Découverte d'un traceur de glace et étude sur la fonte du Groenland

Découverte d'un traceur de glace et étude sur la fonte du Groenland

Groenland team

Une équipe de recherche fait une randonnée en marge de la calotte glaciaire dans le sud du Groenland. Crédit: (Photo par Kelsey Winsor, gracieuseté de l'Université de l'Oregon State)

Une nouvelle étude suggère qu'une période de réchauffement, il y a environ 400.000 années a poussé la calotte glaciaire du Groenland a dépasser son seuil de stabilité, ce qui a entraîné une déglaciation presque complète du sud du Groenland et fait s'élever le niveau des mers de quelques 4 à 6 mètres.

L'étude est l'une des premières à pointer la façon dont la vaste calotte glaciaire du Groenland a répondu à des températures plus chaudes au cours de cette période, qui ont été causées par des changements dans l'orbite de la Terre autour du soleil.

Les résultats de l'étude, qui a été financée par la National Science Foundation, ont été publiés dans la revue Nature.

" Le climat il y a 400.000 années n'était pas tellement différent de ce que nous voyons aujourd'hui, ou du moins ce qui est prévu pour la fin du siècle", a déclaré Anders Carlson, professeur agrégé à l'Université de l'Oregon State et co-auteur de l'étude. "Le forçage était différent, mais ce qui est important, c'est que la région a franchi le seuil permettant à la partie sud de la calotte glaciaire de disparaître. "Cela peut nous donner une meilleure idée de ce qui pourrait arriver à l'avenir si les températures continuent leur hausse", a ajouté Carlson.

Il existe peu de modèles fiables et peu de données collectées pour documenter l'étendue de la perte de la calotte glaciaire du Groenland au cours d'une période connue sous le stade 11 isotopique marin. C'était une très longue période chaude entre les âges de glace qui a entraîné une élévation du niveau de la mer d'environ 6 à 13 mètres au-dessus de la présente ligne. Cependant, les scientifiques sont incertains de savoir combien l'élévation du niveau de la mer pourrait être attribuée au Groenland, et combien ont pu être entraînées par la fonte des calottes glaciaires de l'Antarctique ou d'autres causes.

Pour trouver la réponse, les chercheurs ont examiné des carottes de sédiments prélevées au large de la côte du Groenland dans ce qu'on appelle la Eirik Drift. Au cours de plusieurs années de recherche, ils ont échantillonné la chimie du flux de sédiments glaciaires sur l'île et ont découvert que les différentes parties du Groenland ont des caractéristiques chimiques uniques. Lors de la présence de plaques de glace, les sédiments sont raclés et transportés dans l'eau où ils sont déposés dans la Eirik Drift.

" Chaque terrain a une empreinte distincte ", a noté Carlson. " Ils ont aussi des histoires tectoniques différentes et donc des changements entre les terrains permettent de prédire l'âge des sédiments, ainsi que d'où ils viennent. Les sédiments ne se déposent uniquement que quand il y a d'important volume de glace pour éroder le terrain. L'absence de dépôts terrestres dans les sédiments suggère l'absence de glace.

Groenland

" Non seulement nous pouvons estimer la quantité de glace qu'il y avait," a-t-il ajouté, " mais la signature isotopique peut nous dire où la glace était présente, ou d'où elle avait disparu."

Cet premier "traceur de feuille de glace" utilise les isotopes du strontium, du plomb et du néodyme pour suivre la chimie terrestre.

L'analyse des chercheurs sur l'étendue de la perte de glace suggère que la déglaciation dans le sud du Groenland, il y a 400.000 années aurait représenté au moins quatre mètres - et peut-être jusqu'à six mètres - d'élévation du niveau de la mer. D'autres études ont cependant montré que les niveaux de la mer au cours de cette période étaient d'au moins six mètres au-dessus de la présente, et peut-être jusqu'à 13 mètres plus haut encore.

Carlson a déclaré que la perte de la calotte glaciaire est probablement allée au-delà des bords du sud du Groenland, mais pas sur tout le chemin vers le centre, qui n'a pas été libre de glace pendant au moins un million d'années.

Groenland nbsat 1

Groenland fontes2012Dans leur article dans Nature, les chercheurs ont comparé les événements du stade isotopique marin 11 avec une autre période de réchauffement qui s'est produit il y a environ 125.000 ans et a entraîné une élévation du niveau de la mer de 5-10 mètres. Leur analyse de l'enregistrement des sédiments suggère que moins de calotte glaciaire du Groenland a été perdu - en fait, juste assez pour contribuer à une élévation du niveau de la mer de moins de 2,5 mètres.

" Cependant, d'autres études ont montré que l'Antarctique a pu être instable au même moment et avec sa fonte, il a peut-être fait la différence ", a souligné Carlson.

Les chercheurs disent que la découverte d'un traceur de la calotte glaciaire qui peut être documenté par l'analyse des carottes de sédiments est une étape importante pour comprendre l'histoire des calottes glaciaires du Groenland - et leur impact sur ​​le changement global de climat et du niveau de la mer. Ils reconnaissent la nécessité d'un plus large nombre de données de carottages et des reconstitutions de températures.

"C'est la première étape vers une connaissance plus complète de l'histoire de la glace,« dit Carlson, "mais elle est importante."

Oregon State University

Source - http://www.eurekalert.org/pub_releases/2014-06/osu-slg062314.php

Ours polaires marc hebert265

Yves Herbo Traductions, Sciences, F, Histoires, 03-07-2014

Yves Herbo sur Google+

prehistoire politique économie environnement climat météo volcanisme

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau