L’étrange destin d’une statue tibétaine taillée dans une météorite et pillée par des nazis

L’étrange destin d’une statue tibétaine taillée dans une météorite et pillée par des nazis

statue-tibet-hommedefer.jpg

C’est une histoire aux ingrédients hétéroclites : une statue tibétaine, des pilleurs nazis, une météorite. Relatée par le site du Guardian vendredi 28 septembre 2012, elle met en scène une figurine vieille d’un millénaire, connue sous le nom d’”Homme de fer”, qui représente Vaisravana – une divinité bouddhiste protectrice du nord au Tibet.

Dans les années 1930, elle est volée par des SS d’Hitler, qui se piquent à cette époque d’un intérêt pour le Tibet, où ils partent en quête des origines de la race aryenne. La statuette, de 24 centimètres de haut, est ornée d’une croix svastika – un symbole hindouiste et bouddhiste qui porte chance et représente l’éternité, ou encore la roue de la vie (naissance, souffrance, mort et renaissance) –, qui inspira aux nazis leur croix gammée.

statue-tibet-hommedefer.jpg

La statue bouddhiste connue sous le nom “L’homme de fer”. (AFP PHOTO/Elmar Buchner/Stuttgart University)

Dissimulée dans une collection privée, puis vendue en 2007, la statue est ensuite présentée au Dr Elmar Buchner de l’université de Stuttgart en Allemagne, pour l’analyser, raconte encore le Guardian. Résultats : le matériau sculpté s’avère être du fer très riche en nickel, issu d’une ataxite – “ la classe de météorite la plus rare trouvée sur Terre ”. Elle serait tombée il y a 10 000 à 20 000 ans, quelque part entre la Sibérie orientale et la Mongolie. Elle tombera bien plus tard entre les mains de Tibétains, qui la sculptèrent au XIe siècle, à une époque où le bouddhisme prenait son essor au Tibet et supplantait la religion bön. Pour le Dr Buchner, cité par le Guardian, si ces découvertes sont avérées, la pièce est “ d’une valeur inestimable, et absolument unique au monde “.

Source : http://area51blog.wordpress.com/2012/09/30/

MAJ 04-11-2012 : Selon certains avis et aussi en se basant sur une liste des objets prélevés au Tibet par les nazis (liste très complète selon la mention dans l'article), cet statue serait bien taillée dans une météorite, mais la date de fabrication serait au... 20 ème siècle entre 1930 et 1970... mais ce ne sont que des avis car il est impossible de prouver à 100% une date d'utilisation ou d'usinage d'une pierre (sauf s'il y a des traces d'usinages modernes, ce qui ne semble pas être le cas). Je mentionne donc cet article mentionnant les reflexions de chercheurs, mais il n'y a pas non plus d'analyses sûres et scientifiques pour confirmer un "fake" ou autre : il s'agit juste de semer le doute à priori sur l'origine de l'artéfact, qui est toujours daté du 11 ème siècle d'ailleurs officiellement, et correspond bien à la culture mentionnée... :

http://www.guardian.co.uk/science/2012/oct/24/nazi-buddha-statue-space-fake

Relayé par SFH 09-2012/11-2012

Yves Herbo sur Google+

mystère environnement archéologie prehistoire échange

Commentaires (6)

yvesh

Bonjour Luc, oui, cette statuette de 24 cm qui pèse 10 kilos intrigue beaucoup de scientifiques de par son origine spatiale et son utilisation très spéciale - s'agit-t-il du dieu mentionné, d'un autre, de la véritable apparence de Gensis Khan selon certains ? Difficile à savoir sans écriture sur la statuette ou d'autres correspondances identiques découvertes... il serait normal qu'une loi oblige les collectionneurs privés à faire recenser obligatoirement toutes leurs collections privées afin d'avoir une idée de ce qu'il reste caché (énorme à mon avis) dans les collections privées... des réquisitions pour analyses doivent être possibles aussi pour les Etats soucieux de connaître la vérité (mais est-ce leur soucis ?)...

Merci pour avoir signalé cet article
Amicalement, Yves

Boxon 2 Higgs
  • 2. Boxon 2 Higgs | 05/10/2012

Bonjour Yves,

Je viens de tomber sur cet article: http://french.ruvr.ru/2012_10_04/90225371/
qui reprend une grande partie de nos spéculations (il est daté du 4/10/2012, donc après notre débat).

Amicalement,
Luc

yvesh

Bonjour Luc, merci pour ces précisions très intéressantes.

Si on suit les travaux de certains mathématiciens, on constatera que les lois du hasard sont justement assez bien définies, ce qui fait que les-dites coïncidences n'en seraient pas réellement, certains contestant même l'existence du hasard !

On sait que les Chinois par exemple ont recensé les comètes et astres du ciel depuis bien longtemps (on n'a d'ailleurs peut-être pas encore retrouvé les plus anciennes observations et annotations du ciel)... on sait aussi que certains anciennes civilisations ont elles-mêmes créés leurs propres musées : il y a donc eu aussi des "archéologues" et "chercheurs" il y a très longtemps ! Et je suppose qu'une roche "spéciale" - je répète qu'ils connaissaient mieux que nous la nature des roches diverses rencontrées - trouvée au fond d'un cratère parle d'elle-même...

Cela nous paraît peut-être étrange surtout parce que nous avons un sentiment de supériorité par rapport aux connaissances que nous attribuons (un peu sans savoir) aux anciens... nous ne pouvons distinguer ce genre de chose à coup sûr que depuis une 20aine d'années peut-être grâce à à l'isométrie, mais ça n'empêche pas que nous étions sûr à 99% que certaines roches et matières étaient d'origine météoriques bien avant... il y a peut-être un autre moyen que les anciens connaissaient mieux que nous (les ondes émises, le manque de magnétisme de la roche ?...) qui leur suffisait pour "savoir"...

Je pense qu'effectivement ce personnage d'origine céleste n'a pas été sculpté dans une météorite par hasard...

cordialement, yves

Boxon 2 Higgs
  • 4. Boxon 2 Higgs | 02/10/2012

Bonjour Yves,

Pour compléter:
- Ce fragment d'ataxite semble provenir de l'impacteur Chinga (http://www.lpi.usra.edu/meteor/metbull.php?code=5353) qui s'est crashé un peu au nord de la Mongolie.
- Lorsque l'on établit sa trajectoire hypothétique, Chinga semble être passé juste au dessus des étranges formations en territoire chinois (environ 43°04N 92°48E). Ces structures seraient destinées à calibrer les satellites d'observation.
- Le bloc d'ataxite dans lequel la sculpture a été réalisé serait donc issu d'une explosion de l'impacteur. La majeure partie de ce dernier ayant touché terre au nord de la Mongolie.

Ainsi que vous le soulignez très justement, seule une analyse isotopique permet de déterminer l'origine non terrestre de la roche (à priori 27 Kg initialement). Donc, il y a mille ans, on ne pouvait pas savoir que ce roc n'était pas d'origine terrienne.
Là où ceci devient bougrement intéressant, c'est que Vaiśravaṇa, dénommé Jambhala au tibet, a une intense connotation spirituelle, donc céleste.
Sculpter un dieu, forcément céleste, mais avec une connotation spirituelle accentuée, dans un "morceau de ciel" est donc logique.

Cependant, ainsi que vous le disiez, et comme je le répète, seule une analyse isotopique permet de déterminer la provenance "céleste" du roc.
Sculpter la représentation d'un dieu, lequel ouvre la voie de la spiritualité, dans un "morceau de ciel" est un démarche logique. Mais comment le sculpteur savait-il qu'il oeuvrait sur un "morceau de ciel"?

Dans ce cas, les coïncidences sont quand même assez étranges, ne trouvez-vous pas?

Amicalement,
Luc

yvesh

Il y a beaucoup plus de questions à se poser je pense, déjà au niveau des datations : à ma connaissance, les marges d'erreurs sur les roches (et encore + sur les météorites) sont plus importantes que quelques centaines d'années. D'après l'article, " Elle serait tombée il y a 10 000 à 20 000 ans, quelque part entre la Sibérie orientale et la Mongolie." - 5000 ans (en + ou en -) est en effet la marge d'erreur concernant les roches : l'auteur sur Wiki a mis la moyenne, mais il faut bien lire entre -20000 et -10000 ans (non pas pour la création de cette météorite qui datait de milliards d'années probablement, mais pour la création de cette roche transformée suite à l'impact). Ensuite, on nous dit que cette pierre a été probablement découverte (quand ? et où ?) bien loin des hautes montagnes du Tibet (le Toit du monde) puis probablement exploitée, découpée et en partie apportée (vendue, échangée...) aux Tibétains lors des débuts du Boudhisme pour être sculptée vers 1000 après J.C.... Un autre problème peut aussi surgir des datations de la sculpture : les archéologues rapportent les artéfacts découverts par rapport aux cultures locales déjà connues et semblables. Les artéfacts sont donc la plupart du temps datés d'après la culture à laquelle on l'identifie et pas toujours avec de vraies analyses coûteuses... la plupart des objets culturels sont donc datés d'après la culture connue qui lui ressemble le plus qui est elle-même datée de façon assez approximative : on connaît en général assez bien sa date de fin (les traces de destructions et de feux sont datables précisément) mais pratiquement jamais sa vraie date de début de fondation et ses origines... Si on se trompe sur les datations d'une ancienne culture, ce sont donc tous les objets qui s'y rapportent (et les suivants découverts) qui sont automatiquement concernés bien sûr. A ma connaissance, ce genre de signe aryen remonte à de plus anciennes civilisations du monde : comment être sûr que ce morceau de 24 cm n'a pas été sculpté bien avant d'être monté au Tibet et vendu tel quel ?

- on ne sait pas si on est allé la chercher ou si elle a été ramenée par des marchands, etc... les anciens connaissaient parfaitement les différences de matériaux et la rareté : ce morceau de 24 cm a été acheté avant gravure ou c'est la statue toute faite qui a été achetée par les Tibétains...

- il ne faut pas prendre les anciennes civilisations, bien plus spécialistes que nous de la pierre et de son utilisation, pour des demeurés : ils savaient parfaitement faire la différence entre les matériaux : des millénaires d'outillage ! quelle soit tombée du ciel ou pas, cette roche était suffisamment unique pour l'utiliser à des fins religieuses ou royales (les deux sont possibles : faire plaisir au roi est le plus rentable non ? - les Nobles se faisaient aussi graver des "divinités").

- "L'Homme de Fer" représenté est plutôt une "divinité" (ou simplement un homme "fort") guerrière : cette statue était peut-être l'un des emblèmes d'une des tribus voyageant entre l'Inde et le Caucase à l'époque et cette tribu a peut-être été décimée, son "héritage" dispersé jusqu'en haut de l'Himalaya... nous n'en savons pas grand chose à part des déductions probablement fausses... le problème étant qu'il ne faut pas non plus prendre à la lettre toutes les suppositions des archéologues, ethnologues ou linguistes eux-mêmes : beaucoup restent des suppositions souvent démenties par la suite (mais ça le public le sait rarement !)

- Les anciens avaient ils un moyen de détecter une pierre extra-terrestre par rapport aux autres ? Nous le pouvons assez récemment grâce aux comparaisons "ISO" : un matériau possède une signature de son environnement, et même un matériau identique comme de l'acier par exemple fabriqué dans l'espace ou sur Terre ne possède par la même signature : l'acier fabriqué dans l'espace est identifiable par rapport à celui fabriqué sur Terre, c'est identique pour toute matière, y compris les météorites...

- La mémoire a été gravée puis écrite depuis très longtemps : le Temple de Gobbleki Tepe qui est daté de 12000 ans justement, comporte de tels signes que nous n'arrivons pas à interpréter de nos jours réellement, mais que les anciens connaissaient tous... il semble bien qu'une certaine mémoire collective existe (et sera de plus en plus prouvée dans le futur !), qui permet à l'Humanité de se souvenir de certaines choses qu'elle est censée avoir oublié depuis longtemps...

Merci pour votre intervention Luc, beaucoup de questions en effet sur ces découvertes, mes principales (comme souvent) se rapportant aux datations et aux analyses effectuées (lesquelles et où sont-elles consultables ?...).

Amicalement, Yves Herbo


Boxon 2 Higgs
  • 6. Boxon 2 Higgs | 01/10/2012

Bonjour Yves,

Cet article soulève beaucoup de questions.
Selon Wikipedia (http://fr.wikipedia.org/wiki/Ataxite), l'impacteur serait tombé il y a 15.000 ans, c'est à dire environ 13.000 BC.
Il a effectivement été sculpté vers 1.000 AD, c'est à dire 14.000 ans plus tard.
Comme nous le savons tous, l'âge de fer est antérieur (vers 1.000 BC en étant pessimiste).

Les questions à se poser:
- Je sais fabriquer du fer et l'usiner. Pourquoi irais-je chercher une ataxite au lieu d'un morceau de fer produit par mes forges?
- Je sculpte une "divinité". Comment est-ce que moi (sculpteur) ou mon donneur d'ordre sait que je vais sculpter dans un "morceau tombé du ciel"? Ce "morceau du ciel" est en effet tombé 14.000 ans avant que je ne me mette à l'ouvrage... Il n'y a pas de mémoire qui me permette de me souvenir de cette chute.
- Pour quelle raison ai-je rapporté ce "rocher" précis et ai-je décidé le le sculpter ( ou de le faire sculpter)?

Amicalement,
Luc

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau