21ème Siècle

Reliques étranges du Pérou - 5

Reliques étranges du Pérou - 5

Momie40cmb mini

nouvelle relique montrée (la 7ème !) - un corps complet (momie ou non) comportant certaines différences avec le précédent montré

 

Après ces quatre premiers articles et vidéos... : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/archeologie/des-momies-etranges-decouvertes-au-perou.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/archeologie/les-reliques-etranges-du-perou.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-3.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-4.html​

 

Bon, après un bon résumé de ce que nous savions à la mi janvier 2017, après les réponses de début décembre 2016 puis certaines interviews de Thierry Jamin sur diverses plateformes du web, dans le 4ième article dont le lien est au-dessus, il y a eu plusieurs nouvelles informations. Dont une longue conversation de 3 heures sur skype avec l'historien-géographe explorateur, devenu archéologue par expérience (mais qui est toujours accompagné par un archéologue diplômé officiel lors des expéditions, comme l'exige les règlements péruviens). Thierry Jamin m'ayant demandé de ne pas révéler les diverses informations données lors de cette longue conversation, je respecterai bien sûr ma promesse, mais voici les nouveaux éléments fournis sur la page facebook de Thierry (et de la page d'appel aux dons), ainsi que quelques éléments qu'il m'a autorisé à révéler ici...

Tout d'abord, l'explorateur, accompagné de quelques membres de son équipe, a pu enfin avoir un contact direct avec les huaqueros, sans l'intermédiaire (Paùl), dans un hotel de La Paz, la capitale administrative de la Bolivie donc, en "terrain neutre". Inutile de dire qu'ils sont maintenant formellement identifiés. Afin de protéger les reliques déjà prélevées sur le site et le site même, un accord a dû être passé, des paroles données sur la confidentialité des identités accordées. Les huaqueros ont promi de leur côté de "lâcher" complètement le site, dès qu'ils auront estimé avoir tiré suffisamment d'avantages financiers avec... c'est une nouvelle assez moyenne, avec la dispersion probable de certains artefacts dans des collections privées, mais les pilleurs ont compris la valeur des objets trouvés et les prix ont grimpé (il est question de 200000 $ à 500000 $ pour une plaque métallique spéciale, etc...), mais ils ne trouvent plus d'acheteurs locaux maintenant, vu les tarifs... (à priori). Pour répondre aux questions légitimes de certaines personnes, il a été aussi confirmé que les autorités péruviennes sont parfaitement au courant de la situation. Elles ont adopté une attitude prudente et conservatrice afin de préserver au mieux les intérêts de l'Etat péruvien et des artefacts, du site trouvé. Il faut bien comprendre que beaucoup de découvertes en Amérique Latine ont été faites (Macchu-Picchu qui a été pillée au 19ème siècle et autres sites importants même au 20ème siècle en sont des exemples) par des non-scientifiques et des huaqueros, et les scientifiques sont toujours arrivés par la suite pour rendre les choses publiques... cette découverte ne sort donc pas du "cadre" habituel des nombreuses découvertes faites chaque année au Pérou ou dans les pays voisins... c'est malheureux pour certaines découvertes importantes, de certaines données qui sont "loupées" ou perdues par l'inconscience de ces "esclaves de l'argent", mais c'est bien la réalité du monde dans lequel nous vivons... Vous verrez aussi dans l'interview de Thierry Jamin que ces huaqueros (dont le chef a une certaine réputation à maintenir, car il a participé à plusieurs recherches officielles avec de célèbres archéologues bien reconnus !) ont déjà découvert, il y a 10 ans, des artefacts étranges, dont une main avec trois doigts, et un crâne comportant trois yeux, dont un au front... qui ont tous été vendus à l'époque... Il faut aussi savoir que la momie intacte de la petite fille, princesse inca, a été facilement vendue à un collectionneur italien... et que des japonais sont en ce moment même en train d'étudier l'authenticité d'une plaque à mémoire de forme (vendue un demi-million de dollar !) pour une entreprise nippone... Bon, il s'agit du témoignage de pilleurs de tombes, bien sûr, on peut relativiser et douter, mais on peut tout de même se poser la question, d'autant plus que Thierry Jamin, offusqué par les choses, n'hésites pas trop à en parler librement...

Le récit de la découverte du site est en partie différent de celui donné par l'intermédiaire (qui n'avait pas obtenu toutes les réalités de la part des huaqueros), surtout pour le début : Voilà la véritable découverte racontée par les pilleurs : " Ils fouillaient comme souvent le désert sableux, à l'aide de grandes barres métalliques plongées dans le sol, à la recherche de tombes ensevelies et intactes. L'endroit (un peu mieux cerné maintenant grâce aux recoupements) est situé un peu en hauteur, au niveau des plateaux montagneux, prémisses de la Cordière des Andes (et donc non pas dans le désert proche de l'océan). Subitement, une barre rencontre un obstacle souhaité, le lieu est fouillé et il se révèle rapidement être une salle intacte, une sorte de caveau ou de vestibule. En creusant plus, ils font une découverte étonnante : au font de la salle se trouve une porte scellée. Ils tentent d'ouvrir cette porte par plusieurs moyens, avec une réaction thermique usuelle (essence + eau) puis ils poussent fortement cette paroi de pierre et, au bout d'un moment, celle-ci s'enfonce un peu, puis revient vers eux, comme si elle pivotait après leur poussée, un mécanisme ayant été débloqué. Ils réussissent ainsi à l'ouvrir, tombent sur un escalier qui mène à une tombe. En fait ils découvrent la momie parfaitement conservée d'une petite fille inca (entre 10 à 12 ans). Tellement bien conservée dans ce désert très sec qu'ils ont l'impression de voir un enfant dormir (rien à voir avec la momie abîmée mais intacte de la jeune fille de 16 ans trouvée il y a quelques année en haut d'une montagne du Pérou, ni au petit garçon wari-inca en Argentine découvert dans la glace d'une autre montagne). Une enfant probablement issue de la noblesse inca, car elle est habillée de magnifiques vêtements et ils trouvent des bijoux dans ses cheveux et plusieurs objets (poteries probablement) en forme d'offrandes dans la tombe... qui est construite de pierres solides. A noter qu'ils y trouvent aussi la momie d'un homme portant des petites moustaches et quelques poils au menton. Pensant qu'ils sont sur la piste d'un potentiel trésor inca, ils continuent de déblayer les lieux et c'est ainsi qu'ils ont découvert le premier sarcophage. L'histoire rejoint ainsi celle déjà révélée dans le quatrième article, tout en ajoutant qu'ils annoncent aussi qu'il y a d'autres portes pas très loin de l'endroit où ils ont trouvé le second sarcophage (ou coffre de pierres), qu'ils n'ont pas ouvertes encore, car ils ont peur d'un piège, une grosse pierre ressortant au-dessus de cette sorte de vestibule où se trouve plusieurs portes... Les huaqueros seront tellement surpris de l'ampleur de leur découverte qu'ils n'en parleront pas du tout pendant plusieurs mois... pas avant janvier 2016 tout au moins.

D'après les pilleurs, le site ressemble fortement à une pyramide ensevelie ou cachée dans une montagne naturelle de forme pyramidale (une pyramide semi-artificielle (adobe ?) donc comme celles qui ont déjà été découvertes et datées de l'époque Nazca, comme à Cahuachi par exemple), ou un temple composé de multiples galeries. Ils ont probablement trouvé une entrée secrète, cachée depuis de nombreuses années par les incas ou autre ethnie locale selon la période (ou même les périodes), mais il doit exister d'autres entrées à cette structure. Ils ont bien trouvé deux "sarcophages" ou grands coffres de pierre, avec un nombre impressionnant d'objets, y compris certains trouvés sur le sol ou sur des sortes de "bancs" ou rebords de pierres entourant les salles : un peu comme des salles de musée antiques ! Le nombre donné par les pilleurs est maintenant énorme, car ils parlent d'au moins 1000 objets, dont beaucoup de petite taille, avec plusieurs gravures en pierre ou en quartz bleu et des petites boules métalliques. La découverte semble assez proche de ce qui a été trouvé au Mexique, à Ojuelos de Jalisco notamment (attribués aux Aztèques probablement par erreur de contexte local : les archéologues, faute de mieux, attribuent souvent des objets difficiles à identifier à la culture qui a occupé un lieu en dernier... sans se préoccuper de civilisations précédentes, ou de commerce, ou de pillages...), avec des objets de nature assez proche.

Sculpture3

Vous avez pu découvrir cette nouvelle relique en pierre ou en quartz ramenée par Thierry Jamin début février, dans mon article sur la culture de Vinça... pour ceux qui me suivent ! Ces reliques seront révélées petit à petit par l'équipe afin de répondre sereinement aux questions et aussi pouvoir les étudier et les analyser au mieux. Cette figurine est assez proche des figurines découvertes il y a quelques années au Mexique...

 

Absolument tous les objets déplacés du site par les pilleurs ont été photographiés et ces photographies ont été montrées à Thierry Jamin, ainsi que quelques pièces amenées comme preuves. A force de négociations, plusieurs nouveaux objets, tant biologiques que des figurines gravées, ont pu être ramenés par l'explorateur et son équipe. J'ai eu l'honneur de voir toutes ces nouvelles reliques le 2 février dernier donc, mais j'ai attendu la révélation de Thierry Jamin de la nouvelle relique biologique ramenée (un corps entier mesurant 38 centimètres environ, assez proche de la première, sans l'être entièrement toutefois !) et étudiée aussitôt par les médecins de Cuzco... Il y aurait aussi une grande main à trois doigts comme celle déjà examinée, mais encore reliée à l'avant-bras, et donc avec son articulation complète...

Mais auparavant, de nouvelles photos de reliques, données par les pilleurs, étaient apparues sur la page Facebook de l'explorateur, les voici :

 

Relique3

Les poils dépassant de ces yeux obliques semblent bien êtres des cils (la possibilité de foetus semble s'éloigner)

Relique4

Cette tête coupée, même si elle a aussi une toute petite bouche, un petit nez, de grans yeux et pas d'oreilles ni pilosité, semble aussi plus "ronde", moins allongée que les autres... Questionné, Thierry Jamin se demande s'il ne s'agit pas de restes d'expériences génétiques, d'un labo antique dont certains résultats d'expériences ont été préservés...

 

Voici maintenant les vidéos proposées par Thierry Jamin et ses sponsors http://www.prodiris.fr/ et http://www.jungledoc.com/ sur Facebook :

 

 

 

Une étonnante nouvelle momie donc (voir la définition d'une momie créée artificiellement par les anciennes cultures dans un dictionnaire !), comportant certaines similitudes avec les précédentes déjà montrées (tête, mains et orteils), mais aussi de grosses différences, principalement une cage thoracique énorme (13 paires de côtes) et des membres (bras et jambes) comportant 4 os (2 chez l'être humain, les primates et la majorité des animaux terrestres...), sans articulations visibles (peut-être enlevés lors de la momification ?) et aussi sur la main gauche, deux implants ou plaques tout à fait ronds, au dos et dans la paume de la main... 

Momie40cm

Début février 2017, Thierry Jamin déballe l'un des nouveaux artefacts récupérés et, équipé de gants, me les montre, entre autres cette étonnante entité biologique de 38 centimètres momifiée... (voir l'extrait vidéo dans l'interview ci-dessous).

Momie40cmb

Momie40cmd

Momie40cme implant1

La main gauche vue de près, on distingue bien l'implant rond disposé juste sur son dos...

Momie40cme implant2

La main retournée avec un autre implant rond disposé au niveau de la paume... la jambe en premier plan laisse voir tout de même une sorte de pli ou petite jointure.

 

Et voici, en bonus (et merci à Thierry Jamin et son équipe) et pour les lecteurs, lectrices de ce site et les internautes de la chaînes Youtube S.F.H., ainsi que de la page Facebook de S.F.H., une interview de Thierry Jamin en date du 10 février 2017, dans laquelle il répond à quelques questions et révèle de nouvelles choses... en attendant les publications et études des nouvelles reliques ramenées de la confrontation d'avec les huaqueros (qui feront l'objet de nouvelles vidéos et explications)... On parle bien d'un minimum de 1000 artefacts biologiques, de pierres et de métal maintenant, la probabilité d'un "fake" monté par quelques individus en quelques mois devient assez... loufoque, même pour le meilleur sceptique orné de grosses œillères depuis des années... mais, par respect (bien que ce ne soit pas souvent réciproque), laissons les analyses se dérouler normalement et la vérité, quelle qu'elle soit, apparaître au grand jour... Dans cette interview qui nous conte en détail la façon dont les huaqueros ont découvert le site (voir plus haut), on apprend aussi que les mêmes personnes (le chef étant une personne ayant une certaine réputation au Pérou, qui a travaillé avec de vrais archéologues très connus, qui a vendu de vrais vestiges précolombiens à des personnalités politiques connues du Pérou ou du Brésil...) ont fait la découverte il y a une dizaine d'année d'une huaqua inca (temple ou pyramide) près de la côte péruvienne, et qu'ils y ont trouvés déjà à l'époque une grande main équipée de trois doigts, mais aussi un crâne étrange pourvu de trois yeux (un au front), qu'ils ont revendu déjà à l'époque à un collectionneur privé (tout comme la momie de la petite princesse inca découverte fin 2015 a été revendue à un collectionneur italien...). Le haquero a annoncé aussi (mais difficile de savoir si c'est vrai ou juste pour tenter de faire monter les enchères) qu'il est en contact avec des japonais représentant une grande entreprise, qui est prête a acheter une plaque métallique à mémoire de forme (et qui émettrait une luminosité bleue la nuit) pour 500000 $... Il est à noter aussi que ce haquero, qui a une forte connaissance des choses déjà découvertes (secrètement ou non) dans ces régions, pense que ces objets découverts pourraient faire partie d'expériences pratiquées par les anciens peuples ou même plus probablement par des entités non-humaines... (croisements génétiques, hybridations, tests sur l'être humain, des animaux et eux-mêmes...). En tout cas, ces entités pourraient bien être à l'origine d'une grande partie de l'Histoire de l'Humanité, les perspectives, si cela est confirmé bien sûr, sont immenses, tant du point de vue historique, scientifique que religieux bien évidemment...

 

Avec à nouveau mes excuses pour la qualité moyenne de cette vidéo tournée en direct de Cuzco, Pérou via Skype... Comme l'interview de début décembre 2016 sur le même sujet, cette vidéo sera sous-titrée (non seulement pour les mal-entendants) en français (Ajoutés le 16-02-2017), puis en anglais et espagnol. - https://youtu.be/R9adZ8R70NU

 


 

Nouvelle Relique Etrange du Pérou par yveshSFH

 

Et si vous voulez accompagner cette recherche de la vérité (vrai ou hoax), et bénéficier au passage des cadeaux-bonus proposés sur la plate-forme sécurisée de Ulule, n'hésitez pas à participer à la contribution participative proposée :

https://fr.ulule.com/alien-project/

 

 

Yves Herbo, Sciences et Fictions et Histoireshttp://herboyves.blogspot.com/, https://www.youtube.com/c/YvesHerbo, 12-02-2017

OVNIs : ODHtv - Actualités 1er trimestre 2017

OVNIs : ODHtv - Actualités 1er trimestre 2017

 

Odhtv 1

Lien vers l'actualité du 1er semestre 2016 : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/initiatives-ovnis/ovnis-odhtv-actualites-1er-semestre-2016.html

Lien vers l'actualité du 2ème semestre 2016 : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/initiatives-ovnis/ovnis-odhtv-actualites-2eme-semestre-2016.html

 

Créée en Mai 2007, Matin Ovni est l'émission dédiée à l'actualité ovni (objet volant non identifié) et d'oani (objet aquatique non identifié) dans le Monde. Elle est réalisée par une équipe de reporters en Europe et dans le reste du Monde.

Ainsi Matin Ovni dans le monde, vous partage les dernières observations d'ovni/oani, les conférences et événements ufologiques dans le monde mais également un dossier sur l'ufologie dans une région ou un pays.

L'édition du mois de janvier 2017 présentées par Marilyne.H, Rémy Fauchereau et Gilles.T
- Bienvenue sur odhtv 2017
- 70 ans d'ufologie (1947 - 2017)
- L'ufologie aux Etats-Unis avec Marilyne, Colette et Michelle
- Actu ovni dans le monde en novembre et décembre 2016
- Dossier: Ovni en Ohio, USA avec Marilyne, Michelle, Colette et Gilles.T

 

 


 

Créée en Octobre 2006, JT Ovni est l'émission dédiée à l'actualité ovni (objet volant non identifié) et d'oani (objet aquatique non identifié) en France.
Elle est réalisée par une équipe de reporters en France.

Ainsi JT Ovni en France, vous partage les dernières observations d'ovni/oani, les conférences et événements ufologiques mais également un dossier sur les ovnis dans l'histoire d'un département ou d'une région.

L'édition est présentée par Gilles.T
- 07 janvier 2017, première veillée ovni avec une cam 360° par le RPI
- UFO Cloud: LDLN et Sphère magazine
- Interview du mois: Le Café de l'Inexpliqué avec Camille Fouquart
- Astuce du veilleur avec Gaetan Bov: Les Skytracers
- Actu ovni en France avec Corinne (témoin) et Cyrille Tavenard
- Dossier: Ovni dans la Manche avec Joël Mesnard et Guillaume Chevallier

Sources des cas:
baseovnifrance.free.fr/listgen.php?typlist=1&dep=12&page=0
www.cnes-geipan.fr/index.php?id=202
www.ovni-france.fr/index.php?ou=temoignage_liste_region&region=basse-normandie&id=16

RPI:
http://www.facebook.com/paranormalRPI
www.youtube.com/channel/UC2XtV1mBQmKFDjbDMKWwUhQ

LDLN:
http://www.facebook.com/revueLDLN

Sphère Magazine:
http://www.facebook.com/spheremagazine34

Le Café de l'inexpliqué:

www.facebook.com/lecafedelinexplique

 

 


 

L'émission est relayée par :

http://www.sciences-fictions-histoires.com
 


 

La page Facebook ODH Tv à liker et partager:

http://www.facebook.com/pages/ODH-Tv/...

 

Yves Herbo Relai, Sciences et Fictions et Histoires.com, http://herboyves.blogspot.com/, 23-01-2017

Reliques étranges du Pérou - 4

Reliques étranges du Pérou - 4

4eme reliqueperou

4ème relique montrée - une autre tête coupée non encore nettoyée de sa gangue d'argile

 

Actualité oblige, de nouvelles informations données par Thierry Jamin lors d'interviews données sur BTLV , OVNI Conscience et NUREA.TV (voir les liens en bas), de nouvelles déclarations du propriétaire, avec deux nouvelles vidéos et une autre relique montrée, font que je reviens pour la quatrième fois en peu de temps sur cette étonnante affaire, qui semble en plus apporter une grande synchronicité avec la théorie d'un très sérieux paléontologue des années 1980, et certains de mes écrits de fictions (ou que je considérais comme tels comme toutes mes "visions" futuristes et réflexions que je reprends (rarement il est vrai car peu de fictions écrites depuis de nombreux mois !) dans mes romans ou nouvelles !). Et encore plus à ce niveau avec cette nouvelle mention de "petites boules métalliques" découvertes dans l'un des sarcophages du site... car j'en parlais également dans mes nouvelles fantastiques datant de 2012-2013, et d'autres  articles  sur ce site et sur la toile y font d'ailleurs référence...

Après ces trois premiers articles et vidéos... : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/archeologie/des-momies-etranges-decouvertes-au-perou.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/archeologie/les-reliques-etranges-du-perou.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-3.html

 

Voici donc, pour partager les informations et s'assurer une transparence, un partage sur le sujet, les dernières nouvelles au sujet de ces reliques étranges du Pérou, trouvées par quatre huaqueros en janvier 2016, dans le désert du sud péruvien... et les nouvelles infos décoiffent, c'est le moins qu'on puisse dire d'ailleurs !

Nous allons commencer calmement avec Paùl (ex "Luis") qui a pris aussi le pseudo de Krawix999 sur la toile, et qui a déjà considérablement parlé de cette découverte (qui date de janvier 2016 je rappelle) faite par ces huaqueros du sud péruvien. Déjà, en fouillant un peu consciencieusement sur internet, vous trouvez plusieurs informations déjà étonnantes en octobre 2016, avec un appel général au Pérou des ufologues pour une conférence : 

Hangout10 2016

ça date d'octobre 2016... comme quoi, même sur internet, les infos ont du mal à circuler, principalement à cause des langages humains si diversifiés et diviseurs...

Mais voici tout de même l'annonce liée à cette interview en direct qui a été en fait une diffusion de la première vidéo sur ce sujet, et une "révélation" sur ces êtres étranges, annonce visible dans la vidéo du site péruvien "OVNIS ACTUALES" :

" Estos seres, de diferentes razas y especies, poblaron toda la costa desértica de Sudamerica, desde el norte del perù hasta Chile, y mas quizas. Ellos viennieron del Planeta Amarillo, planeta en estado de vejez planetaria durante la época llamada : la Era de los Cielos Abiertos. Actualmente nuestros cielos estan cerrados. Pero ellos no fueron los unicos en venir en esa época, mas adelante conatré su historia. " Traduction : " Ces êtres, de différentes races et espèces, ont peuplé toute la côte du désert d'Amérique du Sud, du nord du Pérou au Chili, et peut-être plus. Ils venaient de la Planète Amarillo (Jaune), planète ayant un statut de planète vieille, durant la période appelée : l'âge du ciel ouvert. Actuellement nos cieux sont fermés. Mais ils n'étaient pas les seuls à venir à ce moment-là, plus tard, je raconterai leur histoire. "

Mais le propriétaire de ces quelques reliques, qui tente donc à priori également de révéler les choses à sa manière, a également sorti deux nouvelles vidéos, avec quelques annonces : Il annonce avec la première que des analyses plus poussées d'échantillons de peau du petit crâne devraient être faites à Lima en janvier 2017 (ce qui a été confirmé par Thierry Jamin) et qu'il pourrait bien y avoir aussi des analyses ADN aux USA, à l'University UCLA, Californie en janvier également. On peut aussi voir dans les commentaires de cette vidéo que Brien Foerster a proposé de faire des analyses gratuitement dans plusieurs laboratoires qu'il connaît, dans la mesure où il a lui-même fait faire des analyses de crânes de Paracas ces dernières années, et que Paùl serait plutôt d'accord... On apprend également que le propriétaire a une interview de prévue pour le magazine italien FENIX en février 2017, et que ce magazine a accepté qu'une photo des reliques en fasse la couverture... Autre nouvelle importante annoncée : le docteur brésilien Julio Cesar Acosta, professeur à la faculté de médecine de l'Université de Sao Paulo, Brésil, a accepté de faire des analyses...

 

 

Dans cette vidéo, Paùl raconte exactement la même histoire qu'il a raconté à Thierry Jamin sur la découverte des reliques... sauf que les découvreurs ne sont plus que deux au lieu des quatre cités par Thierry, probablement pour éviter le sujet de la mort de deux des découvreurs dans les mois qui ont suivis leur découverte et... certaines mésaventures... nous en reparlerons plus bas... Il parle également de la poudre fine blanche qui recouvre les artefacts, qu'il nomme "argile" et qu'il montre avec la main aux trois doigts qui en est recouverte. Il dit qu'il a beaucoup lu les textes des légendes, prophéties et de la science, et conclu au niveau de la Bible que si elle parle de "géants" (Genèse 6:4), il y en a la preuve avec la main énorme (le double d'une main humaine pour celle-ci, mais il y aurait plus grand) qui montre ici (et qui a été analysée, on l'a vu dans les articles précédents). On note aussi que la main avec trois doigts comporte 5 phalanges au doigt de gauche et 6 phalanges aux deux autres doigts (nous possédons nous 3 phalanges à nos 4 doigts et 2 phalanges à notre pouce...). Cette main n'est pas complète et la paume est en partie coupée et ses os internes brisés.

 

Dans cette dernière vidéo mise en ligne le 03 janvier 2017, Paùl répond à certaines questions posées par email. Dans cette vidéo, il montre des pétroglyphes découverts par centaines dans une région juste au-dessus de la ville de Tacna, et notamment à Miculla, qui possède d'ailleurs un petit musée rempli de ces pierres du désert qui comportent effectivement des gravures étranges d'êtres possédant 3 doigts, des gravures géométriques, d'astres et d'autres ressemblant un peu aux pierres d'ICA...

 

Museearcheologiquemiculla

Mais nous sommes ici assez loin de ICA en fait, et plutôt assez proche de la frontière chilienne et d'ailleurs de la ville chilienne d'Arica mentionnée au tout début par Paùl lors de son interview avec une chaîne de télévision péruvienne... voir la carte... il y a donc une certaine confusion sur le lieu et même la région du site des découvertes, ce qui est probablement voulu. Mais la présence de ces pétroglyphes dont vous voyez quelques représentations ci-dessous semble tout de même très significative... et l'insistance de Paùl à les montrer aussi...

 

Petroglyphestacna perou2

Petroglyphestacna perou1

Petroglyphestacna perou3

Un tout petit extrait des nombreux pétroglyphes visibles à cet endroit, avec des êtres possédant 3 doigts et de longs bras, une tête étrange, des espèces de lézards aux trois doigts également, des serpents, des astres, des signes ou objets étranges... il y a aussi des animaux conventionnels mais également des animaux aux longs cous... manifestement un message sur ces pierres (qui sont datées "culturellement" de 500 Avant JC) peu étudiées par la science...

 

Relieve region tacna

Carte du relief de la région de Tecna, Pérou

Carteperou1Carte du Pérou : entre Ica et Tacna il y a 731 km, Nazca est environ à 100 km de Ica : il est assez peu probable que le site des découvertes se trouve dans la région d'Ica-Nazca alors que Paùl insiste sur Tacna (mais il peut aussi s'agir d'une fausse indication volontaire !) : il s'agit d'une fausse piste assez probablement... car le propriétaire, dans ses premières interviews au Pérou, parle bien d'un lieu situé entre Tacna au Pérou et Arica au Chili (c'est à dire proche du désert d'Atacama...). Notons aussi que, officiellement, la Zone de la culture Nazca est définie ainsi : " La culture Nazca s’est développée à partir de la culture Paracas qui date de l’époque antérieure appelée période Chavin ou Horizon ancien. La zone d’influence nazca s’étendait de la côte du Pacifique jusqu’à Ayacucho à l’est dans les Andes, et de Pisco à Arequipa du nord au sud."  Tacna n'est donc pas dans la zone de la culture Nazca. Mais il est évident aussi que de tels êtres auraient durablement influencé tous les peuples et tribus présents sur ce continent, du Mexique au Brésil... Je comprends que le principe est de protéger le lieu du site... mais le laisser à des pilleurs qui continuent à le détruire et à vendre ce qui s'y trouve n'est pas non plus une solution viable sur la longueur... le temps presse...

 

Tete non nettoyee

Voici donc la photo d'une 4ème relique, une autre tête coupée donc, mais pas nettoyée et encore recouverte de sa gangue de matière poudreuse remplissant les sarcophages.

4eme reliqueperou2

Ici vous voyez que la peau grise apparaît au niveau de l'oeil droit qui a été un peu grattée pour enlever la matière argileuse...

 

Implant1 main

Voici en gros plan l'un des implants métalliques se trouvant sur cette main à trois doigts, ce dernier disposé autour d'un os de la main

Implant2 main

Voici un autre gros plan d'un autre implant métallique, disposé sur la même main, mais autour d'un tendon cette fois. Notons que les médecins pensent qu'il s'agit de Titane comme métal, dans la mesure où ce dernier est utilisé dans notre chirurgie réparatrice car il est biocompatible avec les fluides humains. Un seul soucis à ce niveau, c'est que ces implants métalliques sont magnétisés et réagissent aux aimants... alors que, justement, le titane est amagnétique et n'est pas censé réagir aux aimants donc. Plus probablement donc un alliage comportant du fer (ce qui n'explique pas l'absence de corrosion par contre) ou... un autre métal à identifier... un autre soucis aussi concernant le titane de toute façon, c'est qu'il n'a été découvert qu'à la fin du 18ème siècle car, même s'il n'est pas rare du tout sur la Terre (c'est l'un des 10 métaux les plus présents), son extraction reste coûteuse... ce qui augmenterait d'ailleurs considérablement le prix d'un fake, je signale au passage...

 

Et les révélations de l'histoire se complètent petit à petit car les pilleurs parlent pour se justifier... mais attention, à part donc ces reliques examinées effectivement par déjà une quinzaine de scientifiques et spécialistes, des archéologues, des médecins, des anatomistes et biologistes et quelques photos montrées, il ne s'agit que des témoignages de ces huaqueros, révélés par l'intermédiaire de Paùl qui en connaît un. Ces reliques (qui seraient très chères à fabriquer ou truquer donc je rappelle encore) sont assez peu probablement des faux donc d'après ces scientifiques, ce qui est déjà extraordinaire en soit et mérite d'être approfondi, mais le récit de leur découverte est encore plus extraordinaire, et donc à prendre avec des pincettes. 

Voici donc, à cette date (08-01-2017), l'intégralité de l'histoire connue, et qui n'est donc pas figée car elle comporte probablement une part de mauvaise interprétation, voir d'exagérations pour accroître l'intérêt et aussi des mensonges volontaires pour cacher l'endroit exact du site par exemple... :

Nous sommes donc au mois de janvier 2016, pas très très loin d'un petit village de paysans vivant chichement d'élevage probablement et du tourisme, via des recherches et reventes illégales de vestiges archéologiques datant d'avant l'arrivée des espagnols au 16ème siècle. Des huaqueros donc, pas obligatoirement impliqués dans un traffic international de vestiges (10000 pièces sortiraient du Pérou chaque année illégalement !), mais revendant localement aux touristes et à des collectionneurs péruviens, boliviens ou chiliens. D'après les récits, ce village est probablement situé dans les environs de Tacna, à quelques dizaines de kilomètres de la frontière chilienne, au sud du Pérou donc. C'est donc en cherchant des vestiges dans le désert environnant que quatre personnes sont tombés sur une petite colline comportant une sorte de dalle en pierre, qu'ils soulèvent et qui donne sur une petite porte de 80 cm de hauteur, un mètre maximum (!), comportant un double jambage mégalithique. Ils ont assez facilement à priori descellé cette porte (ils l'ont même par la suite entièrement démonté et entreposé les pierres taillées dans le couloir plus bas) et sont tombés sur un escalier. Escalier qu'ils ont donc empreinté pour trouver un couloir menant à une grande salle.

Premieresalle perou

Photo prise dans la première salle, montrant les pierres taillées

 

Cette grande salle comporte des parois de pierres taillées et un grand sarcophage (photo montrée dans l'article précédent). Sarcophage que les huaqueros mettront plusieurs heures à ouvrir (utilisant d'abord et en vain la méthode de réaction thermique classique en versant de l'essence, y mettant le feu puis en l'arrosant d'eau et étouffant le feu), et en y réussissant en utilisant un cric de voiture. Dans ce sarcophage seront trouvés plusieurs pièces en pierre, en métal et au fond un cerveau momifié et ressemblant à un cerveau humain. La momification a été très efficace car le cerveau est très bien conservé et encore souple question texture. Après plusieurs visites, les mêmes huaqueros découvriront d'autres galeries, en s'aidant de cordes pour y descendre car des trous y donnent accès. C'est ainsi qu'ils trouveront une autre salle comportant un autre sarcophage, qu'ils ouvriront avec le même cric de voiture d'ailleurs. Les conditions ne sont pas faciles : il fait très sombre... et je n'ai aucun détail sur l'aération, la qualité de l'air, la poussière, etc...

 

2emesarcophage perou

Le deuxième sarcophage, mal photographié...

 

Ce deuxième sarcophage (ou coffre de stockage en fait) semble plus riche en artefacts que le premier. Il est rempli d'une sorte de poudre blanche, solidifiée en partie par le temps, décrite comme étant un peu comme le talc, ou du plâtre, de l'argile friable. Et cette matière protège un grand nombre de pièces organiques et de pièces métalliques. Les pièces semblent avoir été déposées par couches, peut-être chronologiques, avec les plus anciennes pouvant peut-être se trouver au fond. Il s'y trouve 20 corps entiers de la même taille environ que celui déjà montré, mais certains de ces petits corps possèdent des petites ailes, un peu comme nos elfes des légendes ! Il y a également 5 ou 6 têtes coupées, également protégées par une gangue de matière argileuse, comme celle qui a été examinée déjà. Ils découvrent également des petits corps momifiés d'animaux inconnus rappelant nos légendes (corne au milieu du front) par exemple. Un fœtus étrange semble également faire partie des découvertes. Il y a également plusieurs mains coupées, des grandes mains de 33 à 40 cm avec trois doigts (1 doigt de 5 phalanges, 2 doigts de 6 phalanges). Il y a une main encore attachée à son avant-bras, mais aussi une incroyable main de 1 mètre 20 de longueur (appartenant donc à un être de très grande taille - 25 à 30 m. envisageable !). Ils découvrent aussi plusieurs organes momifiés et bien conservés, des cœurs, des possibles pancréas ou des organes inconnus. Des objets tels des plaques de métal gravées, mais aussi des plaques de métal à mémoire de forme (on les plie, elle reprennent leur forme automatiquement)... A priori, ces derniers objets, avec le cerveau et les cœurs, ont été parmi les premiers vendus (1000 $ pièce) à des collectionneurs locaux (alors que ces reliques coûtent le même prix minimum s'ils sont fabriqués au point de pouvoir tromper autant de monde les ayant eu entre les mains). Ils découvrent également plusieurs petites boules métalliques (dont j'ai curieusement parlé dans plusieurs articles, mais aussi dans mes écrits de 2012 déjà cités !), des figurines montrant des animaux au long cou (dinosaures ou tortues à long cou), des pierres en forme de... soucoupe volante comme déjà trouvées ailleurs, des pierres apparemment d'origine météorique, des pierres gravées de signes ou hiéroglyphes, des symbols et des gravures d'humanoïdes en compagnie de femmes avec des bébés...

 

Soucoupe azteque

Artefact 3doigts ufo

Ces deux photos proviennent d'une collection et sont des artefacts répertoriés comme étant (sans réelle preuve - les Aztèques les ayant peut-être trouvés !) Aztèques, et trouvés à Ojuelos de Jalisco au Mexique. Remarquez les trois doigts de la figurine ci-dessus, la tête allongée, les grands yeux, l'absence de nez, d'oreilles, de menton : la coïncidence est assez peu probable...

 

Par la suite, ces hommes cherchent une entrée principale à ce véritable labyrinthe car l'entrée de 80 cm-1 m. de hauteur est peu pratique, surtout si on considère la taille de certaines reliques trouvées... Ils reviennent avec des détecteurs de métaux et des boussoles : rien ne fonctionne sur place : un champ magnétique ou autre sur les lieux empêche toute utilisation de matériel électrique, y compris leurs montres et les téléphones portables... Certaines paroles et une bonne probabilité semble démontrer qu'il pourrait y avoir un engin spatial (OVNI !) encore en partie en activité sous ce site ! Le danger pourrait donc être très présent localement, tant au point de vue radiations que systèmes défensifs automatiques par exemple...

La suite de l'histoire semble presque confirmer ce fait incroyable, mais qui est toujours à prendre au conditionnel je rappelle ! 

Encouragés par leurs premières découvertes, les quatre hommes entreprennent donc de dégager les galeries encombrées de débris, à la recherche d'autres salles, d'autres passages et de nouveau objets. Ils espèrent probablement tomber sur de l'or ou des pierres précieuses, un trésor quelconque... En arrivant dans une nouvelle galerie, l'un d'entre eux repère qu'une paroi "sonne creux" : ils entreprennent sans remord de défoncer ce mur en pierres taillées et tombent sur une vaste salle très propre et bien entretenue. Et là, une grande frayeur : dans la pénombre se dessine la silhouette d'un être humanoïde vivant. C'est un être mesurant au moins 3 mètres de hauteur et, quand ils dirigent leurs lampes sur lui, ils voient de grands yeux qui paraissent lumineux avec des reflets bleus. Tout le monde est effrayé car chacun s'enfuit de son côté, eux sortent par où ils sont entrés et la créature disparaît dans une autre galerie...

Quand ils reviendront plus tard sur les lieux, ils constateront que tous les débris ont disparu et qu'il y a eu un nettoyage complet de la zone... Il y a donc des êtres vivants dans cet endroit enterré... un véritable labyrinthe qui semble énorme. Ils se méfient donc et à priori ils s'arment au moins de lances-pierres et de couteaux. En l'absence d'autres informations, il peut d'ailleurs s'agir d'enfants ou d'adolescents, nous n'en savons rien... Ils affirment être tombés ensuite plusieurs fois sur 4 ou 5 petites créatures mesurant 60 centimètres (qu'ils nomment "lutins") et que l'un d'entre eux a fini par utiliser son lance-pierres sur l'une de ces petites créatures, qui est tombée... Ils racontent encore avoir découvert, enchâssé dans une paroi, une crâne énorme, de 1 mètre 20 de hauteur, qu'ils ont essayé en vain de dégager de la roche : ils pensaient que le crâne pouvait contenir un trésor, mais il est possible qu'un corps complet se trouve enchâssé dans la roche... Le récit devient nettement fantastique donc... 

Et ça ne s'arrange pas quand on apprend que l'un des quatre découvreurs s'est mit subitement et bizarrement à manger du sel (j'ai fait une enquête sur cette pratique très ancienne au Pérou : pour les Incas, le sel était aussi précieux que l'or. Il y a un plat indien qui s'appelle l'Agi, à base de blé et de sel, et on sait que les Incas adoraient le sel ou "cachi" de sel à lécher, le sel sous forme de "pain" ou "tanta"...). Bon, on ne sait pas si ces êtres peuvent influencer psychiquement les humains, mais, à priori, cet homme décède assez rapidement. Pire, celui qui a utilisé le lande-pierre, tombe également gravement malade, est hospitalisé à Lima, et disparaît également, apparemment définitivement...

Ici, on peut effectivement se demander (si tout ceci est vrai bien sûr) si ces êtres, ou un système de défense, ne sont pas capables d'influence à distance, ou si il n'existe pas des sortes d'ondes ou de radiations dangereuses dans cette zone...

 

Questions examens, les trois premières reliques montrées ont été plusieurs fois examinées par des archéologues, dont des spécialistes des rites funéraires venus du nord du Pérou, trois médecins (dont le Dr Edson Salazar Vivanco de l'HOSPITAL ANTONIO LORENA CUSCO) et d'un professeur d'anatomie reconnu de la faculté de médecine de l'Université Nationale de Cuzco, probablement le professeur Franklin Miranda Solis, ayant utilisé une caméra endoscopique sur la petite tête coupée.

Analyse maincrédit : José De La C. Ríos López

 

En ce qui concerne la main, il y a déjà plusieurs avis, dont celle d'un spécialiste nommé José De La C. Ríos López, un biologiste de l'Universidad Autónoma de Campeche : " Ambos especimenes el de mi investigación cuya origen no pertenece a este planeta carecen de los huesos de la muñeca (carpianos), en contraste quienes forman la palma completa en este espécimen son los huesos metacarpos esto anatomicamente no permitiría al ser la rotación de la mano como la nuestra. Debido a la falta de un dedo oponible, es muy probable que los alargamientos excesivos de los dedos le resulte muy apropiado en la parte prensil y la.manipulación de objetos. Indudablemente hay diferencias muy significativas a la mano de Homo sapiens (humano). La idea de un primate no es posible ya que ellos son pentadactilos sin ambargo la presencia de uña es tipica de primates y homínidos. Sin ambargo contrario a lo que encontramos en mamíferos una reducción en el número de dedos con lleva a que estos presenten garras y/o pezuñas como vemos en los mamíferos. " Traduction : " Les deux spécimens de mon enquête ont une origine n'appartenant pas à cette planète mais n'ont pas les os du poignet (carpe), en revanche ceux qui sont dans la paume complète dans ce spécimen sont des os métacarpiens qui, anatomiquement, ne permettraient pas à l'être une rotation de la main comme la nôtre. En raison de l'absence d'un doigt opposable, il est très probable que l'allongement excessif des doigts soit très approprié dans la partie préhensile et la manipulation d'objets. Il y a sans aucun doute des différences très importantes avec la main de l'homo sapiens (humain). L'idée d'un primate n'est pas possible car ils sont pentadactyles cependant la présence d'ongle est typique des primates et des hominidés. C'est cependant contraire à ce qu'on a trouvé chez les mammifères, une réduction du nombre de doigts mène à qu'ils présentent des griffes et / ou des sabots comme nous le voyons chez les mammifères" . Notez bien que ce biologiste a également étudié la tête coupée et m'a dit qu'il va publier sous peu un rapport officiel, ainsi d'ailleurs que ses travaux sur une autre momie trouvée ailleurs et qu'il étudie depuis plusieurs mois, qu'il a pu comparer donc ! Je suis en contact avec lui, c'est un mexicain, nous en reparlerons donc... 

Avec tout ça, il m'a fallut donc regarder un peu plus attentivement du côté des rencontres rapprochées avec des occupants d'OVNIs, car la correspondance avec des "petits et grands gris" est assez flagrantes (un peu trop d'ailleurs pour certains). Après les correspondances avec certaines légendes de l'Humanité (elfes, démons, licornes, fées, géants), il va sans dire que ça fait beaucoup à avaler, non pas seulement pour les sceptiques, mais aussi pour le commun des mortels... mais, d'un autre côté, ça montrerait tout simplement que tout est lié, de nos légendes, de nos religions même, jusqu'à notre histoire réelle ou telle que nous supposons être la réalité... car nos connaissances, si on y réfléchi bien, ne sont pas si anciennes que ça, même si les progrès humains ont été fulgurants depuis la Renaissance, ça date presque d'hier et ce que nous pensons être de bonnes sciences établies liées à une réalité bien mesurée... n'est peut-être en fait qu'une grossière erreur "enfantine" sur le point d'être révélée...

Donc, des témoins ont-ils déjà rencontré de tels êtres lors d'observations modernes d'OVNIs et des rencontres du 3ème ou 4ème type ? Et la réponse est assez immédiate : oui ! Des petits êtres avec trois doigts, une tête allongée, des gros yeux, un menton fuyant et une petite bouche ont été très précisément décrits, en voici des exemples :

Imagealien3doigts4

Imagealien3doigts3

Imagealien3doigts2

Imagealien3doigts

Et ces affaires sont visible dans ces documentaires issus des archives du MUFON, le principal organisme sur les OVNIs des Etats-Unis, Hangar 1 épisodes 8 et 9... :

 

Saison 2 Episode 8 : The Smoking Gun - VF


 

Saison 02 épisode 08 VF par yveshSFH

Hangar 1 investigates the discovery of SOM1-01, a top-secret Special Operations Manual detailing government protocols for recovering extraterrestrial UFOs that have crashed on Earth. Is this the smoking gun we've been looking for, proving the government's knowledge and interaction with UFOs and extraterrestrial life? VF : Le Dossier SOM - Le gouvernement américain nie depuis toujours avoir connaissance de manifestations extraterrestres. Pourtant, la découverte d’un manuel gouvernemental top secret nommé SOM 1-01 pourrait prouver qu’ils sont au courant de leur présence parmi nous depuis bien longtemps...

 

Saison 02 Episode 09 : Cops VS UFOs - VF


 

Saison 02 épisode 09 VF par yveshSFH

Hangar 1 is full of case files where local and military police officers have encountered incredible events and provided detailed witness accounts of UFOs. Unfortunately, the government and military often ridiculed these officers and threatened their careers. Now police reports are filed directly with MUFON, who value these credible witnesses and fully investigate their reports. VF : Policiers et OVNIs - On trouve difficilement des témoins plus fiables que les policiers, et nombreux sont ceux à dire avoir vu des OVNI. Pourtant, leur hiérarchie ne cesse de tenter de discréditer leurs témoignages. Le MUFON ouvre l’un des dossiers les plus documentés de ses archives.

 

Bon, je ne dis pas encore que ces reliques sont réelles et prouvées, en l'absence d'analyses documentées  et vérifiables, mais il faut bien reconnaître que la probabilité d'un énorme complot assez coûteux et sans grand intérêt (ou alors il m'échappe ?) de la part de paysans qui auraient plutôt intérêt à ne rien dire du tout pendant qu'ils recherchent du vrai or ou de vrais joyaux, est presque nulle... L'intérêt de Thierry Jamin est encore moins évidente car il n'est ni découvreur, ni propriétaire de quoi que ce soit, il a plutôt à y perdre sa réputation et à y gagner des ennuis avec les autorités péruviennes, car il n'y a que lui qui est devant la scène et bien identifié ! Il devient urgent à mon avis que ce site soit découvert par l'équipe Inkari car sur la longueur il pourrait y avoir des soupçons de complicités de la part des autorités... 

Un lien d'un article récent dans un grand média (News Yahoo)... bourré d'erreurs, et avec un lien vers ici, votre site, en précisant qu'il s'agit d'un "blog péruvien" ! Il n'y a pas le moyen de répondre et de corriger cet article à priori : https://au.news.yahoo.com/technology/a/33742083/institute-inkari-cusco-find-alien-claw-and-mummified-skull-found-in-caves-below-peru-desert/?cmp=st#page1

Autres interviews sur cette affaire :

https://www.youtube.com/watch?v=gf9viY6kGQ4

https://www.btlv.fr/s04e12-incroyables-decouvertes-perou.html

https://www.youtube.com/watch?v=ko_nqfLY1Zg&app=desktop

http://www.nurea.tv/video/mysterieuses-reliques-perou-thierry-jamin/

 

J'ai proposé également à Thierry Jamin la possibilité d'un appel aux dons sur ce site pour aider à réunir des fonds pour les analyses ADN (qui coûtent 7000 € par exemple au Musée de l'Homme de Paris !) et C14, ainsi que pour Païtiti 2017 d'ailleurs... cela reste à l'étude en attendant des développements de cette étonnante affaire justifiant une confiance encore plus profonde de la part des gens envers ces reliques (ce qui paraît logique avant de pouvoir demander de l'aide).

Nouvel article et nouvelle interview ici ! : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-5.html

 

Yves Herbo, Sciences et Fictions et Histoireshttp://herboyves.blogspot.com/, 08-01-2017