Les anciennes cités englouties modifient l'Histoire humaine

Les anciennes cités englouties modifient l'Histoire humaine

empire-rama-temple-mahabalipuram-apres-tsunami.jpg

Les Anciennes Cités englouties peuvent changer notre opinion sur l'Histoire de l'Humanité. Est-ce qu'une civilisation aurait existé il y a environ 50.000 ans ? (Faits)

Les récentes découvertes de villes sous-marines changent les idées que nous avons eues sur la façon dont la civilisation a évolué sur terre. Ils ont trouvé des outils sophistiqués et des structures géantes en profondeur sous la surface de l'océan dans de nombreux endroits à travers le monde. Les découvertes récentes montrent que les humains avaient progressé au point de construire des villes géantes et des outils complexes bien avant que nous ne l'aurions jamais cru possible. En fait, ils ont trouvé des outils qui ont été datés au carbone et qui remontent à il y a 32 000 années. Ce qui pourrait signifier que ces villes avaient été construites depuis des dizaines de milliers d'années avant cela. Pour vous donner une idée de comparaison, notre culture a évolué à ce niveau de technologie en moins de 15.000 ans. Cela signifie qu'une culture qui existait il y a longtemps, plus de 30.000 ans avant qu'un quelconque événement catastrophique ait amené leurs villes à sombrer dans l'océan, a peut-être été beaucoup plus avancée technologiquement que nous ne le sommes, en théorie, ils auraient pu être 3 fois plus avancés que nous ne le sommes aujourd'hui. Pour autant que nous le sachions, quand les grandes inondations sont arrivées, ils ont laissé tout simplement la planète.

L'un des plus étranges de tous les monuments engloutis est celui de Yonaguni Jima, découvert au large des côtes du Japon (la photo ci-dessus est appelée 'la tortue') ... qui a été chaudement débattue en son temps, mais de plus en plus de preuves se sont accumulées suggèrent que les structures sont bien faites par l'homme (coupures droit dans la roche comme de nombreuses autres structures trouvées).

Les chercheurs archéologues les plus alternatifs semblent croire qu'il y avait une civilisation technologiquement avancée, qui a construit ses structures en pierre qui existaient à la fin de la dernière ère glaciaire, lorsque les niveaux de mer étaient de plus d'une centaine de pieds (38 mètres) plus bas qu'aujourd'hui. Depuis, les plus grandes villes sont toujours construites sur les côtes, l'endroit pour rechercher des villes antiques serait le niveau auquel l'océan avait l'habitude d'être avant que toute la glace ait fondue (environ 9500 avant JC).

Cependant, même sans prendre de telles idées de datations extrêmes au sérieux, nous pouvons voir qu'il y a des ruines sous-marines éparpillées certainement partout sur la planète. Depuis que le niveau des océans sont considérés comme ayant augmenté et diminué avec des mini glaciations, il se peut que nous devions admettre une civilisation plus tôt que nous ne le pensions, mais juste pas aussi tôt que certains aimeraient à le croire.

Jetez un oeil à ces images des structures sous-marines ... (toutes les photos de The Morien Institute)

yonagumi2.gifyonagumi1.gif

La civilisation de l'Egypte antique a eu lieu dans un passé si lointain que aujourd'hui il semble mythique. Les pyramides et autres temples, avec leurs hiéroglyphes représentant une civilisation florissante, ont un attrait mystérieux, presque magique. Il semble inconcevable que les gens d'une société avancée auraient pu marcher dans ces rues anciennes.

Maintenant, il a été annoncé qu'une civilisation a été découverte, qui aurait paru tout aussi ancienne pour les gens qui ont construit les pyramides, comme les pyramides le semblent pou nous. Selon les scientifiques marins en Inde, les vestiges de cette cité perdue ont été découverts vers 36 mètres (120 pieds) de profondeur dans le golfe de Cambay, au large de la côte ouest de l'Inde. Et la datation au carbone dit qu'ils ont 9500 années d'ancienneté. Cela contredit totalement la position de la plupart des historiens et des archéologues occidentaux, qui (parce qu'elle ne correspond pas à leurs théories) ont toujours rejeté, ignoré ou supprimé les preuves d'une vision ancienne de l'existence de l'humanité sur la planète Terre. La civilisation humaine est maintenant prouvablement beaucoup plus ancienne que beaucoup l'ont cru.

ann-oldcity-map.jpg

Selon la BBC, les rapports de Tom Housden ont enregistré :

La grande ville - qui est de cinq miles (8 kilomètres !) de long et deux miles (3 kilomètres) de large - est estimée antidater les plus anciens vestiges connus dans le sous-continent de plus de 5000 ans.

Le site a été découvert par hasard l'an dernier (2002) par les océanographes de l'Institut National des technologies océaniques de l'Inde, qui menaient une enquête sur la pollution.

L'utilisation du sonar à balayage latéral, qui envoie un faisceau d'ondes sonores vers le fond de l'océan, a permi d'identifier d'énormes structures géométriques à une profondeur de 120 pieds.

Les débris récupérés sur le site - y compris les matériaux de construction, de la poterie, des pans de murs, des perles, de la sculpture et des ossements humains et des dents - ont été datés au carbone et jugés avoir près de 9500 ans (BBC article).

Plusieurs rapports confirment cette estimation. Housden a ajouté, " tout le modèle des origines de la civilisation devra être refait à partir de zéro."

L'article de la BBC nous dit que les restes de cette ancienne ville reposent sur 'd'énormes fondations.' Les archéologues marins eux, l'ont découvert avec une technologie appelée «profilage du sous-sol.' L'auteur et réalisateur Graham Hancock, une autorité sur les fouilles archéologiques des civilisations antiques, aurait déclaré que la preuve était convaincante. Par exemple, il dit que les océanographes ont trouvé deux grands blocs qui étaient plus grands que tout ce qui a jamais été trouvé. « Les villes de cette envergure, a déclaré Hancock à BBC Online, ne sont pas connues dans l'enregistrement archéologique jusqu'à il y a environ 4 500 années, quand les premières grandes villes commencent à apparaître en Mésopotamie. "

mohenjo-daro-map.jpg

Les théoriciens postulent que la zone où cette ville a été submergée existait lorsque les calottes glaciaires ont fondu à la fin de la dernière ère glaciaire.

" A la mi-Janvier 2002,' dit Hancock sur son site Internet, « les scientifiques marins en Inde ont annoncé qu'ils avaient des images sonar de formes carrées et rectangulaires d'environ 130 pieds au large des côtes nord-ouest de l'Inde dans le golfe du Khambhat ( Cambay). . . . [Il y a] des formes de sonar avec des angles de 90 degrés. Le ministre indien de la Science et de la Technologie a ordonné que le site soit dragué. Ce qui a été trouvé a surpris les archéologues du monde entier " (GrahamHancock.com)

Les découvertes incluent des restes humains

Linda Moulton Howe, qui enquête sur les incidents de ce type dans le monde entier, a interviewé Michael Cremo sur cette nouvelle découverte. Cremo est chercheur et auteur du livre " archéologie interdite ". Cremo a visité l'Inde et assisté à des réunions locales sur le site Cambay.

« Au cours des derniers mois, Cremo lui a dit, les ingénieurs ont commencé certaines opérations de dragage là-bas et ils ont retiré des ossements humains fossiles, du bois fossile, des outils de pierre, des morceaux de poteries, et bien d'autres choses qui indiquaient qu'ils avaient trouvé en effet un site d'habitation humaine. Et ils ont réussi à faire un travail de sonar plus intensif là et ont pu identifier plus de structures. Elles semblaient avoir été aménagées sur la rive d'un fleuve qui s'était écoulé à partir du sous-continent indien qui s'est rompu dans cette zone.»

Selon Howe : " Même si nous ne savons pas quel est le contexte culturel de ce peuple, si cela apparaît être une ville qui est vieille de 9500 années, elle est plus ancienne que la civilisation sumérienne de plusieurs milliers d'années. Elle est plus âgée que l'Egyptienne, plus ancienne que la chinoise. Donc, cela affecterait radicalement l'ensemble de notre image de l'évolution de la civilisation urbaine sur cette planète.

Maintenant, si il arrive en outre que des recherches supplémentaires sont en mesure d'identifier la culture des personnes qui vivaient dans cette ville qui est maintenant sous l'eau - s'il s'avère qu'ils sont un peuple védique, ce qui je pense est tout à fait probable compte tenu de l'emplacement si près de la côte de l'Inde - je pense que cela changerait radicalement le tableau d'ensemble de l'histoire indienne qui a essentiellement été écrite par les archéologues occidentaux.

Pour en savoir plus sur les découvertes déjà plus anciennes en Inde, à Harappa, et leur relation à la tradition védique, s'il vous plaît voir l'article de Linda Moulton Howe sur son site Web EarthFiles.com.

La photo ci-dessous est une image satellite du fond de la mer des Caraïbes et elle montre ce que pourrait être une civilisation ancienne engloutie qui pourrait rivaliser avec nos plus grandes villes d'aujourd'hui...

caraibes-satellitereal.jpg

Source : http://crazysignguy.wordpress.com/2011/09/13/ancient-underwater-cities-may-change-our-opinion-about-human-history-has-civilization-been-around-for-50000-years-facts/

Sous les eaux du golfe de Khambat

Les vestiges s'étendent eux aussi sur les rives d'un fleuve, aujourd'hui englouti sous les eaux du golfe de Khambat (ou Cambay en anglais), sur une longueur de 9 kilomètres. Ils témoignent d'une civilisation avancée, capable de construire un barrage sur le cours d'eau et de grands aménagements publics.

L'archéologie sous-marine nous offre avec cette découverte un mystère de plus à élucider : la civilisation est-elle née en Mésopotamie ou en Inde ?

sonar-khambhat-1.jpg

Le golfe de Cambay n'est pas inconnu des archéologues. La rivière Sarasvatî ("qui est comme l'eau", Sarasvatî est une déesse du panthéon hindou) asséchée depuis plus de quatre mille ans, a été le berceau de nombreuses cités apparentées à la civilisation de Harappa. Cette rivière avait son estuaire dans le golfe de Cambay.

Les eaux du golfe sont troubles en raison de la permanente agitation apportée par les courants sous-marins et par la pollution. C'est d'ailleurs au cours d'une étude de la pollution de l'eau qu'ont été identifiés, sur les relevés sonar, les vestiges de la civilisation du golfe de Khambhat.

" Cela ressemble à une civilisation du type Harappa mais remontant bien plus loin, à 7500 avant J.-C.", déclarait le ministre indien du développement des ressources marines, Murli Manohar Joshi.

C'est l'interprétation des images sonar prises par l'équipe de recherche du N. I. O. T. qui a permis la découverte. Les images montrent les traces de constructions.

Elles montrent très nettement (pour les spécialistes) les structures étendues sur près de neuf kilomètres le long du lit de l'ancien fleuve.

De nombreux objets ont été découverts et rapportés à la surface : restes de poteries, objets travaillés, perles, fragments de sculptures et matériaux de construction. Ont été retrouvés également des fragments d'os humains et des morceaux de bois carbonisés ainsi que des objets perforés. Ils témoignent d'une présence et d'une installation humaine sur le site.

khambat1.jpgkhambat2.jpgkhambat3.jpgkhambat4.jpgkhambat5.jpgkhambat6.jpgkhambat7.jpgkhambat8-grahamhancock.jpgkhambat9-grahamhancock.jpg

Les morceaux de bois ont permis une datation selon la méthode du carbone 14 : - 7500 ans avant notre ère. (Yves Herbo : pour leur engloutissement...)

La présence de corail prouve l'existence d'une eau claire, le corail ne se développant pas dans les eaux troubles comme le sont celles du golfe aujourd'hui.

Les constructions sont identifiées comme un grand réservoir de quarante mètres de côté, et ce qui pourrait être une acropole et des temples. Des traces de canaux laissent penser à l'existence d'un système de drainage. Les vestiges d'un barrage ont aussi été observés par les spécialistes sur les images sonar. Une construction de 183 mètres de long, en brique de boue, pourrait être un grenier à céréale. Tout à côté, on retrouve également les fondations de ce qui pourrait être des maisons.

La civilisation découverte dans le golfe de Khambat, sur la base de la datation au carbone 14 d'une pièce de bois, est beaucoup plus ancienne que la civilisation de la vallée de l'Indus et celle de la vallée de la Sarasvatî (site de Lothal) pourtant très proches géographiquement : 7500 ans avant notre ère pour Khambhat contre 2500 ans avant notre ère pour la civilisation de l'Indus. La préhistoire indienne fait avec cette découverte un bond en arrière de 5000 ans.

La Mésopotamie était jusqu'alors considérée comme le berceau de la civilisation urbaine, les premiers villages étant datés de -3500 ans Avant J.C.

gujarat-satellite-view.jpg

  • Le néolithique

Le néolithique se caractérise par de profondes transformations du mode de vie des hommes : passage d'un mode de vie nomade à sédentaire, outils de pierre polie puis de cuivre, utilisation de la brique crue comme matériau de construction et développement de l'agriculture et de l'élevage. Les premiers artisanats se développent également avec l'apparition de deux outils essentiels : le tour de potier et le métier à tisser. L'homme pouvait désormais fabriquer des tissus et des contenants pour ses aliments. Du coup, la société humaine va se transformer, par une spécialisation des tâches. La sédentarisation avait apporté le développement du rôle de la femme. Le développement de l'artisanat crée une classe d'artisans. La sédentarisation va également donner naissance à une fonction de défense. Le néolithique, c'est également une rupture dans la place de l'homme dans la nature : désormais, l'homme apprend à modifier son environnement... ce qu'il n'a pas cessé de faire depuis.

  • Foyers de civilisations

Les principaux foyers de civilisation du néolithique sont par ordre d'ancienneté, avant J.C. :

- la Mésopotamie : -3500 / -1100
- l'Égypte : -3100 / -1000
- l'Inde : -2900 / -1500
- la Chine : -1500 / -1000
- le Mexique : -1200 / -300

Ces foyers de civilisations se sont toujours développés le long des fleuves, sources d'eau, de nourriture par la pêche, de protection, d'irrigation pour les culturesTigre et Euphrate en Mésopotamie, Indus en Inde, Nil en Égypte, Huang-Ho en Chine. L'homme a appris à utiliser les fleuves et leurs caprices, utilisant le limon apporté par les crues pour enrichir les terres et améliorer le rendement des récoltes, construisant des canaux d'irrigation et des barrages.

citekhanbhat-reconstitution.gif

La confirmation de la datation du site de Khambat ferait de l'Inde le berceau de la civilisation urbaine et bouleverserait la perception que nous avons du néolithique.

khambat10.jpg

Le site de Khambhat est de découverte récente. Un travail très important d'exploration et d'analyse reste à réaliser. La datation du site a été réalisée sur la base d'une pièce de bois selon la méthode du carbone 14. Mais certains scientifiques réfutent les arguments en faveur du site de Khambat.

L'archéologue et géologue américain Paul V. Heinrich met en cause (voir l'article publié sur son site : Artifacts or Geofacts) la validité de l'interprétation des découvertes d'artefacts indiens. Les objets retrouvés pourraient avoir été façonnés naturellement, les restes humains s'expliquant naturellement par la forte présence humaine dans la région. Même les perforations circulaires ont pu être réalisées par le travail de la nature. Heinrich étaie son argumentation par la publication d'autres objets, similaires à ceux trouvés dans le golfe de Khambhat, mais tout à fait naturels. Il faut reconnaître que les documents de Heinrich sont tout à fait impressionnants et ses explications rationnelles.

naturalsartefacts.jpg

La datation au carbone 14 d'une pièce de bois retrouvée avec les objets ne prouverait pas pour autant l'ancienneté des autres objets trouvés dans la même couche stratigraphique. Ce type d'anomalie serait parfaitement connu. (?).

La controverse est donc ouverte. Il faudra certainement beaucoup de temps pour confirmer définitivement ou infirmer la validité du site. D'autres travaux seront certainement publiés dans les prochains mois sur le sujet, il ne nous reste plus qu'à attendre... 

http://www.futura-sciences.com/fr/doc/t/archeologie/d/sous-les-eaux-du-golfe-de-khambat_226/c3/221/p6/

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/sciences/les-cites-englouties-de-khambhat-et-dwarka.html

Liens utiles : 

  • Le site du N.I.O.T.

http://www.niot.ernet.in/index.html

  • Le site de Graham Hancock

http://www.grahamhancock.com/intro.php

  • Le site de P.V. Heinrich

http://www.intersurf.com/~chalcedony/geofact.shtml

  • Un article du Dr Kalyanaraman

http://www.sulekha.com/articledesc.asp?cid=196338

  • Un site d'initiation au néolithique

http://www.seminaire-sherbrooke.qc.ca/cdhist/pagesd'accueilcarica/societe_neolithique.htm

De l'ambre à Cambayhttp://www.rfi.fr/science/20101027-gisement-ambre-raconte-histoire-terre-il-y-50-millions-annees

http://eden-saga.com/fr/inde-indus-harappa-mohenjodaro-mahabalipuram-pont-d-adam-ceylan-l-empire-de-rama.html

http://investigationsoanisetoceanographiee.wordpress.com/2012/03/27/les-cites-englouties-de-khambhat-et-dwarka/

Yves Herbo-SFH-05-2013

Yves Herbo sur Google+

mystère environnement interviews archéologie prehistoire politique NOM climat météo volcanisme séisme

Commentaires (4)

yvesh

Et bien il ne faut pas confondre les matériaux ni les liquides car la chaleur sur le magma a des effets inverses : les basaltes deviennent au contraire plus denses et perdent du volume... et il y a plusieurs façons de créer de la croûte... océanique ou continentale d'après la science officielle :
La production de croûte continentale au cours de l'histoire de la Terre
Ces mécanismes de genèse de la croûte n'ont pas toujours été les mêmes tout au cours de l'histoire de la Terre. On peut globalement distinguer deux périodes.

Avant 2,5 milliards d'années (c'est l'Archéen)
La Terre était plus chaude, le gradient géothermique (flèche en bleue) était plus élevé qu'actuellement. La croûte océanique en subduction atteignait sa température de fusion (courbe de fusion ou solidus d'un basalte hydraté, en rouge) avant de s'être déshydratée (courbe de déshydratation de la croûte océanique en vert). Elle pouvait donc fondre donnant alors naissance à la croûte continentale primitive.
Après 2,5 milliards d'années
La Terre s'étant refroidie, le gradient géothermique a diminué de telle manière que la croûte océanique en subduction (flèche bleue) se déshydrate (courbe verte) avant d'atteindre son solidus (courbe rouge).
Elle ne peut donc pas fondre et est intégralement recyclée dans le manteau. Les fluides issus de sa déshydratation remontent à travers les coins de manteau sus-jacent et chaud et en induisent la fusion.

Les magmas ainsi produits sont calco-alcalins et constituent la croûte continentale moderne.

De toute façon, continentale ou océanique, les croûtes sont crées par du magma liquide avec une chimie différente et solidification différente.
Voir ici pour les schémas et explications : http://planet-terre.ens-lyon.fr/article/croissance-continentale1.xml

A priori, au tout début n'existait qu'un grand océan de magma qui couvrait toute la planète (avec peut-être ses courants et circulations internes puisque la planète tournait en plus beaucoup plus vite qu'actuellement) et (à priori encore), cet océan s'est solidifié/refroidit petit à petit pour créer un continent unique couvrant toute la planète puisqu'il n'y avait pas encore d' eau (évaporée s'il y en a eu à l'origine) et en permanence dans l'atmosphère à cause de la chaleur (aucune pluie au sol avant des températures adéquates)... puis les matériaux les plus lourds ont du se regrouper un maximum avec le temps et les lois de la gravitation dans du liquide ou semi-liquide pour finir par former un gros trou dans le sol et créer la première subduction de matière lourde en direction du noyau. Je pense que ce premier trou primordial est celui des Mariannes, l'endroit le plus profond de la Terre. Ce n'est que plus tard que la plus est tombée, et que l'eau apportée par des comètes et astéroides a pu rester liquide pour former l'océan primordial : A priori oui, il est logique de penser qu'il y ait eu 1 continent unique à l'origine entouré d'un océan unique... tout comme il est possible d'imaginer des périodes où il y a eu tellement d'eau ou de glace qu'il n'y a plus eu de continent du tout et qu'un océan : on sait maintenant qu'une croute océanique met 2 milliards d'années pour disparaître dans le magma et pour en resurgir : on a beaucoup de chance de trouver encore des traces de roches vieilles de +3 milliards d'années comme en Inde. Ceci pour dire que même s'il y aurait eu une vie organisée et ayant laissé son empreinte sur la planète (comme nous actuellement) il y 2.5 milliards d'années sur la Terre, il n'en subsisterait strictement rien du tout de nos jours : le sable que nous voyons, c'est tout...

echap

Moi, l'idée d'un premier continent unique me semble pas mal aller à l'encontre de tout bon sens... pour qui a déjà fait bouillir des pates ou autres flans, cuillere à la main, les ilots solides qui arrivent en surface se forment dans les couches profondes du magma... un peu à l'inverse des flocons de neige, d'ailleurs... la chaleur, leur fait prendre du volume, donc perdre de la densité et ils remontent alors en surface d'après la simple application d'une loi d'Archimède, bien connue, je crois... et je ne vois aucune raison valable à avancer pour dire que la croute terrestre ne se forme pas ainsi...

yvesh

En tant qu'auteur de SF, ça fait bien longtemps que la vision d'une civilisation ayant tenté de terraformer la Terre (et ayant échoué, faisant éclater le continent primaire) me hante... mais cette civilisation serait plutôt issue d'une période précédant évidemment la division de l'unique continent : bien avant l'apparition des dinosaures (mais qui en sont issus à cause des radiations émises par la disparition de la grande civilisation planétaire précédente...

fac13
  • 4. fac13 | 17/05/2013

Je pense sincèrement à une civilisation antérieur aussi évoluer que la notre.
Notre belle bleu a 4.5 Milliard d'année...
Elle en as du en voir des choses. Notre champs de conscience n'est rien face à elle.
La date de la premier civilisation varie grosso merdo de -5000 à -3500 av JC.
Et les premier sapiens sapiens aurais 200 000 ans !!!!! BUG
Donc on serais rester quelques milliers d'année dans le noir le néant rien....
Et un matin un con c'est réveiller et à crée l’humaniser ? quel homme !!!
Soyons sérieux prenons nos cas échéant et visible aujourd'hui.
Imaginé un instant qu'une civilisation et pu existé en relation avec les UFO. Que cette dernière fut décimé par une évènement catastrophique.
Si cette ère fut anéantis il est quasi normal que l'on retrouve que quelques vestiges peu préserver.
Exemple simple aller sur google est chercher épave voiture année 20 et regarder la gueule qu'elle tire.... Et tout ça en quelque décennie.
Alors on peu effectivement imaginer en quelque millier d'année il n'y aurais plus rien et c'est de même pour tout le reste (ovni, squelette, sex toy ?..... )
Les cas exceptionnel de dinosaure retrouver sont du à des processus naturel vraiment extraordinaire.

Donc je suis d’accord avec les théories des UFO, mais encore plus sur celle d'une civilisation disparue surtout qu'une citée de 8 Km de long et 3 Km de large prouve qu'à cette époque nous étions loin de tous vivres dans des cavernes.

Ces scientifiques et professeurs de grandes écoles ont fait de grandes études pour dire est faire de grande conneries (tout comme nos chef d'état et leurs potes franc maçon)

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau