Une cité fantôme à un milliard de dollars

Une cité fantôme à un milliard de dollars

scientific-ghost-town.jpg

Alors que les grandes métropoles étouffent sous la pollution, que la moitié de l’humanité s’entasse dans des cités tentaculaires, que des millions de personnes survivent dans des bidonvilles aux marges des zones urbaines, une cité fantôme va surgir de nulle part au Nouveau-Mexique.

Cette ville sans habitants est un projet scientifique d’une ampleur inédite destiné à expérimenter les cités du futur. Edifiée sur une surface de près de 30 km2, elle sera équipée de toutes les nouvelles technologies urbanistiques, domotiques et écologiques depuis les voitures sans chauffeur jusqu’aux toilettes auto-nettoyantes en passant par les énergies vertes.

Baptisée CITE (Center for Innovation, Testing and Evaluation), elle sera l’exacte réplique d’une ville déjà existante, Rock Hill, en Caroline du Sud, qui abrite 66 000 habitants. L’avantage de cette cité test est de pouvoir mettre en place ces technologies innovantes « sans perturber la vie des habitants » explique Bob Brumley, un dirigeant de Pegasus Global Holding, société à l’origine de ce projet à un milliard de dollars.

Les travaux du CITE débuteront fin juin 2012 dans le comté de Lea avec le soutien enthousiaste du gouverneur du Nouveau-Mexique, Susana Martinez puisque cette ville scientifique (YH : l'Eureka de la série télévisée ?) devrait permettre la création de 350 emplois permanents et 3500 emplois indirects. Par dark-zone

SFH 05-2012

Yves Herbo sur Google+

économie environnement HI-Tech

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau