L'épave du Griffon découverte ?

L'épave du Griffon découverte ?

Le directeur du Centre d'archéologie sous-marine français pense que le Griffin a été trouvé

griffin-shipwreck.jpgDavid J. Ruck, Associated Press - Ap

Fairport, Michigan (AP) - Les allées et venues du bateau de commerce de pêche de Larry Barbeau ne crée pas beaucoup de remous habituellement dans cette région avancée du lac Michigan  balayée par les vents, mais au cours des derniers jours, son téléphone sonnait chaque minute quand il est rentré chez lui. Le bateau de Barbeau de 46 pieds est le centre névralgique en mer pour une expédition cherchant la tombe sous-marine du Griffin, ou Griffon, le premier navire de conception européenne à traverser les Grands Lacs supérieurs. Construit sur ordre du légendaire explorateur français René Robert Cavelier de la Salle, et avec l'aval du Roi Louis XIV, il se hasarda de Niagara Falls au lac Michigan Green Bay, mais a disparu lors de son retour en 1679.

griffin.jpgThe Griffin, Le Griffon

Des plongeurs ont creusé ce week-end une fosse à la base d'une poutre en bois qui s'élève à près de 11 pieds (3.35 m) du fond du lac, estimant qu'elle pourrait être une section du navire, le reste probablement enseveli dans la boue. Ils ont augmenté le rythme lundi avec un équipement plus puissant après un week-end de sondage qui a montré que tout ce qui est enfoui est plus profond que ce que les lectures du sonar indiquaient.

Des experts américains et français insistent sur le fait qu'il est trop tôt pour dire si il y a un naufrage - et encore moins le Griffin. Mais l'aventure est construite sur l'idée de résoudre un puzzle maritime qui est vieux de plus de trois siècles.

« Quand nous aurons fini pour la journée, il y aura des appels de tout le monde ou ils viendront à la maison pour demander, « Qu'avez-vous trouvé ? Qu'avez-vous vu ? Pouvez-vous me dire quelque chose ? Barbeau a dit dans une interview dimanche à bord de son navire, le Viking, qu'il détient l'équipement d'expédition nécessaire, y compris les « câbles ombilicaux » qui fournissent l'oxygène aux plongeurs. " Les gens sont vraiment intéressés et ils sont excités de voir ce que c'est. "

Ses voisins ne sont pas les seuls curieux. L'équipe de l'expédition d'environ 40 membres est composé d'archéologues, d'historiens, des pilotes de bateaux, des plongeurs, une équipe de sauvetage sous-marine et d'aides assorties. Quand ils ne sont pas sur l'eau, ils restent dans des chalets et des tentes au bord du lac, dans le village autonome de Fairport, dans l'un des coins les plus reculés de la péninsule supérieure du Michigan.

Quelques-uns sont des parents ou des amis de longue date du chef de mission, Steve Libert, qui a demandé l' expédition depuis trois décennies. Tout en recherchant le Griffin depuis longtemps, Libert a rencontré Mike Behrens, un métalier du Milwaukee dont le grand père avait cherché le lac de cette légende où on dit que des contrebandiers ont perdu des coffres d'or pendant la guerre civile.

« J'étais venu ici un an pour assister à ce que Steve faisait, et j'ai demandé si je pouvais plonger avec lui », a déclaré Behrens, 54 ans. « Je fait ça depuis. ... Je n'ai jamais rencontré quelqu'un d'aussi bon sur la recherche que lui, et est un gars très éthique. S'il dit que c'est le Griffin, je le crois absolument. "

D'autres sont venus à bord, plus récemment, dont trois archéologues de France qui sont arrivés ce week-end. La main d'oeuvre pour les travaux d'excavation est gérée par une équipe de trois hommes de Great Lakes Diving and Salvage, une société du Michigan qui traite habituellement avec des tâches banales : réparations de pompes ou raclage des moulures zébrées des tubes d'admission.

« Nous sommes fondamentalement des concierges sous-marins», a déclaré Tom Gouin, vice-président des opérations. Le Griffin, dit-il, est « comme un travail avec du jeu pour nous. Nous aimons."

L'équipe a dû ajuster sa stratégie, puisque l'excavation se révèle être un challenge plus important que prévu. Des sonars des années passées avaient suggéré qu'un objet semblable à la taille réputée du Griffin reposait sous 2 pieds (61 cm) du fond du lac. Mais les plongeurs professionnels ont trouvé vendredi un fond recouvert par une épaisse couche de coquillages invasifs,  de la taille d'un ongle.

Après avoir fait un tunnel à travers les petites moules, les plongeurs ont commencé à aspirer le gravier et du sédiment, sans jamais attrapper quelque chose de solide. Le dimanche soir, le trou avait atteint environ 8 mètres sous le lit du lac mais il n'était pas clair de voir jusqu'où la poutre en bois se prolongéait ou ce qui pourrait y être attaché, a déclaré Ken Vrana, le manager.

griffinornot.jpgDavid J. Ruck, Associated Press - Ap

" Mais en étant plus exposé, l'objet apparaissait de plus en plus susceptible de faire partie d'un navire ", a déclaré Michel L'Hour, directeur du Département des recherches archéologiques sous-marine français. " Nous n'avons jamais vu un morceau de bois debout comme celui-ci, dit-il. « Donc, il est impossible d'imaginer qu'il en soit autrement, on peut donc s'attendre à ce que il y ait une coque ". Les archéologues Rob Reedy de Morehead City, Caroline du Nord, et Misty Jackson de Leslie, Michigan, s'asseoient dans le Viking et tamisent le matériau qui se trouvait dans les sédiments, recherchent des artefacts, des axes de canons en bronze ou des couteaux - « rien d'artificiel » qui permettrait d'identifier un navire, dit Reedy. Jusqu'à présent, le seul candidat a été une plaque de bois noircie d'environ 15 cm de long, avec des caractéristiques suggérant qu'elle aurait été façonnée par des mains humaines. Son origine reste inconnue. "

Sources : AP + http://absolutemichigan.com/michigan/the-griffin/http://www.usatoday.com/story/news/nation/2013/06/17/remote-mich-village-abuzz-over-french-shipwreck-search/2431441/

Traduction Yves Herbo-SFH-06-2013

Yves Herbo sur Google+

archéologie interviews environnement mystère

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau