Anomalies dans la Baltique: les news hivernales

Anomalies dans la Baltique: les news hivernales

Baltic robot image 2012

Cette image prise par le ROV de l'intérieur d'une des failles ou couloirs de l'Anomalie 1 montre-t-elle une gravure préhistorique ?

La page originale est longue à charger, et pour cause... beaucoup d'images et de vidéos !... je publierai donc maintenant les news sous formes de billets moins gros en taille et si vous voulez revoir l'intégralité de cette passionnante aventure, patientez pour le chargement de cette page ! : http://www.sciences-fictions-histoires.com/pages/ecrits/les-anomalies-de-la-mer-baltique.html

MAJ du 16-02-2015 : Une longue pause donc depuis les dernières nouvelles d'automne et le passage au-dessus des deux anomalies en été, mi-août 2014. Il y a quelques nouvelles informations puisque l'équipe Océan X a pu se procurer du matériel plus récent et plus en conformité avec les techniques d'aujourd'hui. Peter Lindberg a donné quelques nouvelles en janvier, dont vous trouverez le texte traduit ci-dessous. Il y a eu aussi un avis plus détaillé d'un scientifique, un paléontologue qui a confirmé certaines choses du passé sur la mer Baltique et la présence de beaucoup de paléosols engloutis (des terres sédimentales préhistoriques vieilles de plusieurs milliers ou millions d'années qui se sont durcies avec le temps et ont été englouties par la montée des eaux), dont certaines portent encore les traces d'activités animales, mais aussi humaines, car l'homme préhistorique a habité ces régions avant, pendant et après la dernière glaciation (tant néandertal que l'homme moderne à priori). Il pense pour sa part que les anomalies pourraient bien être des exemples très bien conservés de ces sols préhistoriques engloutis, d'où leur intérêt exceptionnels pour la science s'ils sont vraiment bien conservés (et on a vu que la Baltique, y compris le Golfe de Bothnie, est un domaine et des eaux qui conserve fort bien ce qui y a été englouti). A ce sujet, nous relevons qu'il avait été trouvé, au sommet de l'anomalie 1, un cercle de pierre, qui avait été soupçonné être les traces d'un antique foyer... ce pourrait donc bien être le cas... Ce scientifique a d'ailleurs fourni une carte du relief connu de la Baltique en ce qui concerne ces paléoterres, et j'avais déjà fait mention dans d'autres articles de ces recherches toujours en cours. Les anomalies du Golf de Botnie pourraient donc bien rejoindre la liste de ces terres préhistoriques conservées sous les eaux qui font l'objet de fouilles archéologiques...

Peter Lindberg donne des nouvelles en janvier 2015 : " Une brève mise à jour concernant l'anomalie ; 2014 ne nous a permis aucune visite réelle sur les anomalies. Nous sommes passés une fois sur la zone et on avait le sonar à balayage latéral Klein 3900 dans l'eau à ce moment. Le temps était généralement loin d'être optimal pour la numérisation, la mer démontée donc après le passage sur l'A2, où nous avons obtenu une bonne image, nous sommes passés à droite de l'A1, ce qui a entraîné une mauvaise image. Cela pourrait être difficile de comprendre, si vous n'êtes pas là quand c'est une mer rugueuse, que vous ne pouvez pas simplement tourner le bateau pour un nouveau passage au-dessus d'un objet intéressant. Même si nous ne coulerions probablement pas le bateau, cela ressemblerait à un champ de bataille à l'intérieur par la suite et les gens se seraient réfugiés sur leurs couchettes, si on essayait de se retourner contre la mer. C'est pourquoi nous venons plusieurs fois pour obtenir une chance lors d'un passage sur un objet intéressant, des anomalies ou des épaves. De toute façon, nous visons à être capables de faire une visite (sur les anomalies) cette année. Ce ne pourra toutefois pas être une expédition scientifique, ce que je suppose que chacun d'entre nous espérait. Pour être plus précis, nous serons en mesure de faire les mêmes choses que nous avons faites en 2012. Ce n'est pas à coup sûr encore, mais puisque nous sommes impliqués dans un nouveau projet de TV, cela pourrait nous en donner l'occasion. "

Question matériel, l'équipe a officiellement fait cette annonce sur son site " OXT a maintenant acheté le meilleur système de robot sous-marin ROV du monde. Et nous sommes l'un des rares qui a le câble de fibre optique de 2952 feet (900 mètres) pour le ROV. C'est un gros investissement pour nous, mais cela augmente désormais les occasions pour nous de parvenir à trouver des épaves nouvelles intéressantes et d'autres choses. Mais également d'être en mesure d'offrir nos services aux autres, qui en ont besoin, pour un meilleur équipement et nos connaissances. "

D'ailleurs, en ce qui concerne les documentaires télévisés, je vous signale que des images du documentaire d'Océan X ont été vendues puisqu'elles apparaissent dans ce très récent documentaire, faisant partie d'une série actuellement diffusée dans plusieurs pays du monde (et qui va l'être pendant quelques années un peu partout), voici la version originale en attendant une version française... j'ai commencé à diffuser la saison 1... et les débuts de la saison 2  en français :

The Unexplained Files - S02E02 - Peruvian Alien Skull - Baltic Sea UFO en VO

"Au Pérou, un tout petit squelette continue de défier toutes les explications médicales et analyses de l'ADN. Est-ce un chaînon manquant de l'évolution humaine ? Ou est-ce la preuve d'une présence extra-terrestre sur la Terre dans les temps anciens ?  Des chercheurs d'épaves trouvent un étrange disque de la taille d'un terrain de football sur le fond de la Mer Baltique..."

« Pour avoir une chance de comprendre l'anomalie de la mer Baltique, vous devez d'abord comprendre son contexte sur place et dans le temps. »

Kingman est un géologue marin professionnel et géophysicien et possède une maîtrise en océanographie et en génie géophysique. Il a beaucoup travaillé tout au long de la mer du Nord et a travaillé également un peu dans la mer Baltique. Il a également travaillé avec les groupes qui étudient les différentes parties de la mer Baltique, y compris dans le domaine qui met l'accent sur les paléoenvironnements et la paléoarchéologie. Il est aussi fortement impliqué dans le domaine de l'archéologie marine, mais ne possède pas les documents d'identification d'un archéologue marin (diplômes). (par Laura Funke pour l'anglais de l'allemand)

Kingman : " Voici une brève description de l'anomalie de la mer Baltique pour aller avec mon précédent post sur le sujet : pour avoir une chance de comprendre l'anomalie de la mer Baltique, vous devez d'abord comprendre son contexte sur place et dans le temps. Nous allons reconstruire l'histoire géologique « récente » de l'emplacement de l'anomalie. Durant le début du Pléistocène moyen, le site était bien au-dessus du niveau de la mer d'environ 20 à 40 mètres. N'oubliez pas que le niveau de la mer a chuté à environ 120 m. sous le niveau actuel durant le dernier maximum glaciaire. A cette époque, le site était couvert par l'inlandsis scandinave, qui a atteint aussi loin au sud que Varsovie et a presque atteint Hambourg. Le Danemark était entièrement recouvert de glace. Vers - 15,000 ans, il y a la nappe glaciaire qui était en situation de pleine retraite et vous êtes maintenant dans un environnement côtier peri-glaciaire. C'était un endroit vraiment intéressant et le temps devait être et était certainement un instant privilégié pour les humains et les hominidés. La plupart du bassin de la mer Baltique est devenu un grand lac d'eau douce, appelé Ancylus. L'inlandsis étant en retrait, les terres environnantes auraient changé entièrement en raison de la hausse globale du niveau de la mer mais aussi localement en raison de la glacio-isostasie (les terres s'élèvent aussi à cause de la disparition du poids des glaces - élévation entre 9 mm/an à 1 mm/an ; Ekman, 1996). La terre a été littéralement en élévation et en chute en raison de la modification des forces de pression de la glace et du relâchement sur la croûte. Cette déformation laisse sa marque sous forme de failles de courtes longueurs relativement peu profondes et des fractures dans la roche, ainsi qu'un changement des taux de sédimentation et des surfaces partout dans le bassin Baltique, qui va bientôt être complété. La complexité du secteur, combiné avec les seuils dynamiques entre la mer du Nord et les bassins de la Baltique ouverte auraient causé des variations dramatiques dans la salinité et le volume des échanges d'eau entre la mer et le bassin (d'eau douce) sur le site de l'anomalie. Pour mettre cela en perspective, la zone située au nord de la Finlande méridionale-Stockholm n'a jamais été sous l'eau, alors que juste au sud, il y a eu de très complexes fluctuantes histoires glaciaire/interglaciaires, avec beaucoup de variations dans les taux et sortes de sédimentation (Björck, 1995).

La clé de l'anomalie de la mer Baltique est maintenant au-devant de la scène. Elle a été prise dans une lutte de survie entre le Lac Ancylus d'eau douce et saumâtre et la mer marine qui montait rapidement en raison de la transgression marine globale (les nappes de glace fondant à l'échelle mondiale sur des terres = élévation du niveau de la mer). Entre - 8000 à -10, 000 ans avant le présent, la zone a été complètement inondée par l'eau de mer et le niveau de la mer était encore à un autre 70-80m, ou alors elle est montée avant d'arriver à son niveau actuel (YH : c'est peu clair mais les niveaux de la mer et aussi du sol n'étant pas stables, le tout bougeant sur des siècles, il est difficile de mettre des distances et altitudes précises !)

Donc ce que nous avons finalement comme Anomalie est une fonctionnalité sédimentaire qui a vécu plusieurs batailles difficiles et a gagné. Elle fut probablement déposée dans un milieu lacustre (Lac) d'énergie basse ou moyenne, qui est devenu le bord du lac lorsque le soulèvement s'est produit. L'anomalie a été maintenant exposée puis chimiquement modifiée et cuite pour devenir un rock dur. Ce faisant, elle s'est aussi déformée et craquelée, donnant la caractéristique des fractures et des angles droits. Et une fois de plus, elle est devenue immergée, cette fois par une solution saumâtre qui a ajouté à l'altération chimique, tout en éliminant les sédiments mous et meubles l'entourant. Des blocs de glace (icebergs) ont été répandus partout dans la mer Baltique, ainsi que dans toute la mer du Nord et l'Atlantique Nord, en raison de l'éclatement du massif inlandsis d'antan. Ceci explique les belles rives de rivières accompagnées de rochers arrondis que vous trouverez autour du site de l'anomalie et ailleurs. La plupart seront soit du basalte ou du granit de toute sorte.

En conclusion, je maintiens que l'anomalie est un paléosol submergé. Elle n'est pas terriblement rare puisque d'autres sites baltes connus existent et sont actuellement à l'étude. Cependant, elle est certainement un site intéressant et devrait être étudiée davantage, tant pour son histoire géologique, mais aussi pour sa contribution à l'anthropologie puisque que l'anomalie a été brièvement exposée à l'air libre. C'était un endroit incroyablement intéressant et important, et de l'époque de l'homme préhistorique et devrait être étudié dans ce sens, avec l'anomalie maintenue dans son contexte, sans parti pris. Une fois de plus, veuillez vous reporter à mon avis antérieur et les commentaires sur le sujet. En outre, il y a ici un papier décent pour en savoir plus sur le sujet du contexte glaciaire et interglaciaire de la zone " : 

par Svante BjörckThe late quaternary development of the baltic seakompendiumthe-late-quaternary-development-of-the-baltic-seakompendium.pdf (1.37 Mo) - un document très important et illustré de cartes explicatives sur la préhistoire de la région et donc des anomalies...

Baltique reliefs

Voici une carte des reliefs de la Mer Baltique et du Golf de Bothnie en haut. On constate au niveau du Golf qu'il y a bien, en son centre et suivant la ligne de frontière internationale comme indiquée par l'équipe, des profondeurs de 80 mètres et plus (endroits en bleu sombre) qui suivent cette ligne. Les anomalies doivent donc se trouver quelque part sur cette ligne bleu sombre.

GolfbotniereliefLe Golfe de Bothnie agrandi par mes soins, on distingue bien cette ligne sombre, peut-être le lit d'une ancienne rivière, qui va du sud vers le nord géographique, mais qui fait partie en tout cas des endroits les plus profonds du Golfe...

D'autre part, Peter Löf a sorti une grande carte réunissant tous les scans du sonar de 2011 en replaçant bien les anomalies dans leur contexte.

Maps2011sonarscansNous avons ici un mix entre la ligne de scan du sonar de 2011 et l'écho de la région au multibeam (multidirectionnel 3D GPS)

Il faut patienter un peu pour que l'image (énorme) apparaisse, mais après vous pouvez vous y déplacer, zoomer, etc... du bon travail sur cette ligne de scans des fonds marins du golf de Bothnie... les anomalies se trouvent à peu près dans le tiers de la ligne vers le bas (ligne entière qui fait plusieurs kilomètres - image de 1920x 80.000 pixels) :

http://www.gigapan.com/gigapans/225f6954d50885478c9ce73ee10373b1

A suivre...

http://www.oceanxteam.com/ MAJ au 09-02-2015

http://thebalticanomaly.se/timeline/

Les faits mis à jour par l'équipe francophone sur Facebook au 07-03-2013maj-7-3-13.txtmaj-7-3-13.txt

Ce qui a été trouvé et dévoilé officiellement : http://thebalticanomaly.se/disclosed-material/

Les faits mis à jour par le site officiel de Océan X au 22-08-2014http://thebalticanomaly.se/current-facts/

Nouvelle page officielle Ocean X = https://www.facebook.com/OceanXteam

A suivre, Yves Herbo traductions, commentaires SFH - 2011-  MAJ 16-02-2015

FAIR USE NOTICE: These pages/video may contain copyrighted (© ) material the use of which has not always been specifically authorized by the copyright owner. Such material is made available to advance understanding of ecological, POLITICAL, HUMAN RIGHTS, economic, DEMOCRACY, scientific, MORAL, ETHICAL, and SOCIAL JUSTICE ISSUES, etc. It is believed that this constitutes a 'fair use' of any such copyrighted material as provided for in section 107 of the US Copyright Law. In accordance with Title 17 U.S.C. Section 107, this material is distributed without profit to those who have expressed a prior general interest in receiving similar information for research and educational.

Sur cette page à part, lien ci-dessous, vous trouverez toutes les photos originales des scanners et sonars fournies par l'équipe, ainsi que plusieurs travaux et analyses photos de fans ou de spécialistes essayant d'aider à la compréhension des anomalies. Vous y trouverez aussi les travaux de MaxitsMax qui s'est manifesté ici pour montrer son travail, ainsi que les miens et beaucoup d'autres. J'y ajouterai des données sur d'autres théories (constructions anciennes, Atlantide, etc...) par la suite.

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/archeologie/recherches-et-theories-sfh-sur-les-anomalies-de-la-mer-baltique.html

Cet article fait référence à la découverte récente du SS Astrid par l'équipe Océan X :

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/archeologie/l-epave-du-s-s-astrid-a-ete-retrouvee-dans-les-eaux-internationales.html

Autres liens (plus ou moins) en rapport : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/ovni-ufo/ovnis-le-chef-des-plongeurs-d-ocean-x.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/archeologie/decouverte-importante-dans-la-baltique.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/ovni-ufo/ovnis-le-projet-suedois-sur-les-ghost-rockets.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/actualite/special-baltique.html

Yves Herbo - S,F,H -  MAJ 16-02-2015

Yves Herbo sur Google+

archéologie prehistoire interviews ufo ovni échange volcanisme essai Nouvelle lire mystère

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau