Découverte de la tombe d'un pharaon égyptien mythique

Découverte de la tombe d'un pharaon égyptien mythique

Egypte newpharao mini

© © Ministère égyptien des Antiquités

Des archéologues américains ont découvert la tombe d’un pharaon ayant régné sur l’Egypte il y a près de 3.700 ans, dont le nom était jusqu’ici inconnu, a indiqué mercredi le ministère des Antiquités.

Abydos 2© © Ministère égyptien des Antiquités

L’équipe américaine de l’Université de Pennsylvanie a découvert la tombe du pharaon Senebkay sur le site archéologique d’Abydos dans la province de Sohag, dans le sud du pays, a indiqué le ministre Mohamed Ibrahim dans un communiqué. Le chef du département des Antiquités pharaoniques au sein du ministère, Ali el-Asfar, a précisé à l’AFP que des cartouches royales révélant le nom complet du pharaon avaient été découvertes sur son sarcophage et sur un mur de la tombe dont le plafond était en bois, une découverte inédite.

Abydos 3© © Ministère égyptien des Antiquités

Quelques hiéroglyphes de son nom figuraient sur le "Papyrus de Turin", un document vieux de plus de 3.000 ans recensant quelque 300 noms de Pharaons, a-t-il expliqué.

Les archéologues ont également découvert le squelette du pharaon, qui semble indiquer qu’il mesurait 1m85, ajoute le communiqué. En outre, des vases funéraires destinés à recevoir les organes des corps momifiés ont été mis au jour, mais aucun élément du mobilier funéraire, ce qui indique que la tombe a été pillée durant l’ère pharaonique.

Abydos 4

© © Ministère égyptien des Antiquités

Selon M. Asfar, l’étude de la tombe de Senebkay pourrait également révéler que les Hyksôs — un peuple sémite venu du sud de la Syrie actuelle qui a envahi puis dirigé l’Egypte au 18ème siècle avant Jésus-Christ– n’ont pas régné sur la totalité de l’Egypte.

Abydos 6© © Ministère égyptien des Antiquités

(Sources : Belga - http://jack35.wordpress.com/2014/01/16/decouverte-de-la-tombe-dun-pharaon-egyptien-inconnu/ - http://www.france24.com/fr/20140115-egypte-archeologie-tombe-pharaon-inconnu-archeologie-senebkay-abydos/)

Le papyrus de Turin, appelé également Canon royal de Turin, est écrit en hiératique. La face avant du papyrus, donne des listes de nom de personnes et d'institutions avec ce qui semble être une taxe ou un impôt pour chaque évaluation. Le verso contient une liste des Dieux, des demi-Dieux, des esprits et les noms et années de règne de plus de 300 Rois, souvent précises au jour près, depuis le règne des Dieux jusqu'aux débuts de la XVIIIe dynastie (1549-1295). Presque toutes les dynasties y sont énumérées, y compris la dynastie des Hyksôs (XVe dynastie, v.1663-1530), mais le nom de ses Rois ne sont pas dans un cartouche et un signe hiéroglyphique a été ajouté pour indiquer qu'ils étaient des étrangers. Onze colonnes de texte subsistent, chaque ligne donne le nom d'un Roi dans son cartouche, suivi par le nombre d'année de son règne. Des erreurs manifestes ont été commises sur les durées de règne les plus anciennes, avec des périodes énormément élevées.

Papyrus turin01Vue d'une partie du Papyrus

On constate également d'autres anomalies comme le fait que les Rois de la III e dynastie (2647-2575) possèdent leur nom dans un cartouche, alors que celui-ci n'est utilisé qu'à la fin de cette dynastie, ou encore des imprécisions concernant les noms. Parfois ce sont les noms d'Horus qui sont utilisé parfois non. Il faut encore souligner que le texte ne divise pas les groupes en dynasties. Les Rois sont rassemblés selon leur capitale, de ce fait, ces regroupements ne correspondent pas tout à fait aux dynasties telles que nous les connaissons d'après Manéthon.

Lorsqu'il fut découvert dans la nécropole Thébaine en 1820 par Bernardino Drovetti, il semble que le papyrus était en grande partie intact et devait comporter près de 300 noms entiers. Malheureusement de mauvaises conditions de conservation au Musée de Turin, qui l'a acquis en 1823/1824, l'ont beaucoup détérioré. Le papyrus est aujourd'hui très endommagé et est maintenant composé d'environs 160 morceaux. Il faisait 1,07 m long et 0,41 m de hauteur. Il est actuellement exposé au Museo Egizio de Turin (musée Égyptien).

Source : Listes Royales égyptiennes

Yves Herbo-SFH-01-2014

Yves Herbo sur Google+

moyen-orient archéologie prehistoire alien mystère

Commentaires (1)

Alain Hubrecht
  • 1. Alain Hubrecht (site web) | 29/03/2014

Il est intéressant de noter que le tombeau visible sur la photo et qui pèse 60 tonnes comme ceux découverts dans le serapeum de Memphis, a été réutilisé. Il n'a donc pas été fabriqué il y a 3000 ans, et est plus ancien. Son origine est donc inconnue. Il est taillé dans un bloc énorme de quartzite venant d'une carrière située à plus de 400km.
Rien ne dit même que c'était un sarcophage. De même que pour ceux trouvés au Serapeum de Memphis, personne ne peut dire ce qui se trouvait à l'origine dans ces caissons creusés d'une seule pièces, aux bords parallèles, aux angles parfaits et aux parois parfaitement planes.
Source:
http://www.penn.museum/press-releases/1032-pharaoh-senebkay-discovery-josef-wegner.html

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau