Jordanie : une amulette d'Amon-Ré trouvée

Jordanie : une amulette d'Amon-Ré trouvée

Un détail du scarabée trouvé à Khirbat Hamra Ifdan

Un détail du scarabée trouvé à Khirbat Hamra Ifdan Crédit: Université de Californie, San Diego

Alors qu'ils exploraient les anciennes mines de cuivre dans le sud de la Jordanie, une équipe d'archéologues a ramassé une amulette égyptienne qui porte le nom du puissant pharaon Sheshonq I.

Le petit artefact pourrait attester de la campagne militaire légendaire que Sheshonq I aurait menée dans la région il y a près de 3000 ans, affirment les chercheurs.

Le scarabée (appelé ainsi parce qu'il a la forme d'un scarabée) a été trouvé sur le site producteur de cuivre de Khirbat Hamra Ifdan, dans le quartier Faynan, à quelques 31 miles (50 kilomètres) au sud de la mer Morte. Le site, qui a été découvert lors de fouilles en 2002, était à l'origine de la production intense de métal au cours de l'âge du Bronze ancien, entre environ 3000 avant JC et 2000 avant JC. Mais il y a aussi des preuves d'activités de fusion plus récentes à Khirbat Hamra Ifdan, pendant l'âge du fer, de environ 1000 avant JC à 900 av JC.

La séquence hiéroglyphique sur le scarabée se lit : " lumineuse est la manifestation de Rê, choisie par Amon / Re." Ce surnom correspond au nom de trône de Sheshonq I, le monarque fondateur de la 22ème dynastie de l'Egypte, qui est soupçonné avoir dirigé d'environ 945 avant JC à 924 avant JC, selon une description de l'artefact publié en ligne la semaine dernière dans la revue Antiquity.

L'auteur principal de l'étude, Thomas E. Levy, professeur d'anthropologie à l'Université de Californie, San Diego, a déclaré que la fonction des scarabées a changé tout au long de l'histoire de l'Egypte.

" La plupart du temps, c'étaient des amulettes, des bijoux, et parfois, périodiquement, ils ont été gravés pour une utilisation comme sceaux personnels ou administratifs," a déclaré Levy dans un communiqué. " Nous pensons que c'est le cas avec le scarabée de Sheshonq I que nous avons trouvé."

Le scarabée n'a pas été trouvé lors des fouilles, c'est plutôt un étudiant diplômé qui l'a ramassé à la surface du sol, pendant que Levy faisait une tournée des scories de la fonderie à Khirbat Hamra Ifdan. Bien que l'artefact n'ait pas été découvert dans son contexte archéologique d'origine, il pourrait fournir la preuve de l'étendue de la campagne militaire légendaire de Sheshonq I dans cette région riche en minéraux, ont dit Levy et ses collègues.

La découverte du scarabée ramène une vieille controverse sur la datation d'anciennes mines de cuivre du Levant sud - et leurs liens avec les événements bibliques.

Dans les années 1930, le rabbin et l'archéologue américain Nelson Glueck a affirmé qu'il avait trouvé les légendaires mines du roi Salomon quand il a découvert les sites de production de cuivre de la région. Mais dans les années qui ont suivies, les archéologues sont devenus plus réticents sur la façon dont ils pourraient utiliser les récits bibliques pour guider leurs interprétations. Dans les années 1970 et 1980, les archéologues qui ont fouillé dans le sud de la Jordanie ont fait valoir que l'âge du fer n'avait pas commencé avant le septième siècle avant JC - beaucoup plus tard que le 10ème siècle avant JC du règne (supposé) du roi Salomon.

Cependant, dans une étude réalisée en 2008 dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences, Levy et collègues ont utilisé la datation au radiocarbone pour montrer que les objets à Khirbat en-Nahas - un autre ancien site minier de cuivre et de fonte dans le Faynan, qui est si énorme qu'il peut être vu de l'espace - étaient en fait aussi vieux que le 10ème siècle avant JC !

" Pour moi, le débat sur la datation de la production de cuivre dans la région Faynan est terminé ", a déclaré Levy à Live Science dans un e-mail. " Nous avons produit plus de 130 datations au radiocarbone de haute précision pour les principaux sites de production et une gamme d'autres données. Quant à Salomon, sans inscriptions, nous ne savons toujours pas qui contrôlait la production de cuivre à ce moment, c'est sûr." (YH : Mais attention aux datations au carbone 14 et aux contaminations des années suivant l'origine ! Une erreur de 10.000 ans est vite arrivée... les objets peuvent être encore plus anciens à l'origine...)

Mais maintenant, ils ont apparemment des inscriptions reliant la région à Sheshonq I. Dans l'étude de 2008, Levy et ses collègues ont identifié une perturbation majeure dans la production de cuivre industriel dans le Faynan au cours du 10ème siècle avant JC, ce qu'ils ont attribué à la campagne militaire de Sheshonq I.

La Bible hébraïque référence les exploits du roi égyptien "Shishak" - considéré comme Sheshonq I. Le roi égyptien a affirmé avoir envahi la région, cinq ans après la mort du roi Salomon en 931 avant JC, conquérant les villes dans la vallée de Jezréel et la région du Néguev et même avoir marché sur Jérusalem. Les inscriptions du complexe de temples de Karnak, dans l'ancienne ville égyptienne de Thèbes, se vantent aussi de la campagne militaire de Sheshonq I dans la région.

Levy et ses collègues avaient précédemment trouvé des scarabées dans Khirbat en-Nahas, qui ressemblaient à des amulettes populaires du règne de Sheshonq I. Mais le nouveau scarabée contient la première preuve écrite, les chercheurs doivent relier les perturbations aux forces du pharaon, dit Levy.

Amulette jordanieCredit: University of California, San Diego

Source : http://www.livescience.com/47884-pharaoh-amulet-ancient-copper-mine.html

Yves Herbo Traductions, Sciences, F, Histoires, 24-09-2014

Yves Herbo sur Google+

mystère environnement archéologie prehistoire économie échange lire auteur moyen-orient écrivain

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau