Le Lajedo de Pai Mateus n'est pas naturel

Le Lajedo de Pai Mateus n'est pas naturel

Bresil lajedo

Voilà un site que je découvre personnellement, grâce à un ami qui me l'a indiqué, et dont on n'entend pas parler; et pour cause : déjà récupéré commercialement par un Hôtel et estimé il y a des dizaines d'années naturel par on ne sait trop qui ni sur quelles analyses (dépassées vu les changements de calibrages sur les datations au carbone et magnétiques)... étant donné les dernières découvertes de l'utilisation véritablement industrielle de certaines anciennes civilisation d'une forme de béton géopolymorphe artificiel dans leurs constructions mégalithiques, de la découvertes de montagnes réellement terraformées et sculptées en façade, dont l'érosion millénaire donne une apparence naturelle (taux d'érosions officiels d'ailleurs changeants et faux suivant les régions !) et de collines sculptées en formes d'animaux ou de divinités, et en voyant certaines photos de ce site, je n'ai pratiquement aucun doute sur son origine non-naturelle ou tout au moins largement aménagée et terraformée par les anciens, bien avant notre ère. On voit très nettement un énorme rocher en forme de tête de serpent (avec même l’œil et la bouche gravés, et on voit l'autre œil tombé devant dans la rivière. Au premier plan sur une photo, on devine une antique statue couchée et érodée par l'eau, mais il y a des traces de sculptures à mon avis (toujours discutable bien sûr !). Petite enquête tout de même :

Le Lajedo de Pai Mateus ("Revêtement" du Père Matthieu) est une formation rocheuse située à Cabaceiras dans l'État de Paraíba (Brésil). Il est fait avec des rochers (pesant jusqu'à 45 tonnes) qui se démarquent sur le sol de pierre et la végétation clairsemée de la région de Cariri Paraiba.

Selon des études de la formation rocheuse particulière, elle serait le résultat de l'érosion du sol pendant des millions d'années, en raison des variations naturelles et de grandes fissures dues aux écarts de températures. Sur des pierres se trouvent des peintures rupestres attribuées aux Indiens Cariris qui vivaient dans la région depuis environ 12 mille ans.

Le site est à environ 25 km de la ville de Cabaceiras (accessible par une route de terre) et est situé dans une propriété privée, l'Hôtel Fazenda Pai Mateus Lajedo.

En plus du Lajedo, on peut entendre le bruit du vent et rien de plus. La légende raconte qu'un ermite du nom de Père Matthieu vivait dans l'une des pierres qui lui a servi de grotte au dix-huitième siècle. D'où le nom de l'endroit, Lajedo du Père Matthieu. Une autre formation rocheuse frappante est le "casque", qui sert clairement de site à carte postale.

Source: Tourisme en Paraíba + http://omundocomoelee.blogspot.fr/2010/10/turismo-na-paraiba-lajedo-do-pai-mateus.html

Les photos, cliquez dessus pour les agrandir :

Bresil lajedoBresil lajedoBresil lajedoBresil lajedoBresil lajedoBresil lajedoBresil lajedo 1Bresil lajedoBresil lajedoBresil lajedoBresil lajedoBresil lajedoBresil lajedobisBresil lajedoBresil lajedoLajedo pai mateus

J'ai doublé certaines captures pour montrer certaines structures et configurations du terrain environnant pour montrer son organisation qui apparaît peu naturelle, j'ai entouré en rouge les tracés au sol qui semblent indiquer une grande érosion de structures creusées dans la roche de façon organisée, pratiquement jusqu'aux fondations à certains endroits. Sur les photos 7-8, on a l'impression forte de voir ici une très ancienne statue érodée ou même fondue au sommet à gauche et à droite les reliquats d'une statue de tortue (sous les flèches). La photo 9 nous montre et explique l'érosion locale des pierres en ovale ou sphères, mais assez peu pour les angles droits. La 10 nous offre un beau panorama de "l'avancée rocheuse" qui s'est écroulée et qui ressemble furieusement à un ancien Temple dédié au dieu serpent à plumes. La 11 nous montre de plus près que nous pourrions parfaitement avoir à faire à des murs et façades écroulés vers la rivière, fracturés par des séismes, l'âge et les chutes. Les 12 et 13 nous font voir les deux faces de la "tête de serpent" géante, qui avait l'air de tenir à l'origine sur des sortes de menhirs qui se sont écroulés, défonçant les murailles et protections érigées devant. On devine encore l’œil gauche du serpent, une bouche et peut-être une langue écroulée sur la 12, alors que la 13 nous montre que l'autre face a été comme découpée (par les intempéries ou volontairement ?) et que ses débris se trouvent en bas à droite et, éventuellement dans la rivière, où l'on voit une sorte de façade avec un trou de la même taille que l’œil du serpent de gauche. La "grotte de Pai Mateus" en 6 et 14 montre à gauche, presque effacé, un grand visage d'indien et une croix Chrétienne a été gravée pour montrer l'entrée  (plus récemment). Le nombre de touristes de l’hôtel dégradant sans arrêt ces potentielles et aussi réelles traces antiques (glyphes de 12.000 ans), le gouvernement brésilien semble vouloir actuellement protéger la grotte de Pai Mateus... uniquement...

A côté, le site plus connu de Inga avec son grand mur gravé de glyphes (aussi en danger) :

Inga pierre2 1

Film très touristique mais des images intéressantes :

Sources : http://www.wscom.com.br/noticia/paraiba/LAJEDO+DE+PAI+MATEUS+LIDERA-25636

http://www.propex.ufcg.edu.br/forproex/local-do-evento.html

http://katja.net/?m=201201

http://www.abavpb.com.br/fotos

https://www.facebook.com/media/set/?set=a.728426043848112.1073741912.478943955462990&type=1

Yves Herbo traductions-Sciences-F-Histoires,18-02-2014

Yves Herbo sur Google+

archéologie prehistoire alien échange climat séisme volcanisme mystère

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau