Kurdistan : une cité du néolithique découverte sous un monticule

Kurdistan : une cité du néolithique découverte sous un monticule

palace-of-baauri-mini.jpg

Dans la région du Kurdistan d'Irak du Nord, des archéologues ont découvert une ancienne ville appelée Idu, cachée sous un monticule. Des inscriptions et des œuvres d' art cunéiformes révèlent des palais qui ont fleuri dans la ville tout au long de son histoire durant des milliers d'années.

Situé dans une vallée sur la rive nord de la rivière Zab inférieure, les restes de la ville font désormais partie d'un monticule créé par l'occupation humaine appelé un Tell, qui s'élève à environ 32 pieds (9m75) au-dessus de la plaine environnante. Les vestiges les plus anciens remontent à l'époque néolithique, lorsque l'agriculture est apparue au Moyen-Orient, et un village moderne appelé Satu Qala se trouve maintenant au-dessus du Tell.

cite-udu-kurdistan.jpg

La ville a connu son point culminant il y a entre 3300 et 2900 ans, a dit Cinzia Pappi, un archéologue à l' Universität Leipzig en Allemagne. Au début de cette période, la ville était sous le contrôle de l'empire assyrien et a été utilisée pour administrer le territoire environnant. Plus tard, lorsque l'empire a chuté, la ville a gagné son indépendance et est devenue le centre d'un royaume qui a duré environ 140 ans, jusqu'à ce que les Assyriens le reconquissent.

Les chercheurs ont pu déterminer l'ancien nom du site où, au cours d'une enquête dans la région en 2008, un villageois leur a apporté une inscription avec l'ancien nom de la ville gravé, Idu. Des fouilles ont été menées en 2010 et 2011 et l'équipe a rendu ses conclusions dans la plus récente édition de la revue Anatolica en 2013.

" Très peu de fouilles archéologiques ont été menées dans le Kurdistan irakien avant 2008, " écrit Pappi dans un courriel à LiveScience. Avec les conflits en Irak au cours des trois dernières décennies, il est difficile d'y travailler. En outre, les archéologues avant cette date ont eu tendance à privilégier des fouilles dans le sud de l'Irak dans des endroits comme Uruk et Ur.

Les effets de l'histoire récente sont visibles sur le monticule. En 1987, les forces de Saddam Hussein ont attaqué et partiellement incendié le village moderne dans le cadre d'une vaste campagne contre les Kurdes, et " des traces de cette attaque sont toujours visibles ", a déclaré Pappi.

palace-of-baauri4.jpgLes anciens palais

L'art et les inscriptions cunéiformes que l'équipe a découvert, fournissent des aperçus de palais extravagants de la ville antique.

Quand Idu était une ville indépendante, un de ses dirigeants, Ba'ilanu, est allé jusqu'à se vanter que son palais était mieux que n'importe lequel de ses prédécesseurs. " Le palais qu'il construit il le fait supérieur à ceux de ses pères », il a affirmé dans une inscription traduite. (Son père, Abbi-Zeri, n'a fait aucune vantardise.)

palace-of-baauri6.jpg

Deux œuvres d'art surpassent les décorations qui ornent les palais au moment où l'UDI était indépendant. Une œuvre d'art, un sphinx barbu avec la tête d'un mâle humain et le corps d'un lion ailé, a été gravé sur une brique vernissée que les chercheurs ont découvert en quatre fragments. Au-dessus et en dessous du sphinx, une inscription survivant dit, "Palais de Ba'auri, roi de la terre de l'UDI, fils de Edima, également roi de la terre de l'UDI. "

Un autre travail artistique qui a été créé pour le même rôle, et portant la même inscription que celle sur le sphinx, montre un " cheval de course couronné avec une encolure semi-circulaire et arnaché avec un licol dirigé par un homme barbu portant une robe courte à franges, " écrivent Pappi et sa collègue Arne Wossink dans l'article du journal.

palace-of-baauri5.jpgMême pendant les lois générale assyriennes, lorsque Idu a été utilisée pour administrer le territoire environnant, des palais finement décorés étaient encore construits. Par exemple, l'équipe a découvert une partie d'une plaque vitrée dont les décorations colorées incluent une palmette, des grenades et des motifs en zigzag. Seule une partie de l'inscription survit, mais elle dit, " Palais de Assurnazirpal, (le roi de la terre d'Assur ). " Assurnazirpal se réfère à Assurnasirpal II (883-859 avant J.-C.), ont dit les chercheurs, ajoutant que lui, ou l'un de ses gouverneurs, a dû construire ou reconstruire un palais à Idu après que les Assyriens aient reconquis la ville.

palace-of-baauri2.jpgUn héros face à un griffon

Un autre artefact intrigant, qui peut être provient d'un palais, est un sceau-cylindre qui remonte à environ 2600 ans. Quand il a été roulé sur un morceau d'argile, il aurait révélé une scène mythique vivante.

palace-of-baauri7-sceau.jpg

La scène aurait montré un homme maniant un arc, accroupi devant un griffon, ainsi qu'une étoile du matin ( un symbole de la déesse Ishtar ) , un croissant lunaire ( un symbole du dieu de la lune ) et un disque solaire symbolisant le dieu du soleil . Un symbole appelé un losange , qui représentait la fertilité, a également été montré.

" L'image du héros à l'arc accroupi est typique pour les dieux guerriers ", écrit Pappi dans le courriel. " Le plus commun d'entre eux était le dieu Ninurta, qui a également joué un rôle important dans la religion d'État (Assyrienne), et il est possible que la gravure sur le sceau est censé le représenter. "

palace-of-baauri3.jpg

Les travaux à venir

Avant de procéder à plus de fouilles, les chercheurs auront besoin de l'approbation à la fois du gouvernement local et des gens du village.

" Pour que des fouilles à grande échelle de poursuivent, au moins certaines de ces maisons devront être enlevées ", a déclaré Pappi. « Malheureusement, jusqu'à ce qu'une entente soit trouvée entre les villageois et le gouvernement régional du Kurdistan, d'autres travaux ne sont actuellement pas possible. "

Bien que creuser n'est pas possible actuellement, les artefacts déjà excavés ont été récemment analysés et de plus en plus de publications des travaux de l'équipe feront leur apparition dans l'avenir. Les archéologues ont également l'intention de sonder les environs pour avoir une idée de la taille du royaume de Idu.

Source : http://www.foxnews.com/science/2013/10/01/ancient-kingdom-discovered-beneath-mound-in-iraq/

Yves Herbo Traductions-SFH-10-2013

Yves Herbo sur Google+

archéologie prehistoire économie environnement mystère

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau