Angleterre : des empreintes humaines vieilles de 800 000 ans

Angleterre : des empreintes humaines vieilles de 800 000 ans

Empreintes pas 800000ans3Natural History Museum

Les plus anciennes traces de pas humains jamais découvertes en dehors d'Afrique ont été mises à jour dans la boue d'un ancien estuaire.

Ce sont les plus anciennes traces de pas humains jamais découvertes en dehors du continent africain qui ont été retrouvées sur la côte est de l'Angleterre. Vieilles de 800 000 ans, les empreintes d'adultes et d'enfants ont été trouvées en bord de mer à Happisburgh dans de la boue d'un ancien estuaire.

Empreintes pas 800000ans

British Museum

Il existe seulement deux sites plus anciens, et ils sont situés tous deux en Afrique : à Laetoli en Tanzanie, où on a retrouvé des traces datées de 3,5 millions d'années, et à Koobi Fora au Kenya (1,5 million d'années).

" Une découverte exceptionnellement rare "

" C'est une découverte exceptionnellement rare ", a souligné Nick Ashton, du British Museum, qui a mené les recherches en coopération avec le National History Museum et la Queen Mary University London.

La découverte anglaise a été annoncée lors d'une conférence de presse au British Museum. Elle a été permise par l'érosion rapide des falaises de cette côte, qui révèle peu à peu des sédiments anciens. Ceux-ci, plus sombres, disparaissent presque aussitôt, emportés par la mer.

Empreintepas 800000ans0British Museum

La même équipe avait déjà mis à jour des pierres taillées et des fossiles de mammouth sur ce site il y a plusieurs années.

Les chercheurs ont trouvé les traces de pas par marée basse et se sont empressés de les photographier au plus vite avant que la mer ne revienne les effacer.

Ils ont ensuite reconstitué les clichés en 3D sur lesquels ils ont alors identifié des traces d'adultes et des empreintes plus petites, appartenant probablement à des enfants.

" C'est clairement une cellule familiale plutôt qu'un groupe de chasseurs ", a déclaré Ashton, qui estime que ces ancêtres mesuraient entre 90 cm et plus de 1,70 mètre.

Mais l'identité précise de ceux qui ont laissé ces traces reste inconnue. Selon Chris Stringer du Natural History Museum, ils pourraient s'apparenter à l'espèce de l'Homo antecessor, dont des restes ont été trouvés à Atapuerca, en Espagne.

http://www.lepoint.fr/sciences-nature/gb-des-empreintes-humaines-vieilles-de-800-000-ans-07-02-2014-1789441_1924.php

http://www.rr.com/articles/2014/02/07/s/scientists-find-800-000-years-old-footprints-in-uk

http://archeo.blog.lemonde.fr/2014/02/07/les-plus-anciennes-traces-de-pas-en-europe/

http://www.wikistrike.com/article-decouverte-des-plus-anciennes-traces-de-pas-en-europe-800-000-ans-122449077.html

La publication scientifique : N. Ashton et al., PLoS ONE, 9, e88329, 2014.

Des photos sur le site du British Museum

Empreintes pas 800000ans4

Yves Herbo-Sciences-F-Histoires-08-02-2014

Yves Herbo sur Google+

archéologie prehistoire environnement climat mystère

Commentaires (3)

erculisse p
  • 1. erculisse p | 12/02/2014

merci pour la promptitude et la précision de ces réponses.
Bien des sites et des forums gagneraient à s' en inspirer.
A l' opposé de toute démagogie, forme actuelle de l' obscurantisme,
une vulgarisation vigilante et pondérée est, sans doute possible, l' outil
privilégié de l' évolution et l' épanouissement universels.
Donc, merci encore, et surtout, surtout, bonne continuation.

yvesh

1. aucun procédé photographique ne permet une datation d'empreintes... il est mentionné que ce sont des datations au carbone qui ont pu le faire (précision : la marge d'erreur fait que la date est en fait dans une fourchette de 1 million d'années à 800.000 ans...
2. les côtes déchirées de l'ouest de la France, de l'Irlande et Angleterre montrent une forte érosion due aux fortes marées et tempêtes assez nombreuses à ces endroits (et on voit bien que cela semble augmenter avec le temps). Ces fortes marées et tempêtes enlèvent tout le sable et sédiments le long des côtes, faisant apparaître à marée basse (juste après donc), des bandes de terres et rocs qui étaient ensevelies sous des mètres parfois de sables. Ce sont donc des couches de sédiments plus ou moins épais vieilles de plusieurs centaines ou millions d'années qui sont ainsi découvertes, le temps de quelques heures, avant que la marée haute ne reviennent déposer du sable et en arracher aussi une partie au passage... certaines de ces empreintes peuvent donc réapparaître à la prochaine tempête (bientôt car on en attend encore 4 ou 5 ce mois de février 2014!) ou pas...

erculisse p
  • 3. erculisse p | 10/02/2014

bravo, merci, tout çá.
juste deux petites questions, naïves sans doute :
1. quel procédé photographique permet-il la datation d, empreintes aussi anciennes ?
2. comment se peut-il que, dans un délai de quelques heures, la marée vienne
effacer des traces présentes depuis 800 000 ?
merci encore.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau