Découvertes de flûtes musicales de plus de 42.000 ans en Allemagne

Découvertes de flûtes musicales de plus de 42.000 ans en Allemagne - MAJ 05-2015

flauta-de-huesos.jpg

MAJ plus bas : Un rapprochement entre cette découverte d'instruments de musique fabriqués par des hommes préhistoriques en europe et des études sur les connaissances incroyables sur l'acoustique des anciens au Pérou est fait dans cet article...

La découverte de plusieurs flûtes faites d'os d'oiseau et d'ivoire de mammouth, fabriquées entre 42.000 et 43000 années, selon les calculs préliminaires, ont étonné les chercheurs abasourdis de constater les connaissances de la musique qu'ont eu nos ancêtres.

Les instruments ont été trouvés dans une grotte du sud de l'Allemagne, dans une zone où il a été trouvé des preuves d'une occupation européenne par l'Homo Sapiens, plus tôt qu'on ne le pensait.

Dans son dernier numéro, le Journal of Human Evolution publie un article qui dit que cela implique tout les changements de comportements que sont censés avoir des personnes dont la musique implique des contextes sociaux allant de la religion à des activités récréatives.

Une " mine d'or " archéologique.

La grotte de Geissenkloesterlen, dans les montagnes du Jura Souabe, est considérée comme la dernière "mine d'or" découverte par l'archéologie et comme prévu, en plus des flûtes, il y a d'autres éléments relevant des ornements personnels, de l'art figuratif et de l'imagerie mythique.

" Ces résultats sont cohérents avec une hypothèse que nous avons fait il y a plusieurs années disant que le Danube était le corridor clé pour les migrations des êtres humains et les innovations technologiques au centre de l'Europe entre 40.000 et 50.000 ans avant maintenant," a déclaré le professeur Nick Conard. Le chercheur à l'Université de Tübingen, a souligné que la découverte a des connotations « profondes », tandis que les humains étaient dans la zone environ 3.000 ans avant une détérioration climatique majeure, " causée par d'énormes icebergs qui se sont séparés des banquises de glace dans l'Atlantique Nord et provoqués la chute des températures. "

Bien que la grande question est maintenant de savoir quel a été l'effet de refroidissement pour les Européens continentaux de l'époque, "nous savons qu'ils ont peut-être utilisé la musique comme nous le faisons, mais juste avec un scénario différent," dit le scientifique.

Sources : http://www.lavidayeluniverso.com.ar/2012/06/descubren-el-instrumento-musical-mas.html

http://www.journals.elsevier.com/journal-of-human-evolution/

http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0047248412000425

MAJ 10-05-2015 : Il m'est apparu qu'il y avait possiblement une corrélation entre le fait que des hommes préhistoriques (avec 40.000 ans d'ancienneté, je rappelle que ces hommes peuvent tout aussi bien être des Néandertaliens, des Denisoviens, des Hommes modernes ou encore de cette quatrième race inconnue que la génétique semble nous indiquer) fabriquent des instruments de musique et cette utilisation de connaissances étonnantes sur l'acoustique que nous découvrons seulement maintenant chez les anciens, partout dans le monde... Voici un autre article présent sur ce site, que je joint donc à celui-ci. N'oublions pas que les anciens habitants des Amériques ont probablement des ancêtres venus d'Afrique (comme tout le monde d'ailleurs vu la génétique), d'Europe et d'Asie... et que la "mémoire" de l'ADN pourrait (je pense) nous procurer de futurs découvertes et surprises... :

Étude sur l'acoustique des ruines de Chavin de Huantar, découverte du site de Poro Poro, Pérou

Poro poro perou27 mini


Le titre de l'un des articles sur les «excavations» pour l'Archaeological Institute of America (Institut archéologique de l'Amérique, qui publie la revue Archeology) écrit par Julian Smith : " En écoutant les dieux de l'ancien Pérou " ("Listening to the Gods of Ancient Peru"), revêt une grande importance à la lumière des diverses découvertes dans le monde d'une probable technologie très ancienne liée au son et à l'acoustique. Disons que cette étude de plus en ajoute aux nombreuses autres, attestées par des scientifiques reconnus.

Il s'avère que les ruines de Chavin représentent le centre astronomique et religieux de la culture Chavin, dans la haute vallée des Andes au Pérou (à une hauteur de 3177 mètres au-dessus de la mer), qui inclut non seulement des bâtiments en pierre de plusieurs étages avec des ornements en céramique, en os et en coquillages, mais à l'intérieur et sous ces structures, il y a quelque chose d'encore plus surprenant : un dédale de couloirs, de galeries et de puits qui ont été conservés intacts malgré le temps (d'après les estimations, le site de 50 acres a été occupé de 1500 à 400 avant JC) et qui possèdent des effets sonores tels qu'ils peuvent induire en erreur les personnes passant par eux. On croit que ces ruines faisaient partie d'un centre cérémoniel de la culture pré-Inca.

Chavin de huantarSite de Chavin - Photo de Sharon Odb - Wikimedia Commons, mars 2006
Déclaré site du patrimoine mondial par l'UNESCO en 1985

Une équipe d'archéologues, d'anthropologues et d'experts en acoustique du Centro de Investigación Computacional en Música y Acústica (CCRMA pour son sigle en anglais) de la célèbre université de Stanford (Californie, USA) a fait l'étude et l'enregistrement de ces effets sonores dans les tunnels de Chavin pour voir si ils ont été conçus à dessein ou si ils sont le résultat de l'environnement dans lequel ils se produisent.

L'histoire des effets sonores à Chavin est connue depuis les rapports du début des années 70 par l'archéologue péruvien, le Dr Luis G. Lumbreras, qui le premier a proposé la théorie que le réseau de tunnels sous la ville a probablement été construit pour des cérémonies religieuses avec des "effets spéciaux". Il est dit que, même aujourd'hui, quand vous êtes dans cet endroit, certains sons sont amplifiés, mais on ne peut pas déterminer d'où ils viennent. Selon l'étudiante en doctorat au CCRMA, Miriam Kolar, quelque soit le son qui est fait là-bas - comme parler ou même taper du pied - cela génère des résonances profondes.

Un détail important dans cette étude est que, même si on ne sait pas si le lieu a été construit pour atteindre ces effets sonores, ce que nous savons pour sûr et certain, c'est que de la musique et du son y ont été produits et en 2001 on a trouvé 20 coques marines, Strombus galeatus, qui ont été décorées et utilisées comme instruments. Ces coquilles sont appelées "pututus" et il y a des illustrations de la façon dont les Incas s'en servaient.

Chasqui3Le Messager Inca, connu sous le nom "Chasqui" qui joue du "Pututu" (photo prise à partir de Wikipedia)

Le simple fait que ces coques aient été trouvées à Chavin lui-même est quelque chose de spécial, car elles sont une espèce tropicale de coquillages trouvée à au moins 800 miles ( 1300 kilomètres ! ). Et pour souligner encore plus l'usage qui en a été fait, chacune est taillée d'une buse et d'une encoche en V au sommet, rôle qui n'est pas encore compris exactement. Certaines d'entre elles ont été utilisées lorsqu'elles ont été portées, malgré leur poids, ils pensent qu'elles ont été utilisées pendant des décennies ou des siècles. Et le plus intéressant, c'est que vous pouvez toujours en jouer. En fait, comme le montre la photo ci-dessous, ils sont en train d'étudier les propriétés à l'aide de microphones spéciaux :

Grabandosonidodelaconcha jlcruzadocoronelEnregistrement à l'intérieur du tunnel avec une coque - Photo du colonel JL Cruzado

Il y a encore beaucoup de questions sur la façon de répondre à l'acoustique de ce lieu. On sait, par exemple, que dans les galeries de tunnels, des échos se produisent et se multiplient dans plusieurs directions très rapidement et en même temps, ce qui les rend très diffus et difficiles à localiser. Il est également connu que les tons qui sont dans la même gamme de fréquences que celles utilisées par la voix humaine et les coques produisent des résonances cohérentes dans les niches, ce qui donne beaucoup de richesse aux sons. ainsi, il y a plus de détails que vous pouvez lire sur l'acoustique intéressante et l'archéologie du site. Ce qui n'est pas connu, c'est de savoir si ces propriétés acoustiques ont été un aboutissement accidentel de la construction ou si ces effets ont été cherchés. On ne sait pas si cela a été mis en œuvre volontairement et quel usage cela aurait. Et comme on le sait, il y a toujours plus de domaines et possibilités à étudier.

Mais ce que nous savons pour sûr, comme le dit l'article, c'est que le son a sa propre puissance ou énergie. Une des données comparatives intéressante et pertinente dans ce contexte, est une étude réalisée par l'Université de Californie à Los Angeles (UCLA) en 2008, où il a été démontré que lorsque la fréquence de résonance de l'écoute est à 110 Hertz, l'activité cérébrale des personnes se déplace temporairement du côté gauche (qui est la partie du cerveau qui traite logiquement) vers la droite, qui est le côté émotionnel. Fait intéressant, la fréquence de 110 Hz est trouvée dans ces tunnels et dans la faible voix masculine, et il est donc possible que cela avait été utilisé pour promouvoir ou provoquer certaines réactions dans le public sur des rites y étant transporté.

Enfin, l'objectif le plus important de chercheurs et des musiciens qui étudient Chavin, est de créer un modèle acoustique de l'espace pour reconstruire numériquement n'importe où n'importe quel son entendu par celui qui était là. L'idéal serait de pouvoir conserver à jamais l'acoustique de cet endroit pour les générations présentes et futures, afin qu'ils puissent continuer à écouter et à expérimenter avec ces sons.

Chavin subterranea 6

Autres références :

1 Site web du projet "Acoustic archéologique Chavínde Huántar" (projet de collaboration entre CCRMA et le Département d'Archéologie/anthropologie, Université de Stanford): https://ccrma.stanford.edu/groups/chavin/

2 Publications section 2 du projet où vous pouvez accéder à six rapports académiques écrits : https://ccrma.stanford.edu/groups/chavin/publications.html

3 Archives péruvienne électronique et la musique expérimentale - site: http://centro.fundaciontelefonica.org.pe/sonoteca/sonoteca.html

4 Chavin site sur le monde, le Dr Luis G. Lumbreras (avec beaucoup de ressources et d'information à ce sujet): http://chavin.perucultural.org.pe/index.htm

5. page avec des liens utiles sur la culture péruvienne http://chavin.perucultural.org.pe/enlaces.shtml

http://gotasdedatos.blogspot.fr/2011/06/se-estudia-la-acustica-de-las-ruinas.html

Chavin : la ville souterraine

Chavin subterranea 42012 : Après quatre mois d'enquête, le projet de conservation de Chavin a achevé la première phase d'analyses révélant une nouvelle découverte : un tunnel de 550 mètres.

Le site archéologique de Chavin a surpris le monde avec de nouvelles conclusions en 2011. Le gestionnaire du projet, Luis Lumbreras, dit qu'il y a quatre grandes conclusions.

Il s'agit notamment de la façade de l'édifice le plus remarquable, où les murs et les tombes de différentes périodes de l'histoire ont également été trouvés.

Le système de drainage moderne de l'ancien monde, la façade originale du complexe et la mise au jour de la place circulaire sont des résultats très importants.

Chavin subterranea 5Une autre constatation est un important canal de roches, un système de drainage et des canaux internes

Le site mentionné par Lumbreras est connu sous le nom de "Rocas", il s'agit d'un canal collecteur pour réceptionner les eaux dans tous les grands bâtiments de Chavin ", c'est l'équivalent de ce que la cloaca máxima à Rome faisait, c'est un endroit de drainage avec un système vraiment vraiment fabuleux ", explique t-il.

Chavin subterranea 1Un canal de drainage souterrain, chevauchant des structures et des fragments de sculptures en pierre ont été trouvées dans le complexe archéologique de Chavin

Dans le musée vous pouvez voir de nombreux résultats complexes obtenus après un vaste voyage archéologique.

" Je vous le dis, Chavin deviendra de plus en plus connu dans les années à venir, ce qui devrait donc être bon pour ce site ", a déclaré John Rick, directeur de projet et professeur à l'Université de Stanford.

Le projet archéologique de Chavin Huantar, a pour but d'enquêter et de promouvoir le site, pour que le monde connaisse cette merveille dans toutes ses dimensions. On s'attend à ce que de nouvelles découvertes soient appréciées par le public.

Chavin subterranea 2L'Archéologue Luis Lumbreras a déclaré que 20 pour cent du complexe préhispanique de Chavin, constitué de tunnels et de temples, a été découvert.

http://caminoincatour.com/chavin-huantar/

Complément : un nouveau site découvert au Pérou : Poro Poro près de Cajamarca :

Selon Walter Alva, (l'archéologue qui l'a découvert), les structures monumentales en pierre de Poro Poro pourraient changer tout ce que nous savons sur les origines de la civilisation dans cette région.

Voici des images étonnantes :

Poro poro perouPoro poro perou1Poro poro perou2Poro poro perou3Poro poro perou4Poro poro perou5Poro poro perou6Poro poro perou7Poro poro perou8Poro poro perou9Poro poro perou10Poro poro perou11Poro poro perou12Poro poro perou13Poro poro perou14Poro poro perou15Poro poro perou16Poro poro perou17Poro poro perou18Poro poro perou19Poro poro perou20Poro poro perou21Poro poro perou22Poro poro perou23Poro poro perou24Poro poro perou25Poro poro perou26Poro poro perou27Poro poro perou28

Le rituel de l'eau au festival de la province de Calca :

http://www.abovetopsecret.com/forum/thread785077/pg1

http://www.comechingonia.com/Calderon%202009.pdf

Yves Herbo Traductions, Sciences, F, Histoires, 14-08-2014

Et questions flûtes antiques, regardez en bas de cet autre article qui concerne la Bolivie cette fois ! : 

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/preuves-d-une-autre-histoire-en-bolivie.html

Autres découvertes étonnantes en Bolivie :

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/archeologie/les-mysteres-de-la-fuente-magna-bolivie.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/archeologie/une-civilisation-prehistorique-basee-sur-les-frequences-sonores.html

 

Traductions et commentaires Yves Herbo, S,F,H, 06-2012, update 05-2015

Yves Herbo sur Google+

archéologie prehistoire échange auteur lire mystère

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau