Gonur Tepe, la ville oubliée

Gonur Tepe, la ville oubliée - MAJ

gonurtepe.jpg

Par Yves Herbo : Il existe une culture très peu connue, quasi oubliée et remontant à un âge inderterminé, qui s'est implantée dans trois régions se trouvant de nos jours au Turkménistan, en Ouzbékistan et en Afghanistan. En fait, nous ne connaissons même pas son nom mais les scientifiques la dénomment "BMAC" pour Bactria-margiana archaeological complex, en français Complexe archéologique bactro-margien... Certains archéologues ont fini par lui donner le nom de Civilisation de l'Oxus. Cette civilisation n'a été découverte et "déterrée" par les Russes que dans les années 1950, mais la surprise a pourtant été de taille à l'époque (mais peu répandue à cause de la Guerre Froide) puisque les sites de cette civilisation sont gigantesques et n'avaient jamais été atteints pour cette période à cet endroit (le plus équivalent se situant plus à l'Ouest avec la culture toute aussi mystérieuse et ancienne de Namazga) : le moindre site couvre 10 hectares et la ville de Gonur Tepe en couvre 28 à elle seule !

Gonurtepe avion

Gonur Tepe pris d'avion

Probablement dirigée par une élite éclairée et puissante, très unie, toutes les cités sont construites sur le même modèle : Le centre-ville était formé par une forteresse formant souvent un quadrilatère presque carré flanqué de tours de garde à chacun de ses angles. Le reste de la cité s'organisait autour de ce centre. Ces cités comportaient des quartiers d'habitation, ainsi que des zones où étaient regroupés les artisans. Autour de ces grands centres gravitait un ensemble de petits villages mesurant pour la plupart moins de 3 hectares, plutôt tournés vers l'activité agricole, et ne comportant aucun ouvrage défensif spécial. La plupart de ces cités sont datées des mêmes moments, il y a un peu plus de 4.000 ans, mais on en a encore découvert une récemment, Adji-kui. Les autres villes en dehors de Gonur Depe se nomment Kelleli et Taip dans la partie Margienne puis un peu plus tard la cité de TogolokSapalli-depe, Dashly-depe dans la partie Bactriane (les deux parties sont séparées et liées à de grands courts d'eau) puis un peu plus tard la cité de Djarkutan.

Gonur tepe

Il y a 4000 ans, la «civilisation perdue» de la Margiane a donc construit une grande ville nommée Gonur Tepe (ou Depe) qui était une la plaque tournante au carrefour de nombreuses cultures. Là, ils ont inventé le zoroastrisme (le premier enregistrement d'un monothéisme/dualisme, qui a également vénéré les quatre éléments primordiaux classiques et l'Alchimie) et ont mené ce vaste réseau de cultures pendant ce qu'on a appelé "le plus heureux moment dans l'histoire du monde".

Gonur tepe habitations murspeintsEtonnant mais ils peignaient les murs de leurs habitations, comme nous...

Cette culture a des liens indéniables (en plus de celle proche de Namazga) avec la civilisation de l'Indus, avec celles de la Mésopotamie et avec l'Elam, mais on ignore dans quels sens ont eu lieu les migrations et apports ! Le fait qu'on ait trouvé des objets culturels très proches au Balouchistan pourraient faire d'eux les ancêtres des Indo-Aryens, avant qu'ils n'arrivent dans la Vallée de l'Indus donc. Mais d'autres spécialistes pensent que les Indo-Aryens, nomades, n'ont fait que passer et profiter de cette culture et de ses apports avant de s'installer plus au sud donc...

Yaz indo iranian origines

Plus tard y naît la culture Yaz, au début de l'Âge du Fer (ca. 1500-1100 Avant JC). Aucune sépultures liées à cette culture n'ont jamais été trouvées, et cela a été considéré comme une preuve de la pratique zoroastrienne des excarnations ou des soi-disantes funérailles célestes.

Mithrasstatue

Il existe un temple dans l'actuelle Ashkabad au Turkménistan avec l'inscription "mehriyan" ou "lieu de Mithra". Le personnage de Mithra Leontocephaline est resté énigmatique. Mais si vous considérez ses origines comme étant dans les quatre éléments et les quatre "Royal Signs" persans du zodiaque, il est clair que ce personnage à tête de lion peut représenter gracieusement ceux-ci : Lion, FEU (tête de lion), Scorpion, EAU (le serpent enroulé - le Scorpion a également été symbolisé par un serpent chez les égyptiens, babyloniens et les mythes persans), Aquarius, AIR (corps de l'ange), et tout en haut, au sommet, Taurus, TERRE (en tant que chef / monde / terre d'un taureau stylisé). La symbologie Mithra/Leontocephalous est une ancienne forme de réalisation des quatre éléments à travers la précession des équinoxes et donc, de l'astrologie sidérale et de l'Alchimie en elle-même ! La symbologie de Leontocephaline ne provient-elle pas de la terre qui est maintenant, de nos jours modernes le Turkménistan ? Le personnage est bien sûr debout ou planant dans l'air sur le globe terrestre.

Erekhsha archerdivin-géant

Erekhsha, l'archer géant divin

La frontière entre l'Iran et le Turkménistan a été déterminée par "une flèche tirée surnaturellement dans l'air" comme indiqué dans l'antiquité persane. « Quand Manouchehr et Afrasiyab ont été déterminés à faire la paix et de fixer la frontière entre l'Iran et Turan (Turkménistan), " il était stipulé que Arash (Erekhsha) devrait gravir le mont Damavand, et de là s'acquitter d'une flèche vers l'est ; et que le lieu sur lequel la flèche était tombée devraient former la frontière entre les deux royaumes. Arash (Erekhsha) est alors monté sur la montagne, et lancé vers l'est une flèche, son vol s'est poursuivi depuis l'aube du jour jusqu'à midi, quand elle est tombée sur les rives de la Jeyhun (l'Oxus). "

Towers of silence india

Historiquement, la pratique funéraire favorite des peuples de cette vaste région d'Asie centrale était l'excarnation (mise à disposition des corps à l'air ouvert) sur des "tours du silence"

Tkmnstn repression statuedictatLa société moderne du 19ème siècle de Turkménistan est considérée comme l'une des plus répressives sur la Terre. C'est en opposition diamétrale avec l'essence même de l'élément de l'air, cela peut être considéré comme "l'ombre de l'Air". L'élémental AIR représente l'intellect, la communication, la planification, l'organisation, l'écriture, les langues et l'enseignement, ainsi que le commerce et le Voyage. L'Ancien Turkménistan était un important centre de commerce sur l'ancienne Route de la Soie reliant l'Est à l'Ouest...

Gobekli tepe

Notons que Gobekli Tepe, un point catalyseur ancien de 12.000 années de la civilisation est juste à l'ouest et à la même latitude que Gonur Tepe et ce point du Turkmenistan !

Darvasagascrater2Le Cratère de gaz Darvasa au Turkménistan qui crache son gaz naturel et qui brûle depuis 1965 !

Notons aussi qu'une équipe d'experts internationaux a déterminé que le Turkménistan doit avoir la deuxième ou éventuellement la première plus importante réserve de gaz naturel dans le monde ! (AIR, l'état gazeux de la matière !). Une région qui intéresse donc du beau monde...

Aral sea 1989 2008Tant la mer d'Aral au nord que la mer Caspienne à l'ouest de la région sont en assèchement total...

Kaunakes bactria louvre ao31917

Statuette "Princesse de Bactriane", début du IIe millénaire av. J.-C., Louvre - Wikipedia-Fr

Voici un extrait d'un documentaire sur la ville de Gonur Tepe :

Voici des extraits d'un texte de l'archéologue Antoine Gigal :

Dans la Bactriane-Margiane* le Complexe archéologique (BMAC), vous pouvez trouver dans cette culture de l'âge du Bronze de l'Asie centrale, datant de 2300-1700 Avant JC et située aujourd'hui au Turkménistan, dans le delta de l'ancienne rivière Murghab, au sud-est du Turkestan donc, une ville incroyable  nommée: "Gonur Tepe".

Gonur ceintureenorfinMagnifique ceinture en or fin...

Ce site incroyable a été documenté par l'archéologue greco-russe Viktor Sarianidi. Il y a découvert un palais, la ville fortifiée par une enceinte ancienne en brique, et des temples avec des autels du feu dédiés à la religion zoroastrienne. Le Dr.Sarianidi l'a déclaré comme étant la 5ème plus ancienne civilisation de la terre et non seulement une culture, mais une civilisation perdue.

gonur-turkestan-map.jpg
D'autres chercheurs ont trouvé une similitude incroyable entre les structures, l'architecture de la ville, les artefacts de l'âge du bronze avec les dessins qui peuvent être trouvés dans des tissages turkmènes. Regardez donc ! A vous de décider...

gonur-tapisserie.jpg
Ceci indique un niveau supérieur de sophistication quant à leur conceptualisation de leur propre civilisation, un sens profond dans  leur vie quotidienne même, avec de nombreux niveaux de compréhension en fonction de votre éveil de conscience et de votre niveau de connaissance...

Le dr Sarianidi considère Gonur comme la "capitale" du complexe de la Margiane pendant tout l'age de bronze. Il a découvert des murs de fortification impressionnants, des portails, des temples et palais.

gonur-01.jpg

La cité de Gonur Tepe
Mais aussi de vastes systèmes d'irrigation que j'étudie pour leurs éventuelles similitudes avec ceux que j'explore depuis des années en Egypte, dans le Fayoum et le delta...

gonur-artefact3.jpg

Gonur, une hache de cérémonie en argent-artefact


On a retrouvé aussi à côté des modèles de chars à deux roues datant de 3000 ans avant JC... Le dr Sariadini a trouvé également des bassins avec des traces de cannabis, de pavot et d'éphédrine. Selon lui, cette découverte renforce la théorie selon laquelle ce sont les ingrédients de la Soma et il explique que ce n'était que pour l'utilisation de certains prêtres pendant des cérémonies religieuses très restreintes. La Soma, qui est mentionnée dans le Rig Veda ou haoma (dans les livres avestiques) était une boisson rituelle bien connue censé donner l'immortalité... Selon le saint livre zoroastrien de l'Avesta, la boisson appelée le Haoma représente une divinité qui peut guérir toutes les souffrances...

gonur-artefact.jpg

Gonur, artefact

Maintenant ce que j'ai trouvé est que, dans la langue avestique le mot: "Hauma" a survécu dans le milieu persique en tant que "Hom" et que les Perses utilisent la phonétique "Ha" au lieu de "Sa" et dans leur langue ils ont appelé cet élixir de vie: Parahoma ou Pharaoma... Pharaon + Ma, et Ma dans les pays africains est un suffixe anciens signifiant toujours: un liquide ou un fluide... alors faisons-nous face la boisson sacrée des pharaons? Je pense vraiment que nous ne sommes pas très loin de l'élixir de vie égyptien... Et puis aussi quelque chose que j'ai trouvé très intéressant, c'est que dans la biologie moderne, ils ont appelé le corps cellulaire, c'est-à-dire la partie centrale d'un neurone: soma (du grec σῶμα, ce qui signifie «corps», ou pericaryon)... et la traduction du nom grec: "pericaryon" est la suivante: "autour du noyau"... n'est-ce pas ce que nous trouvons dans la conception de l'architecture particulière de la ville ?... et la Soma dans la biologie moderne donne aussi le potentiel d'énergie pour l'être humain et il est le centre pour le renouvellement des cellules... Vous pouvez imaginer: je continue l'écriture de mon livre sur le plus ancien elexir de vie!

gonur-artefact2.jpg

Gonur, artefact


Crédit texte (extraits) : Antoine Gigal, Fevrier 2012

** Bactriane = nom grec aujourd'hui: Balkh + Margiane: nom grec de la Margu Persique, la capitale du Turkménistan aujourd'hui Merv.

References:

  • Bakels, C.C. 2003. “The contents of ceramic vessels in the Bactria-Margiana Archaeological Complex, Turkmenistan.”in Electronic Journal of Vedic Studies, Vol. 9. Issue 1c (May 2003)
  • Site victor sarianidi

 

Yves Herbo Traductions, Sciences, F. Histoires, 03-2012, MAJ 11-12-2014

Yves Herbo sur Google+

archéologie prehistoire échange auteur lire mystère

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau