Chili, des glyphes sur 4 km visibles que de loin

Chili, des glyphes sur 4 km, visibles que de loin

Tulor chiliRuines de Tulor, Chili, Wikimedia Commons - Photo : Daniel Gutiérrez Paredes.

Découverts il y a déjà quelques années, ces énormes glyphes sont toujours un mystère. Ils sont intacts car placés dans un endroit assez isolé et peu visité par les touristes, mais aussi les chiliens. Pour vouloir les admirer, il faut prendre une mauvaise route (car non entretenue depuis des années) menant à l'ancienne cité minière de Humberstone. C'est une ville fantôme, abandonnée, comme les mines de cette partie du désert d'Atacama au Chili...

Chili dessinsgraves lignes 4km 1

De plus, ces dessins sont situés dans la zone protégée de la réserve nationale de la Pampa del Tamarugal, en allant vers le petit village de Pozo Almonte. Là, vous découvrez un bon millier de figures composées par des pierres positionnées sur le sol et reliées par de profonds sillons creusés dans le sol sec, très sec car il ne pleut jamais ici...

Ces figures sont toutes disposées sur la montagne des Cerros Pintados, sur une bande large de quatre kilomètres environ. Il s'agit indéniablement d'un long message que ces géoglyphes, un long message pour les dieux, visible du ciel ou de loin, par les caravanes du passé qui s'approchaient par ce qui n'était peut-être pas encore un désert, il y a plus de trois mille ans...

Site de tulor mystere

Un peu plus loin se trouve le site de Tulor et ses mystérieuses ruines datées de 1.100 avant JC...

Tulor chiliWikimedia Commons - Photo : Daniel Gutiérrez Paredes.

Un millier de dessin et beaucoup de questions sans réponse, tout comme les lignes de Nasca au Pérou et le Géant d'Atacama, pas très très loin vers les Andes...

640px gigante de atacama

Yves Herbo : il y a une chose troublante en ce qui concerne tous ces grands dessins qui ne sont visibles pour beaucoup, que du ciel. Il y en a plusieurs en Amérique Latine (Chili - Atacama, Pérou - Nasca, Bolivie - vers le Titicaca), mais aussi au niveau de la péninsule arabique et en Afrique du sud à priori. Et quand on les rapproche de certains portulans ou anciennes cartes qui comportaient souvent des dessins d'animaux ou de "spécialités" locales, on se demande parfois si les habitants de certaines régions n'ont pas tenté de reproduire en grandeur nature certaines cartes, pour indiquer à ceux qui les survolaient, ces "dieux" volants, ce qu'il y avait en-dessous d'eux... ce "géant d'Atacama" n'en serait donc pas un, mais juste l'indication aux dieux volants qu'une tribu d'humains vivait à cet endroit... d'autres dessins correspondant à des denrées locales ou autres, comme une carte, mais bien visible d'un aéronef... la question suivante serait bien sûr de se demander si ces "dieux volants" correspondaient déjà à l'époque aux OVNIs ou "chariots de feu" que l'on voit encore assez souvent de nos jours...

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Gigante_de_Atacama.jpg

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/d/d3/Geoglifos_de_Pintados.jpg

Chili et géoglyphes : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/archeologie/les-geoglyphes-de-chiza-au-chili-d-autres-decouvertes-a-etudier.html

La Bolivie, les glyphes et les lignes de Sajama :  http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/preuves-d-une-autre-histoire-en-bolivie.html

D'autres découvertes à Nasca : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/archeologie/enormes-inscriptions-pheniciennes-a-nasca-sur-un-plateau-de-nasca-perou.html

Yves Herbo, Sciences, F, Histoires, 12-07-2015

Yves Herbo sur Google+

archéologie prehistoire échange lire mystère

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau