme le tombeau de pierre de la Grande Kwangkaeto, mais il y a maintenant une pyramide de pierre détruite, à proximité du monument de pierre de la grande Kwangkaeto, qui devait être de la Grande, de sorte que cette pyramide pourrait être un tombeau d'un roi Zangsu. «Zangkunchong», une tombe de général en coréen :

zangkunchong-step-pyramid.jpg
zangkun2.jpgzangkun5.jpgzangkun3.jpgzangkun6.jpgzangkun7.jpg


Voici en tout cas les listes et coordonnées Google Earth des tumulus et pyramides chinoises :

Zhou dynasty tombs complex near Luoyang, Henan


Zhao Kings’ tombs complex near Handan, Hebei


Qin dynasty mausoleums near Xi’an, Shaanxi

  • Tomb of First Emperor in Lintong 34.3812356°N 109.2540121°E .This is the largest Chinese burial mound. The original height is 76 metres (249 ft), the present height is 47 metres (154 ft), and the size is 357 metres (1,171 ft) x 354 metres (1,161 ft). It was built during the short-lived imperial Qin Dynasty (221-206 BC).
  • Tomb of Emperor Qin Ershi in Xi’an


Western Han dynasty mausoleums complex in Xianyang and around Xi’an, Shaanxi

Maoling Mausoleum group :

Pingling Mausoleum group :

Yanling Mausoleum group :

Kangling Mausoleum group :

Weiling Mausoleum group :

Group of two “tombs of Zhou Kings” (possibly from Han era) :

  • Tomb of King Wu of Zhou
  • Tomb of King Wen of Zhou

Yiling mausoleum group :

Anling mausoleum group :

Changling mausoleum group :

Yangling mausoleum group :

Baling mausoleum group:

Duling mausoleum group:


Yangling, Shaanxi


Xining, Qinghai


Mausoleum of Emperor Xiaojing of Tang near Goushi, Henan


Imperial mausoleums complex of Song dynasty in and around Gongyi, Henan


Elsewhere


Sources :  http://fr.wikipedia.org/wiki/Pyramides_chinoises + http://beforeitsnews.com/beyond-science/2012/10/giant-mummies-and-pyramids-of-china-2439528.html?currentSplittedPage=2 + http://www.thelivingmoon.com/42stargate/03files/China_Pyramid.html + http://english.peopledaily.com.cn/200107/06/eng20010706_74356.html

chine.jpg

Pyramides chinoises (et mongoles/coréennes)

Yves Herbo-SFH-09-2013

Yves Herbo sur Google+

archéologie prehistoire alien environnement mystère

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau