Un Général français préconise un désarmement nucléaire généralisé

Un Général français préconise un désarmement nucléaire généralisé

gen-bernard-norlain.jpg

Le Général Bernard Norlain

Le Général Bernard Norlain (1) a été l'un des directeurs de l'Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale, de 1994 à1996, après une carrière remarquable dans les Forces aériennes françaises.. Esprit ouvert, comme le montre sa préface du rapport COMETA (2), le général Norlain se distingue, de nouveau, par une position différente, de celle qui prévaut en France, sur l'arme nucléaire.

A la question d'imaginer la France sans arme nucléaire il répond : « Nous préconisons que la France prenne des initiatives pour marquer sa volonté de se diriger vers un désarmement nucléaire généralisé. Jamais nous n'avons prôné un désarmement français unilatéral. Mais notre pays doit cesser d'être crispé sur son discours, qui devient une vraie théologie. Et accepter de discuter sur le désarmement, comme il s'y est engagé en signant le traité de non-prolifération, dont l'article 6 écrit en toutes lettres : "Chacune des parties au traité s'engage à poursuivre de bonne foi des négociations (...) sur un traité de désarmement général et complet sous un contrôle international strict et efficace." Tel est précisément le sens de notre démarche en y ajoutant que nous souhaitons voir la France prendre la tête d'un mouvement de dénucléarisation générale ».

Quand on lui demande s'il envisage donc que la France renonce totalement à l'arme nucléaire, il rajoute : « Pas du tout ! Nous lui demandons de participer à un mouvement mondial, qui aboutirait à terme à ce qu'il n'y ait plus de bombe nucléaire nulle part. L'objectif serait lointain et utopique ? Peut-être. Mais si on n'entrait pas dans ce processus, on encouragerait de facto la prolifération ».

La posture du Général Norlain rencontre peu d'écho dans le monde politique et encore moins dans la sphère militaire, au plus haut niveau. Sa prise de position s'inscrit dans la droite ligne de Global Zero.  

Depuis son lancement à Paris en décembre 2008, le mouvement Global Zero a prospéré ; pour sensibiliser 300 chefs de file mondiaux et un peu plus de 400 000 citoyens du monde entier, a élaboré un plan étape par étape pour éliminer les armes nucléaires et a construit un mouvement étudiant international avec des représentant dans plus de 100 campus présents dans dix pays.

Jean-Pierre TROADEC Auditeur IHEDN  Commandant (Chef d'escadron R.C.) Gendarmerie nationale

(1)  Général d'armée aérienne (cinq étoiles) du cadre de réserve, Bernard Norlain est né en 1939. Pilote de chasse, ancien commandant du centre d'expériences aériennes militaires et de la base aérienne 118 à Mont-de-Marsan, il devient en 1986 le chef du cabinet militaire du Premier ministre Jacques Chirac. Il demeure à son poste avec son successeur Michel Rocard, avant de commander la défense aérienne en décembre 1989 puis la force aérienne tactique (devenue la force aérienne de combat) jusqu'en 1994. Il devient alors directeur de l'Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN), de l'enseignement militaire supérieur et du Centre des hautes études militaires jusqu'à son admission dans le cadre de réserve en septembre 1996. Il exerce ensuite des responsabilités dans diverses entreprises, avant de devenir, en juin 2008, président du Comité d'études de défense nationale et directeur de la publication de la revue Défense nationale. En octobre 2009, il signe avec les anciens Premiers ministres Michel Rocard et Alain Juppé, et avec l'ancien ministre de la Défense socialiste Alain Richard, un texte retentissant réclamant la fin de l'armement nucléaire. Alors que le président de la République vient de "réaffirmer solennellement l'attachement irréductible de la France à sa force de dissuasion". Bernard Norlain est Commandeur de la Légion d'honneur,  Commandeur de l'Ordre national du Mérite et Médaille de l'Aéronautique.

(2)  Le rapport-cometa.pdf rapport-cometa.pdf, "Les ovnis et la défense, à quoi doit-on se préparer ?", est un document non officiel français remis en 1999 à Jacques Chirac et Lionel Jospin traitant du phénomène OVNI. Il a été rédigé par l'association française COMETA pour sensibiliser les pouvoirs publics français à la question des ovnis, dénommés Phénomènes Aérospatiaux Non identifiés – PAN -, au sein du Centre National d'Etudes Spatiales, via son département spécialisé dans cette recherche, le GEIPAN, Groupe d'Etude et d'Information des Phénomènes Aériens Non identifiés. La Préface du rapport est signée du Général Norlain. Ce dernier est par ailleurs co-auteur de deux ouvrages portant sur l'intelligence économique et sur le thème « mondialisation et défense ». Au sujet du rapport COMETA un ingénieur général de l'armement estima à l'époque "que ce rapport ne s'adresse pas uniquement aux responsables politiques français, il vise aussi les homologues étrangers en matière de recherche militaire et de défense".

Sources : Agence Double Numérique, Médiapart, Le Point, 15 juillet 2012 ainsi que Capitaine Pascal Tran Huu et sources personnelles.

Extrait du site de L'IHEDN 

Yves Herbo via OVNIsDirect SFH 07-2012

Yves Herbo sur Google+

ufo alien ovni MHD mystère environnement politique nucléaire

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau