Des archéologues ont retrouvé le palais du roi David en Israël

Des archéologues ont retrouvé le palais du roi David en Israël

palaisdavid.jpg


Après plusieurs années de fouilles, des archéologues israéliens ont découvert les restes du palais du roi David, datant du Xe siècle avant J-C. Une trouvaille qui apporte de nombreuses réponses sur cette époque décrite dans la Bible. Les archéologues de l'université Hébraïque et de l'Autorité des Antiquités Israéliennes viennent d'excaver, après 7 ans de fouilles, les restes du palais du roi David dans la cité de Khirbet Qeiyafa, en Israël. Cette ville fortifiée a été identifiée comme la cité de Shaarayim décrite dans la Bible, au Xe siècle avant J-C, à l'époque du roi David, deuxième roi d'Israël.

Les fouilles ont mis en évidence deux bâtiments, l'un étant le palais royal, l'autre un entrepôt servant à stocker les produits des impôts royaux. Les professeurs Yossi Garfinkel et Sa'ar Ganor déclarent dans un communiqué que " Khirbet Qeiyafa est le meilleur exemple en date de l'existence de cités fortifiées sous le règne du roi David. "

Des centaines d'amphores portant le sceau du royaume

amphores-david.png

Le palais devait mesurer près de 1.000 mètres carrés et était entouré d'un mur de 30 mètres de long. Situé au sommet d'une colline et entouré d'une ville où l'on a retrouvé des restes de poteries et d'industrie métallurgique, il offrait une vue idéale sur la Méditerranée à l'ouest et Jérusalem à l'est. " Malheureusement, la majorité des fondations a été détruite 1.400 ans plus tard avec la construction d'une ferme fortifiée par dessus le site. " Le deuxième bâtiment révélé mesure 15 mètres de long pour 6 mètres de large, et servait d'entrepôt administratif. Y étaient stockés les impôts sous forme de produits agricoles, collectés dans les villages du royaume. Selon les chercheurs, " des centaines d'amphores portant le sceau officiel du royaume de Judas ont été trouvées ".

Le roi David, personnage biblique célèbre pour son combat contre le géant Goliath, a vécu en Israël entre 1040 et 970 avant J-C. On lui attribue de nombreuses qualités : grand guerrier, musicien, poète, prophète. Son mythe et son histoire ont inspiré pendant des siècles de nombreux artistes et écrivains : on peut notamment citer la statue de David par Michel-Ange, chef d’œuvre de la Renaissance.

Une "preuve irréfutable de l'existence du royaume"

le-site-de-fouilles-ou-ont-retrouves-les-restes-du-palais-du-roi-david.jpg

Le règne du roi David a été marqué par une expansion économique importante, de nombreuses constructions et une centralisation administrative. " C'est une preuve irréfutable de l'existence du royaume ", soulignent les archéologues. " Khirbet Qeiyafa a probablement été détruite dans une des batailles contre les Philistins aux alentours de 980 avant J-C. Le palais et la cité qui l'entoure nous aideront à mieux comprendre les débuts du royaume de Judas. " La construction aux alentours de nouveaux quartiers a été annulée suite à la demande conjointe de l'Autorité des Antiquités Israéliennes et de l'Autorité de la Nature et des Parcs. Le site, une fois nettoyé et aménagé, devrait vite attirer de nombreux visiteurs intéressés par la culture et le fonctionnement de cette époque biblique. (crédits photo : Orientalizing - Flickr)

par Lionel Huot http://www.maxisciences.com/palais/des-archeologues-ont-retrouve-le-palais-du-roi-david-en-israel_art30265.html

Copyright © Gentside Découvertes

khirbet-qeiyafa.gif

Avec cette découverte au potentiel retentissant, le scepticisme sera sans doute important, que ce soit pour des raisons politiques ou intellectuelles. Pourtant, il existe beaucoup de bonnes raisons d'identifier la découverte de Mazar, au moins provisoirement, comme étant le palais décrit dans le livre de Samuel. Ces raisons méritent d'être entendues.

Selon les preuves archéologiques, Jérusalem a été fondée durant deux millénaires, avant que David ne soit arrivé sur la scène, 1000 ans environ avant Jésus-Christ. En raison de sa topographie unique sur une haute colline nichée entre deux vallées profondes qui convergent en son point méridional, bénie par deux abondantes sources d’eau et exposée aux attaques le long d'une arête nord uniquement, l'endroit s’avérait idéal pour y établir la capitale d'un royaume.

Par conséquent, David n'a pas détruit la ville quand il l'a conquise en se battant contre les Jébusiens (NDT: une tribu cananéenne), mais l'a plutôt investie. L'apport le plus notable fut le palais construit par le roi de Phénicie, Hiram de Tyr, en guise de cadeau d’amitié.

khirbet-qeiyafa1.jpg

Se basant sur le compte rendu biblique, couplée aux indices textuels quant à la topographie et à des résultats précédemment édités par Kathleen Kenyon, Mazar a formulé son hypothèse sur l'emplacement du palais dans un article paru en 1997 dans la revue Biblical Archaeology Review.

« Si quelqu’un considère cette hypothèse comme trop spéculative, je me dois de la mettre en avant dans cet article », écrivait-elle. Sa réponse était la suivante : « Mettons-la à l'essai de la même manière que les archéologues vérifient leurs théories : par des fouilles ». Début 2005, avec l'appui du Centre Shalem, basé à Jérusamen, la Fondation de la Ville de David et l’Université hébraïque, Mazar a alors réalisé son but.

La preuve qu'elle a découverte est remarquable: une section d'un mur massif, qui court sur environ 30 mètres d'ouest en est avant de faire un angle droit vers le sud, implique l'existence d'un bâtiment de très grande dimension. D'autres résultats incluent des tessons de poterie, découverts dans le mastic des murs entre les pierres, qui ont été datés au 11ème siècle avant Jésus-Christ, date probablement la plus ancienne de la construction.

khirbet-qeiyafa2.jpg

De plus, le bâtiment est placé directement sur le lit de la roche, le long de la façade nord de la ville, sans aucune couche archéologique sous-terraine. Ceci implique que la structure, établie deux millénaires après la fondation de la ville, constituait une nouvelle expansion vers le nord des limites de la ville, ainsi que cela est décrit dans les textes bibliques. On le situe à ce qui était alors le sommet même de la montagne, un endroit raisonnable pour le palais duquel il est dit que David est descendu - 2 Samuel 5:17.

En outre, Mazar a découvert un remarquable bulla d'argile (NDT: ornement, servant ici également de sceau à cacheter), portant le nom de Yehuchal Ben Shelemiah, prince de Judée du temps du Roi Sédécias, mentionné dans Jeremie 37:3. Cette preuve suggère que quatre siècles après David, l'emplacement était toujours un siège important de la royauté de Judée. Ceci concorde avec la description biblique de l’utilisation en continu du palais, de sa construction jusqu'à la destruction de la Judée par les Babyloniens, en 586 avant Jésus-Christ.

Ces preuves semblent confirmer de manière étonnante la théorie de Mazar selon laquelle ce lieu pourrait être palais de David. L'endroit, la taille, le type et l'âge du bâtiment coïncident entièrement avec la description des textes bibliques. D'ailleurs, aucune autre découverte ne vient infirmer cette hypothèse, comme les statuettes idolâtres ou le crematorium rituel trouvés dans les fouilles contemporaines de l'époque phénicienne. De plus, le bâtiment s'inscrit dans une époque antique où de telles constructions étaient extrêmement rares, ce qui nécessitait d'importants travaux publics. " par David Hazony, rédacteur-en-chef du magazine Azure 

La découverte a été faite sur le site de l’ancienne ville de Khirbet Qeiyafa, qui est situé au sud-ouest de Jérusalem entre Bet Shemesh et la vallée d’Ellah. Cette ville a été créée il y a une trentaine de siècles. Khirbet Qeiyafa est situé sur un emplacement stratégique dans le royaume biblique de Judée car sur la route principale reliant la plaine côtière et Hévron.

Les archéologues ont mis a jour, à 200 mètres du mur de la ville, deux portes, un bâtiment orné de piliers et 10 maisons. Les archéologue pensent que cet endroit  est l’emplacement ou a eu lieu la bataille entre David et Goliath.

professeur-yosef-garfinkel.jpg

professeur yosef garfinkel

Selon l’Autorité des Antiquités, les fouilles de Khirbet Qeiyafa ont permis de déterrer une ville de Judée bien planifiée et fortifiée, qui semble avoir été entouré de fortifications massives et de pierres mégalithiques. Garfinkel et Ganor ont declaré que Khirbet Qeiyafa représente  " le plus ancien exemple connu de planification urbaine dans le royaume de Judée " , cela ressemble au mode de construction trouvé dans les sites d’excavation de Beersheba, Tél Beit Mirsim, Tel en-Nasbeh et Tel Beit Shemesh. 

Les résultats ‘révolutionnaires’ de ces cinq années de travail sont présentés aujourd’hui dans un livre, ‘Footsteps of King David in the Valley of Elah ’, publié par le Yedioth Ahronoth.

Situé à environ 30 km au sud-ouest de Jérusalem, dans la vallée d’Elah, Khirbet Qeiyafa était une ville frontière du royaume de Juda en face de la ville philistine de Gath. La ville, datée par 10 mesures radiométriques (au Carbone14) faites à l’Université d’Oxford sur des noyaux d’olives brûlées, a existé pendant une courte période, approximativement entre 1020 et 980 avant notre ère, puis a été violemment détruite.

Dans la tradition biblique, le peuple d’Israël pratique un culte différent de toutes les autres nations du Proche-Orient Ancien : il est monothéiste et n’a pas d'idoles (interdisant la reproduction de figures humaines ou animales).Toutefois, on ne sait pas précisément si ces pratiques remontent au temps de la monarchie (10-6ème siècles avant JC), ou sont plus tardives (époques hellénistique ou persane).

L’absence d’objets cultuels représentant l’homme ou des animaux dans les trois sanctuaires fournit la preuve que les habitants du lieu, observant une interdiction sur les images, pratiquaient un culte différent de celui des Cananéens ou les Philistins.

http://www.aviv.fr/les-coups-de-coeur-d-aviv/judaisme/un-culte-au-temps-du-roi-david-une-decouverte-archeologique-majeure.html

Yves Herbo-SFH-07-2013

Yves Herbo sur Google+

mystère environnement archéologie prehistoire économie échange

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau